L’U2P Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la précarité énergétique

Pour l’Union, il est "urgent de sortir les petites entreprises de cette précarité". Elle demande que soient prises plusieurs mesures.

L’U2P Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de sa préoccupation quant à la précarité énergétique des entreprises artisanales. L’organisation a ainsi pris l’exemple d’un boucher de Nevers pour illustrer le désarroi de nombre d’adhérents au niveau national.

« C’est l’histoire d’un artisan boucher de Nevers qui a été informé par son fournisseur d’énergie habituel que son contrat proposant le coût du MW/h à 43 euros prendrait fin le mois suivant. Une quinzaine de jours plus tard le chef d’entreprise contractait avec EDF pour un coût de 168 euros le MW/h. Une nouvelle quinzaine de jours plus tard, le 17 octobre dernier, et après avoir subi une coupure de gaz, l’artisan boucher recevait un nouveau contrat établissant le coût du MW/h à 290 euros. »

Pour l’U2P, «cet exemple parmi tant d’autres est révélateur de l’extrême précarité dans laquelle se trouvent les petites entreprises, singulièrement celles qui sont en renouvellement de contrat avec les opérateurs d’énergie ». Pour l’Union, il y a urgence à agir afin d’éviter que ces chefs d’entreprise ne jettent l’éponge définitivement », sachant qu’ils sont souvent dans l’impossibilité de répercuter intégralement les hausses de tarifs sur leurs prix de vente, malgré les encouragements du gouvernement à le faire ».

Plusieurs mesures demandées

Ainsi l’U2P, au nom des 120 organisations professionnelles qu’elle fédère, demande au gouvernement de prendre sans délai un certain nombre de mesures. Elle souhaite ainsi que le bouclier tarifaire soit ouvert à toutes les entreprises de moins de 20 salariés quel que soit leur niveau de consommation d’énergie (le bouclier est aujourd’hui réservé aux entreprises de moins de 10 salariés consommant moins de 36KVa).

Elle demande également de simplifier radicalement l’aide qui permet de compenser les coûts énergétiques pour les entreprises dont les consommations d’énergie représentent au moins 3% de leur chiffre d’affaires, en commençant par ne plus se référer à l’année 2021 mais au mois ou au trimestre précédent.

De façon plus structurelle, l’U2P soutient le gouvernement dans sa démarche auprès de l’Union européenne visant à décorréler les prix d’achat du gaz et de l’électricité.

« Ce bond brutal des tarifs de l’énergie n’est pas absorbable par les petites entreprises. Les priver des aides allouées aux entreprises de plus grande taille, c’est être complice du sort terrible qui les attend, c’est accepter que leur précarité ait raison de leur rôle essentiel dans notre société. »

Louis Masson, Président de l’U2P Auvergne-Rhône-Alpes





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Axel Giusta a reçu le « Prix du Mérite »

Ce jeune professionnel de 21 ans est solier au sein de l’entreprise SAS Rigoudy à Saulce-sur-Rhône.


La Poste Immobilier investit en Auvergne Rhône-Alpes/Bourgogne

Sur le territoire, 8 millions d’euros vont être investis par la foncière pour la rénovation de bureaux de poste en 2023. Plus globalement, la foncière du groupe La Poste a investi 38 millions en 2022.
»
Hôtel des Postes de Lyon : la rénovation a pris fin en 2022
» Corbas : La Poste a inauguré sa plateforme multi-activités


Logement : ce qui change en ce 1er janvier

Les APL sont rehaussées, tout comme les plafonds de loyer du dispositif “Loc’Avantages”, ceux encadrant le logement locatif social et l’accession sociale, et les plafonds de ressources dits « ANAH ». Le dispositif « MonAccompagnateurRenov » est en outre mis en œuvre en ce début de mois.


Prévention : la FFB s’engage aux côtés de l’OPPBTP en AURA

En Auvergne-Rhône-Alpes, les fédérations départementales du BTP se sont engagées via une convention régionale dans la prévention des risques professionnels.


Aides à la rénovation énergétique des logements : des évolutions en 2023

Ces évolutions qui interviendront au premier trimestre ont été actées afin d’accroitre le soutien aux rénovations les plus performantes.


MaPrimeRénov’ : accélération des paiements en décembre 2022

55.000 dossiers ont été payés entre le 5 et le 19 décembre.


Report de mise en œuvre de la REP Bâtiment

Le démarrage des écocontributions aura lieu au 1er mai 2023. La fédération française du bâtiment s’est félicitée d’avoir été entendue.


Vers une timide hausse d’activité dans le bâtiment en 2023

nullPERSPECTIVES 2023 – La FFB a, en cours de semaine dernière, dressé un bilan de l’année 2022 de l’activité dans le secteur du bâtiment et dévoilé ses perspectives d’activité pour 2023.


Érosion de la confiance des artisans du bâtiment


La CAPEB et Batiactu ont dévoilé les résultats de leur baromètre 2022 sur l’activité, l’innovation et les pratiques professionnelles des entreprises artisanales du bâtiment.


La CAPEB a écrit à la Première ministre sur la transition énergétique

La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment a écrit à Elisabeth Borne pour faire connaître ses propositions en matière de transition environnementale.


Arrivée du drapeau officiel des WorldSkills

La Métropole et la Ville de Lyon, avec le comité d’organisation WorldSkills Lyon 2024 et leurs partenaires, ont souhaité se réunir pour réaffirmer leur engagement dans l’accueil de cette édition qui se tiendra à Lyon.


Gérald Proponnet, nouveau président des métiers du bois de la FFB AuRA

Le nouveau président régional a été élu le 24 novembre.


Auvergne-Rhône-Alpes : un niveau d’activité encourageant, selon la CAPEB

La confédération a toutefois fait état d’indicateurs tendus lors de sa dernière note de conjoncture publiée fin octobre.


24 nouveaux industriels et distributeurs engagés avec la CAPEB

A l’initiative de la confédération, ces nouveaux industriels et distributeurs s’engagent aux côtés des entreprises artisanales du bâtiment à faire front ensemble afin de préserver le niveau d’activité de la filière bâtiment, et ce dans un contexte de hausse des prix continue.


La CAPEB prévoit un ralentissement en 2023

La confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment organisait mercredi une conférence de presse sur l’activité du secteur.