Grande-Bretagne: nouvelle baisse des prix en septembre

Les prix de l'immobilier ont poursuivi leur recul initié au début de l'été.

La déprime s'accentue sur le front de l'immobilier outre-Manche. Selon Nationwide, les prix ont encore reculé de 0.7% en septembre par rapport à août, confirmant la tendance constatée depuis le début de l'été. Sur trois mois la baisse des prix atteint 1.5%, contre un recul de 1.0% un mois plus tôt, soit le plus mauvais indicateur depuis avril 2009 en août. La chute est encore plus brutale sur des chiffres annuels, la hausse ayant fortement ralenti passant de 3.4% (septembre 2009-septembre 2010) le mois dernier à 1.4% ce mois-ci (octobre 2009-octobre 2010). Les emprunteurs britanniques sont en effet inquiets du fait des mesures restrictives décidée par le gouvernement Cameron.

A ce rythme, Nationwide doute que l'année 2010 se solde par une hausse des prix de l'immobilier. Si Novembre et Décembre se révèlent être de même facture, les prix pourraient s'avérer négatifs, avec une variation comprise entre -1% et 0%. Une piètre performance comparée à la hausse de 5.9% observée en 2009.

Néanmoins, la banque mutualiste veut croire que la seconde vague d'assouplissement quantitatif dit de 'Quantitative easing' décidée par les autorités monétaires britanniques pourrait avoir un impact positif sur les prix, d'abord en abaissant les rendements sur les emprunts d’État, ce qui  redonnerait de facto du pouvoir d'achat immobilier aux ménages. Cette politique de création de monnaie pourrait en outre avoir pour effet un réinvestissement de cette dernière dans de la dette bancaire, améliorant de facto les besoin en financement des banques. Enfin la politique de Quantitative Easing, dite de QE2 pourrait bien avoir pour effet de remonter les prévisions d'inflation, incitant les acteurs économiques à se porter sur les actifs plutôt que de continuer à garder du cash.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Saint-Étienne : les prix de retour sur le seuil des 1.000 € le m²

nullDans leur dernière note de conjoncture trimestrielle, les notaires de la Loire ont fait part de hausses de prix substantielles sur l’ensemble du département, dont Roanne et Saint-Étienne.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : un engouement confirmé pour les espaces extérieurs

Meilleurs Agents a fait état d’une nouvelle étude sur l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les grandes villes de France.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.