Que peut-on acheter pour le prix d’un T3 de 49m² à Lyon Bellecour ?

Le réseau Laforêt a, lors d’une conférence de presse hier, fait l’inventaire de ce que l’on peut acheter pour 218.000 euros.

Que peut-on acheter pour 218.000 euros ? Le réseau Laforêt a dressé hier, lors d’une conférence de presse, l'inventaire de ce que l’on pouvait acheter pour cette somme dans différentes villes de France. Pour ce montant, un acquéreur pourra s’offrir, à Lyon, un appartement trois pièces à rafraichir avec cave, dans le secteur Bellecour, au 2ème étage avec ascenseur. Donnant sur cour, doté de 2 chambres et d’une cuisine ouverte sur séjour, cet appartement équivaut, en termes de prix, à un appartement neuf BBC de 3 pièces de 56 m² doté d'une superbe terrasse de plus de 50 m², et situé entre les quartiers Vauban et Lomme, à Lille, sur le site des rives de la Haute Deule.

A Bordeaux, on pourra prétendre pour ce prix, dans un bel immeuble en pierre du Second Empire, à un appartement de type 2 de 45m² disposant d'un garage privatif comprenant entrée, séjour, cuisine us équipée, salle de bains, chambre.

A Menton, la surface sera réduite de 11 m², avec un appartement 2 pièces de 34 m² en bon état, très lumineux, situé dans la Vieille ville de Menton. Il est composé d'une entrée, d'une chambre, d'un séjour, d'une cuisine équipée, avec de belles hauteurs sous plafond.

A Paris, la surface sera encore réduite de 7 m2. On peut en effet s’offrir, pour 218.000 euros un deux pièces dans immeuble 1900, avec appartement sur cour et cuisine indépendante, au pied du métro Stalingrad.

91 mètres carrés à Chambéry

A Montpellier, on pourra s’offrir plus du double de surface – 65m²- avec la même somme, avec un appartement de trois pièces en rez de chaussée surélevé, dans une belle résidence calme et sécurisée typique du quartier Antigone.

A Ajaccio, on obtiendra une pièce de plus, dans un appartement 4 pièces de 70 m² de 1968, dans le centre de la ville.

A Toulouse, toujours pour la même somme, on s’offrira, dans le secteur Minimes – Métro canal du Midi, un appartement 3 pièces avec terrasse de 1990.

A Marseille, on peut acheter pour la même somme, un appartement de 4 pièces de 88 mètres carré dans le 9ème arrondissement dans les années 1970, dans une grande résidence de standing, avec trois balcons.

Enfin, sur Chambéry, 218.000 euros permettent de s’acheter 91 m² en Centre Ville, dans un appartement 4 pièces lumineux et fonctionnel avec séjour sur terrasse Sud, sans vis à vis avec vue dégagée sur les montagnes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.