Grande-Bretagne: nouvelle baisse des prix en septembre

Les prix de l'immobilier ont poursuivi leur recul initié au début de l'été.

La déprime s'accentue sur le front de l'immobilier outre-Manche. Selon Nationwide, les prix ont encore reculé de 0.7% en septembre par rapport à août, confirmant la tendance constatée depuis le début de l'été. Sur trois mois la baisse des prix atteint 1.5%, contre un recul de 1.0% un mois plus tôt, soit le plus mauvais indicateur depuis avril 2009 en août. La chute est encore plus brutale sur des chiffres annuels, la hausse ayant fortement ralenti passant de 3.4% (septembre 2009-septembre 2010) le mois dernier à 1.4% ce mois-ci (octobre 2009-octobre 2010). Les emprunteurs britanniques sont en effet inquiets du fait des mesures restrictives décidée par le gouvernement Cameron.

A ce rythme, Nationwide doute que l'année 2010 se solde par une hausse des prix de l'immobilier. Si Novembre et Décembre se révèlent être de même facture, les prix pourraient s'avérer négatifs, avec une variation comprise entre -1% et 0%. Une piètre performance comparée à la hausse de 5.9% observée en 2009.

Néanmoins, la banque mutualiste veut croire que la seconde vague d'assouplissement quantitatif dit de 'Quantitative easing' décidée par les autorités monétaires britanniques pourrait avoir un impact positif sur les prix, d'abord en abaissant les rendements sur les emprunts d’État, ce qui  redonnerait de facto du pouvoir d'achat immobilier aux ménages. Cette politique de création de monnaie pourrait en outre avoir pour effet un réinvestissement de cette dernière dans de la dette bancaire, améliorant de facto les besoin en financement des banques. Enfin la politique de Quantitative Easing, dite de QE2 pourrait bien avoir pour effet de remonter les prévisions d'inflation, incitant les acteurs économiques à se porter sur les actifs plutôt que de continuer à garder du cash.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Hausse de la vacance en Suisse

Dans son étude « Construction et logement 2018 », l’office fédéral de la statistique suisse a fait un point sur les logements vacants au 1er juin 2019 dans la confédération.


Un marché de l’immobilier ancien «en mode pause», selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées décrit un marché à l’arrêt depuis le début du confinement, après un début d’année dynamique.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


2019, une belle année pour l’immobilier dans la Loire


Les notaires de la Loire présentaient ce mardi leur observatoire de l’immobilier. La dynamique des volumes et des prix a été particulièrement bonne l’an dernier dans le département.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Accélération de la hausse des prix de l’immobilier au 4ème trimestre


L’Insee a dévoilé les indices des prix des logements anciens au 4ème trimestre, réalisés avec les notaires. Les prix ont augmenté de 3,7% en 2019 et les volumes dépassent très nettement le million de transactions.