« Tous les atouts pour devenir un territoire attractif »

Nathalie Frier est maire de Saint-Fons. Nous évoquons avec elle la troisième édition de l’appel des 30.

La Métropole lance la troisième édition de l'appel des 30. Quelles ont été les premières conséquences concrètes des premières éditions sur Saint-Fons, notamment en terme d’implantations?

En termes d'emplois, on ne peut pas encore dire qu'il y a un impact sur le territoire. Simplement, dans cette vallée de la chimie, il y a un enjeu de mobilité, et cet appel permet de faire un peu accélérer les choses. L’idée, c’est qu’avec le train nous sommes à 7 minutes de Jean Macé. Or ce qui intéresse les entreprises susceptibles de s'installer dans la vallée de la chimie, c'est la gare de la Part-Dieu. Les industriels souhaitant s'installer aimeraient un lien direct avec celle-ci.

Quelles pourraient être les solutions ?

Des études sont réalisées par le Sytral. Il y a une vraie prise de conscience de la part de la Métropole et du Sytral de la nécessité d’un lien plus direct. Par ailleurs, il y a le projet d’Anneau des sciences à horizon 2035. La question est de savoir comment on relie la ville en attendant.

Saint-Fons est vraiment un territoire attractif géographiquement, nous sommes notamment limitrophes de Gerland. Il faut développer tous les modes de déplacement. Une ligne de bus relie certes Saint-Fons à Gerland, mais ça reste compliqué. Nous n’avons pas de connexion directe.

Cette situation est valable pour l’ensemble de la vallée de la chimie?

Feyzin et Pierre Bénite ont la même problématique. La gare de Vénissieux n’est, il est vrai, pas très loin, mais c’est très compliqué de s’y rendre.

Avec le changement à Saxe-Gambetta, il y a, de plus, une rupture de charge pour parvenir à la Part-Dieu…

Absolument. En tant que territoire, il y a de nouveaux habitants qui s’installent, et cela reste la principale problématique. Les gens sont demandeurs de transports en commun.

Par rapport au NPNRU, ces notions de mobilité sont elles prises en compte?

Complètement.

Peut-il y a avoir des aides sur ce sujet via le NPNRU?

Oui. En tout cas, nous passons la semaine prochaine (NDLR: cette semaine, l’interview ayant été réalisée jeudi) en comité d’engagement ANRU. Le sujet de la mobilité est un sujet important.

Nous sommes engagés sur le secteur Carnot-Parmentier, dans un secteur d’intérêt régional. Nous essayons de négocier pour obtenir une enveloppe. Nous avons beaucoup avancé sur ce projet, qui prend forme. Il s’agira d’un écoquartier, qui plait bien à l’Etat et à la Métropole. Nous sommes aujourd’hui dans une phase de relogement, pour une démolition fin 2019. Il faut que les habitants sentent que celle-ci marque un nouveau point de départ. J’aimerais que le projet de la vallée de la chimie connecte avec ce renouvellement urbain. Quand on travaille sur le peuplement, sur l’emploi, ce sont des politiques que l’on ne peut pas cloisonner. Saint-Fons, ce n’est que 18.000 habitants. Mais nous avons tous les atouts pour pouvoir rapidement sortir de cette problématique sociale, et devenir peu à peu un territoire attractif. Dans le 7ème ou le 8ème arrondissement de Lyon, les prix sont devenus inabordables, et l’objectif est d’arriver à attirer une autre population.

En matière de logement, la commune fait en effet face à de nombreuses contraintes du fait du PPRT…

Nous sommes très contraints. Nous avons très peu de terrains, et nous sommes dans de la promotion avec la Métropole. Nous travaillons beaucoup sur le centre, où il y a beaucoup de logements indignes. La Métropole préempte et travaille aussi sur le commerce.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jour J pour le PLU-H de la Métropole de Lyon

Le conseil de la Métropole de Lyon a examiné ce lundi le plan local d’urbanisme et de l’habitat, mettant un point final à un long processus initié en 2012. Il a été voté à la mi-journée.


Le prolongement du T6, pour développer les axes nord-sud à Villeurbanne

Selon le maire de Villeurbanne, qui s’exprimait il y a quelques jours en conférence de presse, le nouveau tramway va permettre de répondre au développement urbain en cours dans la ville.


Convention de partenariat entre la SERL et UrbaLyon

null
L’agence d’urbanisme de Lyon et la SERL ont procédé jeudi à la signature d’une convention de partenariat visant à renforcer leur coopération.


Le président de la Métropole poursuit ses « belles rencontres »

null
Dans le cadre de ces régulières visites de terrain, David Kimelfeld s’est rendu jeudi à Vaulx-en-Velin, Meyzieu et Décines pour rencontrer divers acteurs du territoire.


La démolition de la barre I à Mermoz, 1er acte du NPNRU dans la Métropole

null
GrandLyon Habitat a lancé ce lundi la première action visible du renouvellement urbain dans le quartier de Mermoz sud, avec la démolition d’une partie du bâtiment I situé au 1 rue Albert Morel.


PPRT de la vallée de la chimie: la préfecture fait un point après l’annulation

null
Le secrétaire général de la préfecture du Rhône, Emmanuel Aubry, a réuni fin mars l’ensemble des collectivités et des industriels impliqués dans la mise en œuvre du plan.


Aménagement de la place Grandclément : reprise de la concertation

Des ateliers sont programmés entre le 5 avril et le 3 mai autour des fonctions et usages de la place.


Métropole de Lyon : les élus LR inquiets pour l’Anneau des sciences

null
Les élus « Les Républicains et Apparentés » ont mercredi rappelé dans un communiqué leur attachement au bouclage du périphérique de Lyon, qui serait selon eux, « otage du conflit Collomb/Kimelfeld ».


Place Saint-Nizier : les travaux ont débuté

C’est en ce début de semaine que les travaux d’aménagement de cette place – qui s’inscrivent dans le cadre du projet des Terrasses de la Presqu’île – ont débuté. Ils dureront jusqu’à fin septembre.


Les professionnels de l’immobilier prudents pour 2019

A l’occasion de l’inauguration du salon de l’immobilier de Lyon, les professionnels ont exprimé leurs inquiétudes et espoirs pour 2019.


Signature de la convention NPNRU de Saint-Etienne Metropole

Gaël Perdriau et les représentants de l’ANRU ont procédé jeudi à la signature de la convention portant sur les projets métropolitains compris au sein du nouveau programme national de renouvellement urbain.


Ycone clôt la première phase de la Confluence


L’immeuble, conçu par Jean Nouvel sur le dernier terrain de la première phase de la Confluence, a été inauguré ce jeudi.
» Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²


Bron : les architectes de « La Clairière » désignés

Lyon Métropole Habitat a annoncé les architectes sélectionnés pour les premiers programmes de l’ancienne caserne Raby. Nexity, la Sier et Icade opèrent sur ce site.


Vaulx-en-Velin : nouvelle phase dans la rénovation urbaine

Le ministre du logement, Julien Denormandie, était en visite à Vaulx-en-Velin lundi. Il a signé la déclaration d’engagement pour le renouvellement urbain du quartier d’intérêt national Vaulx-en-Velin Grande Ile.


Le ministre chargé de la Ville et du Logement était à Lyon lundi

null
Julien Denormandie a signé lundi une déclaration d’engagement pour le renouvellement urbain du quartier Vaulx-en-Velin Grande Ile et la convention NPNRU du projet Mermoz-sud. Il s’est rendu dans ces deux villes en présence du président de la Métropole.