Vallée de la Chimie : plus de 30.000 m² de panneaux photovoltaïques installés

La Métropole de Lyon organise depuis plusieurs années un ambitieux projet de transition énergétique dans la Vallée de la Chimie.

La Métropole de Lyon depuis 4 ans, porte un projet de transition énergétique au coeur de la « Vallée de la Chimie », avec la création d’une usine solaire métropolitaine qui produira environ 7.500 MWh par an. Ceci représente la consommation électrique annuelle de 1.591 foyers, ce qui permettra d’éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 709 tonnes de CO2 chaque année.

Ce projet avait été débuté il y a quatre ans, dans le cadre de « l’Appel des 30 ! ». En plein déploiement sur le territoire, le projet repose sur l’engagement de six industriels (Arkema, Jtekt, Kem One, VOS Logistics, Total Cres et IFPEN). Les sociétés mettent à disposition des surfaces sur les toitures de leurs bâtiments et en ombrières de parking afin de permettre le déploiement de 35.000 m² de panneaux photovoltaïques d’ici l’été 2020.

La société Lyon Rhône Solaire a été créée afin de privilégier une approche globale et maximiser la production d’énergie, dans un partenariat public-privé associant Corfu Solaire, entreprise filiale du groupe lyonnais Terre et Lac, la Métropole de Lyon et le fonds régional d’investissement OSER depuis avril 2019.

Le projet repose également sur l’implication dans le projet des salariés et habitants du territoire, par l’ouverture d’un financement participatif fin 2019 sur la plateforme ENERFIP, qui a permis de mobiliser 233 éco-épargnants et de réunir 273.000 euros.

« Véritable cas d’école d’un partenariat public-privé innovant »

« Le projet Lyon Rhône Solaire est un véritable cas d’école d’un partenariat public-privé innovant au service de la transition énergétique d’un territoire. Il participe aux objectifs fixés par le Schéma Directeur des Énergies de la Métropole de Lyon, à savoir multiplier par deux la production totale d’énergies renouvelables sur son territoire et par 10 la production d’énergie photovoltaïque d’ici 2030, pour atteindre 17 % de la consommation d’énergie. La Vallée de la Chimie joue un rôle majeur dans cette stratégie en produisant déjà près de 50 % des énergies renouvelables de l’agglomération lyonnaise », a indiqué Julien Lahaie, directeur de la Mission Lyon Vallée de la Chimie, dans un communiqué.

Pour sa part, Pierre Clousier, directeur de l’usine de Pierre-Bénite d’Arkema, a également montré sa satisfaction de participer au projet. « Nous sommes fiers d’avoir pu contribuer au projet d’usine solaire sur le territoire Lyon Vallée de la Chimie. Cette participation traduit une volonté de rendre les salariés de notre entreprise et du territoire, acteurs du projet afin de favoriser leur appropriation des enjeux de la transition écologique. Ce projet illustre par ailleurs l’implication des industriels et la volonté forte impulsée par la Métropole de Lyon, de faire vivre ensemble sur ce territoire l’innovation technique, écologique, sociétale et l’activité industrielle ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’usine ASF 4.0 inaugurée à Ardoix, en Ardèche

Cette inauguration s’est faite en présence de Laurent Wauquiez, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Villefranche-sur-Saône : exercice de sécurité civile sur un site industriel

Un exercice de sécurité civile est programmé au cours de cette matinée du 14 septembre sur le site Rhône-Saône-Engrais.


Laetitia Sago rejoint le groupe em2c en qualité de directrice « Grands Projets »

Le groupe a annoncé le retour de cette ancienne collaboratrice au sein du promoteur basé à Vourles.


La Métropole de Lyon veut soutenir la transformation de l’industrie

nullA l’occasion du Salon Global Industrie 2021, la président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a exposé les nouvelles orientations de la collectivité en matière de soutien à l’industrie. Le salon a également permis le lancement avec Saint-Étienne Métropole du fonds d’amorçage à impact environnemental et social, mais aussi de la Fondation pour la reconnexion industrielle.


La Métropole de Lyon participe au MIPIM 2021

La collectivité est présente au salon international de l’immobilier à Cannes.


Le MIPIM 2021 ouvre ses portes

Le salon international de l’immobilier se tient exceptionnellement en septembre, pendant deux jours.


Olivier Durif prend du galon chez JLL

Le professionnel a été nommé « Directeur France Transactions Supply Chain & Logistics Solutions », et est désormais en charge des équipes transactionnelles « Industrie et Logistique » basées sur les grands pôles de la dorsale.


Villeurbanne Saint-Jean : Célestin Nettoyage acquiert un local de 350 m²

Valoris Real Estate était le conseil de Célestin Nettoyage dans sa recherche d’un local à l’achat.


Un rapport sur les tiers-lieux remis au gouvernement

France Tiers-Lieux a remis son rapport intitulé « Nos territoires en action : dans les tiers-lieux se fabrique notre avenir ».


Trévoux : Zitron acquiert un local d’activité

null
Ce local, qui comprend un atelier et des bureaux en étage, est localisé au sein du Parc de Fétan, situé dans la commune de l’Ain.


Genay : Cozip acquiert des locaux d’activités

Valoris Real Estate était conseil de la transaction.


Locaux d’activités : 175.259 m² placés au 1er semestre à Lyon

nullCe chiffre est en hausse de 30% sur un an et supérieur de 5% à la moyenne décennale. JLL a commenté les derniers chiffres de ce segment de l’immobilier d’entreprise.


400 m² de bureaux/showroom aménagés vendus par Espace 39

nullValoris Real Estate assurait la commercialisation de ce bien situé au sein du programme Greenopolis, dans le 9e arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : SAS Coursier.fr prend à bail 950 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué des transactions sur les mois de mai et juin.


CB group a réalisé un exercice «excellent» en 2020, malgré la crise

nullLa holding est constituée par le groupe DCB International et par Real Blue Group, activité de services en immobilier.