7° arrondissement: un afflux de mandat lié à la réforme des plus-values

La réforme de la taxation des plus-values immobilières a provoqué un afflux de biens à la vente, selon Gaël Fluchaire, gérant de l'agence Guy Hoquet du septième arrondissement de Lyon.

L’impact de la réforme des plus-values immobilières s’est fait sentir sur le 7° arrondissement, selon Gaël Fluchaire, le gérant de l’agence Guy Hoquet Immobilier de ce secteur. Selon lui, s’il y a eu, sur l’année, une pénurie de mandats à la vente qui s’est ressentie sur les prix – de 7% à 8% d’augmentation – la réforme actée dans le premier plan de rigueur a provoqué un afflux de biens sur le marché. « Depuis un mois et demi, et la nouvelle taxation des plus values, nous avons eu une explosion des mandats: nous sommes passés de 7 à 8 mandats en moyenne à une trentaine » explique le gérant de l’agence située vers Saxe.

Il faut dire que le quartier est très apprécié des investisseurs, qui recherchent des petites surfaces pour louer, notamment à des étudiants. Le 7° abrite en effet de nombreuses facultés et écoles, et est largement desservi par les transports en commun. Les gens voulaient donc vendre leurs biens assez vite, notamment pour profiter du régime actuel des plus-values sur les résidences secondaires.

Hormis ce phénomène ponctuel, Gaël Fluchaire constate qu’« il y a eu un glissement des populations du 3° vers le 7° » explique Gaël Fluchaire. Auparavant assez mal considérés, les quartiers Guillotière et Gerland ont bénéficié de prix attractifs, qui ont su décider les acquéreurs. L’arrondissement est ainsi éclaté en plusieurs secteurs, ce qui en fait un marché atypique. Le quartier plutôt bourgeois entre Jean Macé et Saxe diffère en effet du secteur de Guillotière, qui fait place à plus de mixité sociale, et de Gerland, plutôt réservé aux primo-accédants et aux investisseurs en Scellier. Le budget moyen sur le secteur est de 230.000 euros, même si certains appartements peuvent monter jusqu'à 700.000 euros pour des beaux immeubles art déco.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Immobilier : des tensions qui s’affirment sur les prix dans de nombreuses villes

LPI Seloger a publié cette semaine son baromètre des prix de l’immobilier.


Prix de l’immobilier en hausse dans plusieurs départements de la Région


Dans l’ex-région Rhône-Alpes, les volumes et les prix sont, selon les notaires, en forte hausse, notamment à Lyon et dans la circonscription départementale du Rhône.


Lyon : une année 2019 très dynamique dans l’immobilier ancien

La Chambre du Rhône a dévoilé des premiers chiffres à l’occasion de la présentation vendredi par le CECIM des chiffres du logement neuf dans la Métropole de Lyon.


« La demande est bien trop importante par rapport à l’offre »

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’année 2019 en matière d’immobilier résidentiel à Lyon.


L’activité du marché immobilier à des sommets en 2019 dans le Rhône et à Lyon


Les prix des appartements ont progressé, l’an dernier, de 5,7% à Lyon et de 6,8% dans le Rhône.