Locations en agence: la FNAIM répond à l’UFC que Choisir

L’UFC Que Choisir a dressé hier un constat très sévère sur les conditions de locations proposées par les agences. La fédération de l’immobilier répond à ces attaques.

La FNAIM contre-attaque. Peu après la parution d’une étude de l’UFC Que Choisir portant sur les pratiques des agences immobilières jugées « peu louables » par l’association en matière de location, la fédération a tenu à répondre, point par point, aux attaques.

La fédération trouve notamment, à l’inverse de l’association de consommateurs, que le chiffre de 72% de DPE affichés en vitrine est assez satisfaisant, 3 mois seulement après l’instauration de l’affichage obligataire de ce diagnostic en vitrine. « Les professionnels ont su motiver une grande majorité de leurs propriétaires bailleurs à réaliser le DPE avant d’avoir trouvé un locataire » indique la FNAIM.

Concernant les documents interdits demandés par les agences immobilières, la FNAIM se défend en indiquant que cette pratique vise à préserver l’intérêt légitime des bailleurs. « Par exemple, l’agent immobilier n’est-il pas bien fondé à demander une attestation du précédent bailleur lorsque le candidat locataire a égaré des quittances de loyer de sa précédente location ? » s’interroge la fédération.

Elle condamne, en revanche, certaines pratiques discriminatoires de certains professionnels : « la FNAIM et ses adhérents sont engagés aux côtés de la HALDE pour garantir des conditions d’accès au logement et lutter contre toute discrimination » note-t-elle.

La FNAIM défend ses honoraires

Mais la critique la plus dure de la FNAIM sur l’étude concerne les honoraires : selon elle le rôle d’une agence immobilière ne se résume pas au simple remplissage d’un imprimé type, celle-ci délivrant des services qui se doivent d’être rémunérés : « les agences ont une responsabilité civile professionnelle : la qualité du bailleur doit être établie, la décence du logement vérifiée, le régime juridique applicable à la location déterminé, les engagements éventuels du bailleur analysés (conventionnement ANAH, engagement fiscal…), les diagnostics préalables réunis, avec un même candidat locataire le logement doit être visité de 1 à 3 fois, le dossier du candidat doit être constitué et étudié, l’acte éventuel de cautionnement établi ; à défaut le dossier GRL ou GLI transmis à l’assureur, l’état des lieux doit être établi, l’attestation d’assurance du locataire doit être remise… » indique la fédération.

Pas question donc de ne se satisfaire d’une rémunération limitée à la rédaction du contrat de bail, comme le proposait l’UFC Que Choisir, la fédération voyant dans cette proposition une remise en cause du principe de la liberté des prix et des services en place depuis 1986.

» Les pratiques peu louables des agences immobilières dénoncées par l'UFC Que Choisir

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Dans tous les cas, l’important est de mettre son dossier en valeur. Il ne suffit pas d’apporter les bons documents, il faut aussi les mettre en valeur.
Vous pouvez trouver des trucs et astuces sur http://www.dossierlocation.fr

Un autre point important est de bien chercher à discuter avec le propriétaire et/ou l’agence. C’est dans ce dialogue que se trouve le meilleure moyen d’éviter une arnaque ou un abus.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


L’absence de ministère du logement pointée par les fédérations

Les organisations professionnelles ont regretté l’absence de portefeuille spécifique dédié au logement, consécutivement à l’annonce vendredi du nouveau gouvernement.


Charles Marinakis, nouveau président de Century 21 France

nullCette nomination a été réalisée par Philippe Briand, président fondateur du groupe Arche et unique actionnaire de Century 21 France. Charles Marinakis succède ainsi à Laurent Vimont.


Un marché de l’immobilier qui «se porte bien» dans la Loire

Le président de la FNAIM de la Loire, Jean-Paul Reduron, a livré, à l’occasion du salon de l’immobilier de Saint-Étienne, son analyse sur le marché immobilier de la Loire.


Mort brutale de Laurent Vimont

Century 21 France a fait part ce vendredi de la mort de son président, qui a succombé à une crise cardiaque. Ce professionnel reconnu de l’immobilier avait 61 ans.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.


AMDG acquiert des immeubles dans la Métropole de Lyon

AMDG a annoncé avoir acheté 10 immeubles pour 48 millions d’euros en France, dont certains sont situés dans certaines villes de la Métropole.


Hosman s’implante à Lyon.

L’agence immobilière à prix fixe vise 50 mandats de vente par mois dès son lancement.


Le DPE de nouveau opérationnel après la correction des anomalies

Le ministère a rappelé que, depuis le 1er novembre, les diagnostiqueurs peuvent éditer les diagnostics de performance énergétique selon la nouvelle méthode de calcul intégrant les corrections nécessaires.


Une nouvelle agence Michaël Zingraf Real Estate à Lyon en licence de marque

Le groupe a annoncé s’installer en région dans le 6e arrondissement de Lyon, à proximité du parc de la Tête d’Or, en complément des agences de Paris, Deauville et Uzès récemment ouvertes.


La FNAIM souhaite faire du logement un thème de l’élection présidentielle

En amont de son congrès qui aura lieu au Carrousel du Louvre, la fédération a fait part de ses propositions aux candidats, et ce afin de connaitre leur programme en matière de logement.


Les grandes villes moins attractives

nullC’est ce que révèle une enquête Harris Interactive divulguée par Century 21.


La Chambre du Rhône de la FNAIM a fêté ses 100 ans

La Chambre du Rhône de la fédération nationale de l’immobilier a fêté son centenaire jeudi, en présence de 450 personnes.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.