Terres arables : seul havre de paix de l’immobilier anglais

Selon la dernière étude de la RICS, le prix des terres cultivées est en forte hausse depuis le début de l’année.

Les récentes études sur le marché de l’immobilier au Royaume Uni ont fait état d’une baisse des volumes et des prix, tant sur le marché du logement que sur le marché de l’immobilier d’entreprise. Mais si l’immobilier dans son ensemble a subi un sérieux coup de frein depuis le début de l’année au Royaume Uni, un marché arrive toutefois à tirer son épingle du jeu, le marché des terres arables, selon la dernière « Rural Land Market Survey ».

Les prix des terres ont selon cette étude atteint un nouveau record à la hausse durant le premier semestre 2011, dans la majeure partie du pays. D’un point de vue géographique, c’est dans le Nord Est que les prix ont le plus augmenté, en moyenne de 14%. En cause dans ce mouvement : la forte demande, notamment pour les terres possédant peu de biens résidentiels rattachés. La demande a en effet augmenté fortement pour ce type de biens, selon la moitié des conseils interrogés pour l’étude.

Les turbulences boursières ne devraient pas affecter le marché

Cette étude avait été réalisée avant la période de turbulences du mois dernier. « Notre opinion est que le climat optimiste des perspectives concernant les prix des terres au Royaume Uni reflété dans le « RLMS » est encore pertinent » indique la RICS, qui ne table pas sur une réaction reflexe des marchés des matières premières « à moins que le sentiment macro économique négatif qui règne dans les pays développés se propage à des économies émergeantes ayant une croissance plus rapide ».

Selon la RICS, l’attractivité des terres au Royaume Uni devrait se prolonger, avec la perspective de taux de base qui vont demeurer bas jusqu’au moins le milieu de l’année prochaine.

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Étienne : les prix de retour sur le seuil des 1.000 € le m²

nullDans leur dernière note de conjoncture trimestrielle, les notaires de la Loire ont fait part de hausses de prix substantielles sur l’ensemble du département, dont Roanne et Saint-Étienne.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : un engouement confirmé pour les espaces extérieurs

Meilleurs Agents a fait état d’une nouvelle étude sur l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les grandes villes de France.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas