« Tous les atouts pour devenir un territoire attractif »

Nathalie Frier est maire de Saint-Fons. Nous évoquons avec elle la troisième édition de l’appel des 30.

La Métropole lance la troisième édition de l'appel des 30. Quelles ont été les premières conséquences concrètes des premières éditions sur Saint-Fons, notamment en terme d’implantations?

En termes d'emplois, on ne peut pas encore dire qu'il y a un impact sur le territoire. Simplement, dans cette vallée de la chimie, il y a un enjeu de mobilité, et cet appel permet de faire un peu accélérer les choses. L’idée, c’est qu’avec le train nous sommes à 7 minutes de Jean Macé. Or ce qui intéresse les entreprises susceptibles de s'installer dans la vallée de la chimie, c'est la gare de la Part-Dieu. Les industriels souhaitant s'installer aimeraient un lien direct avec celle-ci.

Quelles pourraient être les solutions ?

Des études sont réalisées par le Sytral. Il y a une vraie prise de conscience de la part de la Métropole et du Sytral de la nécessité d’un lien plus direct. Par ailleurs, il y a le projet d’Anneau des sciences à horizon 2035. La question est de savoir comment on relie la ville en attendant.

Saint-Fons est vraiment un territoire attractif géographiquement, nous sommes notamment limitrophes de Gerland. Il faut développer tous les modes de déplacement. Une ligne de bus relie certes Saint-Fons à Gerland, mais ça reste compliqué. Nous n’avons pas de connexion directe.

Cette situation est valable pour l’ensemble de la vallée de la chimie?

Feyzin et Pierre Bénite ont la même problématique. La gare de Vénissieux n’est, il est vrai, pas très loin, mais c’est très compliqué de s’y rendre.

Avec le changement à Saxe-Gambetta, il y a, de plus, une rupture de charge pour parvenir à la Part-Dieu…

Absolument. En tant que territoire, il y a de nouveaux habitants qui s’installent, et cela reste la principale problématique. Les gens sont demandeurs de transports en commun.

Par rapport au NPNRU, ces notions de mobilité sont elles prises en compte?

Complètement.

Peut-il y a avoir des aides sur ce sujet via le NPNRU?

Oui. En tout cas, nous passons la semaine prochaine (NDLR: cette semaine, l’interview ayant été réalisée jeudi) en comité d’engagement ANRU. Le sujet de la mobilité est un sujet important.

Nous sommes engagés sur le secteur Carnot-Parmentier, dans un secteur d’intérêt régional. Nous essayons de négocier pour obtenir une enveloppe. Nous avons beaucoup avancé sur ce projet, qui prend forme. Il s’agira d’un écoquartier, qui plait bien à l’Etat et à la Métropole. Nous sommes aujourd’hui dans une phase de relogement, pour une démolition fin 2019. Il faut que les habitants sentent que celle-ci marque un nouveau point de départ. J’aimerais que le projet de la vallée de la chimie connecte avec ce renouvellement urbain. Quand on travaille sur le peuplement, sur l’emploi, ce sont des politiques que l’on ne peut pas cloisonner. Saint-Fons, ce n’est que 18.000 habitants. Mais nous avons tous les atouts pour pouvoir rapidement sortir de cette problématique sociale, et devenir peu à peu un territoire attractif. Dans le 7ème ou le 8ème arrondissement de Lyon, les prix sont devenus inabordables, et l’objectif est d’arriver à attirer une autre population.

En matière de logement, la commune fait en effet face à de nombreuses contraintes du fait du PPRT…

Nous sommes très contraints. Nous avons très peu de terrains, et nous sommes dans de la promotion avec la Métropole. Nous travaillons beaucoup sur le centre, où il y a beaucoup de logements indignes. La Métropole préempte et travaille aussi sur le commerce.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’aménagement du « terrain des soeurs » bat son plein à Villeurbanne

null
Une visite de chantier était mardi organisée par la SERL, la Métropole de Lyon, et la mairie de Villeurbanne sur le « Terrain des Sœurs », dans le quartier des Buers.


UTEI et Woodeum remportent l’îlot C2 Sud à La Confluence

null
L’îlot sera le premier en structure bois qui verra le jour dans ce nouveau quartier de la Confluence.


«On n’oppose pas le développement économique au respect de l’environnement»

A l’occasion du premier coup de pelle de la station Oullins Centre, nous avons évoqué avec la président de la Métropole, David Kimelfeld, le projet de prolongement du métro B et l’interconnexion de la ligne de transports en commun avec l’A450. Il rappelle au passage, au sujet de l’autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, que la Métropole n’était pas opposée à l’A45, mais à son débouché.


« Une attractivité décuplée »

null
Clotilde Pouzergue est maire d’Oullins. Elle évoque, pour Lyon Pôle Immo, la prolongation du métro B, la création d’une nouvelle station à Oullins-centre et d’une maison du projet. Nous évoquons également avec elle le projet de la Saulaie.
» Premier coup de pelle pour la station de métro « Oullins-Centre »
» David Kimelfeld: «On n’oppose pas le développement économique au respect de l’environnement»


Des travaux d’aménagement à Curis-au-Mont-d’Or

Ces travaux qui débuteront début 2019 porteront à la fois sur l’amélioration de l’entrée du village et sur la restauration du ruisseau du Thou.


La loi ELAN a été votée définitivement mardi

Les sénateurs ont voté ce texte mardi à une large majorité. Le texte est désormais adopté par le Parlement.


Projet des Buers : réunion d’information le 17 octobre

En lien avec ce projet urbain, les rues de la Feyssine, du 8-mai-1945, la place des Buers ainsi que la rue de la Boube et son prolongement vont faire l’objet d’un important projet de requalification.


Clôture des rendez-vous 2018 de « Habiter et Se Loger »

Ces rencontres, qui ont permis des échanges entre la collectivité et les différents acteurs de l’habitat sur le territoire métropolitain, se sont achevées ce lundi.


Julien Denormandie en visite à Lyon et Saint-Fons

Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, était vendredi en visite à Saint-Fons et à Lyon.


La CMP adopte un texte commun sur la loi ELAN

Députés et sénateurs ont adopté mercredi en Commission mixte paritaire un texte commun pour la loi. Plusieurs points de désaccord ont été désamorcés, comme le seuil d’au moins 12.000 logements pour les groupes HLM.


Ouverture des rendez-vous « Habiter et se loger »

nullDavid Kimelfeld et Michel le Faou ont ouvert mardi cette nouvelle édition de ces rendez-vous thématiques entre la collectivité et les professionnels du logement, qui se tiendront jusqu’au 8 octobre.


Villeurbanne : de nombreux chantiers en cours dans la ville

null
Le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, a évoqué mardi les prochaines échéances électorales, ainsi que les nombreux chantiers en cours dans la deuxième ville de la Métropole.
» L’autre soie : la vente du foncier est actée


L’autre soie : la vente du foncier est actée

Le maire de Villeurbanne a confirmé que la vente de l’ancien IUFM, dans le quartier du Carré de Soie, devrait bientôt aboutir.


« Tous les atouts pour devenir un territoire attractif »

Nathalie Frier est maire de Saint-Fons. Nous évoquons avec elle la troisième édition de l’appel des 30.


Part-Dieu, quartier en mutation

null
Pour leur visite de rentrée, le maire de Lyon, Georges Képénékian, et le président de la Métropole, David Kimelfeld, avaient donné rendez-vous à la presse au coeur de ce quartier en pleine transformation.