« Écully préserve son côté village »

Selon Franck Pariset, gérant d'Écully immobilier, l'échelle de prix pour un appartement sur Ecully est assez large et s'échelonne de 2200 à 6000 euros du mètre carré.

Peut-on dans un premier temps décrire le parc immobilier d’Écully ?

Vous avez le cœur du village, avec l’église d’Écully et tous les commerces autour, les premières résidences qui sont situées autour de ce premier cœur, puis les premiers quartiers résidentiels, avec des villas, qui sont un peu plus éloignés. Il y a donc un parc d’appartements assez central, et des villas à l’extérieur. Il y avait aussi beaucoup de propriétés anciennes avec de très beaux parcs, ayant appartenu à des soyeux qui montaient à la campagne pour l’été. Il ne doit toutefois en rester qu’une dizaine en tout sur Ecully, toutes les autres ayant été  rasées pour construire des immeubles à la place et conserver les parcs. Mais globalement, Ecully préserve son côté village, à l’inverse d’autres communes de l’ouest lyonnais qui se sont beaucoup urbanisées dans les dernières années.

Sur le centre du village, on trouve ainsi des immeubles des années 1900. Une première vague de construction a eu lieu dans les années 60, suivie par une autre dans les années 70, et une autre dans les années 80. 90% du parc immobilier date toutefois des années 70.

Retrouve-t-on les mêmes vagues de construction dans le parc de villas ?

Il y a d’abord eu des propriétés anciennes, puis dans les années 70 le plan Favier, du nom d’un architecte assez connu dans la région. Puis on a observé une nouvelle vague de construction dans les années 80-90. On commence en outre à revoir des terrains qui se libèrent et des maisons récentes qui se construisent

Y-a-t-il encore du foncier disponible sur Ecully ?

Ça devient une rareté, mais il en reste un petit peu… avec les prix qui vont avec.

Vis-à-vis des villas, il doit y avoir des prix différents suivant justement l’époque de construction ?

Il y a deux facteurs, l’ancienneté, et le secteur. Une maison des années 70, moins adaptée aux modes actuelles et moins bien isolée, se vendra aux prix du quartier. Pour vous donner une idée, une maison des années 70 de 150 m² habitables à moderniser, avec 1500 mètres carrés de terrain, se négocie autour de 650.000 euros. Dans ces quartiers, les maisons les plus récentes se négocieront 800.000-900.000 euros. Dans des quartiers comme le Pérollier et Carrefour Ecully, ce genre de maisons se négociera en revanche entre 500.000 et 600.000 euros, du fait de l’environnement immédiat de l’autoroute, et un environnement moins calme que dans les autres quartiers d’Ecully.

Sur quel prix faut-il compter pour un bien à la location ?

On est sur des prix allant de 300 à 500 euros sur un studio, et de 650 à 900 euros pour un T3, suivant le standing de la résidence. Il y a énormément de demande, du fait du campus d’Ecully, avec l’EM Lyon, l’Ecole Centrale, l’ITECH, l’école vétérinaire à Marcy l’Etoile, et l’Institut Paul Bocuse.

Aviez-vous ressenti les effets de la crise en 2008 ?

Au niveau des prix, non. Il y a eu en revanche un impact au niveau des délais de transactions. Certains, qui souhaitaient faire un coup de fusil, se sont dit : « si les prix baissent de 50%, je ferais mieux d’attendre ». Le problème, c’est qu’il n’y a pas eu de baisse, tout au plus une baisse de 10%. Pendant un an, l’activité s’était en revanche quasiment arrêtée, puis tout est reparti au mois de septembre 2009.

Sur les appartements, à quel niveau de prix se situe-t-on ?

On a différentes gammes. Les appartements des années 60 se vendront à des prix compris entre 2200 et 2400 euros. Après, pour les résidences d’un niveau correct, on sera entre 2400 et 3000 euros suivant les prestations, l’étage, et l’état général. Sur les résidences de standing, comme les immeubles Pitance en plein centre d’Ecully, on sera plus sur du 4000 euros du mètre carré. Sur les résidences les plus récentes et le très haut de gamme, il faut compter 5000 euros du mètre carré, et près de 6000 euros pour du neuf.

Justement, y-a-t-il beaucoup de programmes neufs à Ecully ?

Non, il y  a eu beaucoup de projets, mais beaucoup ont été annulés. Deux projets ressortent pour l’instant, l’un à côté de la Mairie, et de l’autre à côté de la place du marché. Certains sont en Scellier mais beaucoup sont en résidence principale. Il y a en effet une clientèle importante de personnes âgées qui habitent Ecully, et qui revendent leur maison pour acheter un appartement en plein centre.

Par rapport au Diagnostic de Performance Energétique (DPE), avez-vous senti une différence sur ce début d'année?

Nous n’avons pas senti de différence significative par rapport à l’année dernière.

Quel est le principal atout d’Ecully ?

Le cadre de vie est agréable, avec beaucoup de verdure, d’associations et d’activités pour les familles et enfants. Il y a en outre énormément de moyens pour accéder à Lyon, avec l’autoroute, le périphérique TEO, le métro avec Gorge de Loup et Gare de Vaise, mais aussi le TER avec la gare de Tassin-Ecully.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Étienne : les prix de retour sur le seuil des 1.000 € le m²

nullDans leur dernière note de conjoncture trimestrielle, les notaires de la Loire ont fait part de hausses de prix substantielles sur l’ensemble du département, dont Roanne et Saint-Étienne.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : un engouement confirmé pour les espaces extérieurs

Meilleurs Agents a fait état d’une nouvelle étude sur l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les grandes villes de France.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas