Etats-Unis: les économistes partagés sur les prix de l’immobilier

Le fameux « double-dip » va-t-il bientôt se produire aux Etats-Unis dans le secteur de l'immobilier? Les derniers chiffres en date ne laissent augurer aucun rebond dans le secteur.

Le secteur immobilier aux États-Unis va-t-il se reprendre ? Le secteur résidentiel semble en tout cas plus que jamais en crise, avec des chiffres d’activité orientés à la baisse dans nombre de secteurs. On peut ainsi citer en vrac les chutes de ventes de logements neufs, les permis de construire en nette baisse, ou encore l’indice NAHB toujours étales. Du coup, les observateurs sont partagés sur l’évolution du marché dans les mois à venir, notamment sur la question du double-creux (double dip), un scénario où les prix rebondiraient sur leurs précédents plus bas.

Parmi les oracles du marché, on trouve bien sûr Robert dit ‘Bob’ Shiller, l’économiste qui avait prédit le krach Internet ou encore l’éclatement de la bulle immobilière aux Etats-Unis. A côté, Nouriel Roubini ferait presque figure d’enfant de cœur. Et pour le co-fondateur de l’indice S&P Case Shiller, professeur à l’université de Yale, l’embellie n’est pas pour tout de suite, loin de là... Pour lui, un risque « substantiel » de baisse de 15 à 20% des prix immobiliers existe bel et bien. Pas de quoi rassurer les futurs acquéreurs, parce que question crédibilité, Shiller, c’est du sérieux !

Le ratio Baker pas encore propice à l'achat

Et ce d’autant plus que l’analyste n’est pas le seul à prévoir une nouvelle baisse générale des prix de l’immobilier. Dean Baker, co-directeur du Centre pour la Politique et la Recherche économique, penche pour sa part à une baisse moins marquée, de l’ordre de… 10 à 15%. Pour Baker, le ratio prix des maisons / loyer annuel est en général révélateur. Lorsque le ratio dépasse les 15, les prix sont dès lors surévalués, et il y a de grandes chances que les prix de ventes redescendent. Et dans ce scénario, le marché pourrait bien encore descendre.

Mais tous ne sont pas d’accord avec ces prévisions alarmistes. L'autre co-fondateur de l’indice Case Shiller, Karl Case, se révèle être plus optimiste. Pour lui, le marché de l’immobilier pourrait bien rebondir sur ses plus bas au cours de l'année. Même les américains sont confiants quant à l’opportunité d’achat dans les prochains mois. Selon un sondage réalisé par Fannie Mae et publié lundi, 65% des américains pensent que le moment est propice à l’achat et 78% pensent que les prix vont progresser ou rester les mêmes dans les 12 prochains mois. Mais est-ce suffisant pour un rebond ?

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les villes moyennes toujours prisées, selon Orpi

nullLe réseau d’agences a tiré un bilan de la saison d’été sur le marché immobilier.


Immobilier : des hausses de prix de plus de 10% à Valence, Chambéry et Vénissieux

nullLPI-Seloger a fait état de son baromètre mensuel. La hausse des prix est sensible au niveau national. C’est notamment le cas à Lyon et Clermont-Ferrand, ainsi que dans les villes moyennes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Guy Hoquet constate aussi une hausse des volumes par rapport à 2019

Le réseau a fait part de volumes de ventes en nette hausse au 1er semestre par rapport aux mêmes périodes de 2020 et 2019. Les prix sont également en hausse dans les grandes métropoles.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


Un marché immobilier bien orienté au 1er semestre

nullVolumes et prix sont toujours orientés à la hausse dans le Rhône. Tel est le constat dressé ce jeudi par la Chambre du Rhône de la FNAIM.


Le marché immobilier au beau fixe au premier semestre

La FNAIM a dressé mercredi un bilan du marché immobilier au premier semestre, tant en termes de prix que d’activité. Les villes moyennes sont particulièrement recherchées.


L’habitat, plus que jamais au centre des préoccupations des ménages

nullBPCE faisait un point trimestriel complet sur le marché immobilier résidentiel en cette fin de premier semestre 2021.


Les prix de l’immobilier toujours en nette hausse en Rhône-Alpes

Dans les départements de l’ancienne Région, on note une assez nette hausse des prix de l’immobilier, notamment des maisons.


Retour de la tension sur le marché immobilier, selon Meilleurs Agents

Selon le baromètre mensuel du site d’estimation immobilière en ligne, la demande est de retour, avec un « stock d’acquéreurs en pleine reformation ».


Les prix de l’immobilier en nette hausse en France… et à Lyon

nullL’indice INSEE-Notaires a été dévoilé ce jeudi et montre une nette progression des prix en France, tant sur le trimestre que sur un an.


La hausse des prix de l’immobilier se poursuit en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon LPI-Seloger, la progression des prix des logements reste rapide, tant au niveau national que local, et ce en dépit d’un nouvel affaiblissement provoqué par le troisième confinement.


Isère : une dynamique des prix de l’immobilier affirmée sur un an

null
La Chambre des notaires de l’Isère présentait, il y a quelques jours, son observatoire des chiffres de l’immobilier du département. Dans le Nord-Isère, les prix des maisons et des appartements sont nettement orientés à la hausse.


Les prix de l’immobilier également en hausse dans le Voironnais et la Bièvre

La Chambre des notaires de l’Isère présentait récemment son observatoire des chiffres de l’immobilier du département. Entre Grenoble et Lyon, la hausse des prix des maisons et des appartements est bel et bien là.


Loire : les prix des maisons augmentent davantage que les appartements

null
C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture des notaires de France portant sur le département.
» Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire


Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire

Les dernières statistiques des notaires font état d’une augmentation des prix des appartements de près de 5% dans le département.