Lyon, ville attractive pour les investisseurs

Une nouvelle étude consacre une nouvelle fois Lyon comme premier marché immobilier en région derrière Paris, loin devant Marseille.

Lyon reste dans le Top 20 des villes les plus attractives d’Europe. C’est l'une des conclusions que l’on peut tirer de l’étude de PriceWaterHouseCoopers sur l’attractivité des villes en Europe. La ville reste la seule représentante française en région derrière Paris dans ce classement des villes européennes les plus attractives. Lyon se situe à la 15ème place du classement de la performance des investissements existants et à la 17ème place du classement de l’attractivité pour des acquisitions à venir, les deux critères retenus pour mesurer l'attractivité d'une ville.  L'étude se base sur plus de 600 interviews conduites auprès des principaux acteurs de l’immobilier en Europe. Paris se classe, elle, respectivement, à la quatrième et la huitième place. Munich occupe la tête du classement pour la performance des investissements existants et Stockholm occupe pour sa part la première place pour les investissements à venir.

En France, si Paris concentre une bonne part des investissements, les métropoles régionales françaises s'en sortent bien, et notamment plus que les métropoles régionales britanniques.«Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse présentent un marché de l’emploi important et relativement stable et un niveau de demande raisonnable" indique Geoffroy Schmitt, associé, responsable de l’activité conseil en immobilier de PwC en France.

Afflux de capitaux

Pour Lyon et pour l’ensemble des villes présentes dans ce classement, l’année 2011 est vue par les professionnels comme une année prometteuse : « les professionnels entrevoient un afflux de nouveaux capitaux du fait du caractère sécurisé des actifs immobiliers comparés à d’autres classes d’actifs » indique en effet l’étude.

Selon John Forbes, l’un des auteurs du rapport chez PwC, l’année en cours sera peut être vue dans quelques temps « comme une année charnière pour le secteur immobilier» . « Les sources traditionnelles de refinancement de la dette des actifs vacants ou ayant besoin d’être rénovés  ne seront plus disponibles. Cependant, de nouvelles sources de financement, provenant de  fonds souverains et de compagnies d’assurance, pourraient prendre le relais» indique-t-il.

Pour l’heure, les nouvelles interrogations se concentrent surtout sur l’impact de l’accord de Bâle III sur le financement bancaire au secteur immobilier. « Certaines tendances de l’année passée, telles que la recherche de qualité, l’émergence d’un marché à deux vitesses avec un intérêt marqué pour les meilleurs actifs dans les principales villes et un délaissement des autres zones, se maintiendront» pense pour sa part Patrick L. Phillips, le directeur général de ULI.

-Lyon joue l'attractivité économique






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


Corbas : FGEN prend 1.730 m²

La société s’installe dans ce local d’activité situé sur un terrain de 3.600 m².


L’impact de la Covid-19 pèse sur les foncières commerciales

L’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros annoncée mercredi par Unibail-Rodamco-Westfield a ravivé les craintes concernant l’impact du Covid-19 sur le secteur de l’immobilier commercial.


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«Le télétravail est une bonne chose pour Roanne»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Selon lui, une proportion plus importante de télétravailleurs devrait bénéficier au bassin roannais.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


La Compagnie Foncière Lyonnaise acquiert le Cubiik


Vinci Immobilier et la compagnie ont signé la vente en l’état futur d’achèvement de l’immeuble en construction à Gerland, dans le septième arrondissement de Lyon.