Espaces verts contre réchauffement urbain

Selon le RICS, la présence d'espace verts dans les villes pourrait permettre de limiter de façon importante le réchauffement climatique.

L’information est de nature à conforter les paysagistes et autres concepteurs de toits et murs végétalisés. Une étude récente de la RICS vient de montrer que l’impact du changement climatique dans les zones urbaines pouvait être diminué de 2,5°, via l'augmentation de la quantité d’espaces verts dans la ville.

Selon cette étude, l'augmentation de température constatée ici 2050 devrait être de 3,5 % au Royaume-Uni d'ici 2050. Face à cette situation, les zones urbaines sont particulièrement vulnérables. En effet, dans les zones urbaines, la température moyenne excède de 6 °C celles des zones rurales. « Retirer seulement 10% de l’espace vert d’une zone bâtie peut faire apparaître une augmentation maximale des températures de près de 7°C » note ainsi la RICS.

Favoriser les infrastructures vertes

Pour l'institution, il faut ainsi faire plus afin de faire face à ce problème croissant, et notamment préserver les espaces verts, trop souvent sacrifiés au profit de nouvelles constructions. Elle exhorte ainsi les institutions politiques à prendre le problème à bras le corps, et de favoriser l'émergence de stratégies d'infrastructures vertes. Pour Paul Collins, président de la RICS pour l’infrastructure verte, « il est ainsi crucial que les autorités nationales, locales, les promoteurs et les propriétaires fonciers individuels prennent davantage en considération les avantages de l’infrastructure verte ».

Cette problématique soulevée par la RICS peut toutefois paraitre entrer en confrontation avec les exigences de densification de l’habitat, mises également en avant par les contempteurs de l’étalement urbain. Car redéployer des espaces verts en ville a certes l’avantage, selon le RICS, d’abaisser la température en milieu urbain, d’aider à prévenir les inondations, d’améliorer la qualité de l’air, de réduire le bruit et de supporter la biodiversité. Ceci peut toutefois revenir, en l’absence de possibilité de rehaussement des immeubles en ville, à accentuer le développement urbain et mettre la pression sur les SAFER, produisant l’effet inverse à celui escompté.

Les murs et toits végétaux, l'une des pistes?

Reste la solution des toits végétaux évoquée par Tom Mulhall, directeur associé de la RICS, qui a notamment pour avantage d’optimiser la température intérieure d’un bâtiment: « l’ajout de matière végétale et de plantes sur le toit d’un bâtiment peut aider à modérer sa température intérieure et pourrait avoir un impact sur les coûts de fonctionnement des entreprises » note ainsi ce dernier. Selon Paul Collins, « rendre prioritaires les parcs, les jardins, les potagers et les plantations sur les murs et les toits pourrait contribuer à réduire la tendance croissante du réchauffement urbain de 2,5°C».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’audit énergétique à la vente en vigueur dès le 1er septembre 2022

L’audit énergétique règlementaire pour les logements proposés à la vente sera requis dans un peu plus de 9 mois. La ministre a souhaité laisser un peu plus de temps aux professionnels.


Une aide de la Métropole de Lyon à la végétalisation des copropriétés

Le président de la collectivité, Bruno Bernard, a participé mercredi à la plantation d’arbres dans une copropriété du 3e arrondissement. Il y a promu les aides à la végétalisation des copropriétés.


Les lauréats de la 1e vague de l’appel à projets «Investissements d’avenir»

Le ministère de la Transition écologique a annoncé les lauréats de cette 1e vague de l’appel à projets « industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres biosourcés », qui comprend 3 lauréats de la Région. Il a également lancé l’appel à projets « mixité pour la construction bas carbone ».


Palmarès BBCA 2021 : Nexity et Woodeum-WO2 se distinguent

Au palmarès des maîtres d’ouvrage immobilier bas carbone français, les deux groupes se partagent la pôle position.


BIG, un programme sur l’empreinte biodiversité des projets immobiliers

Ce programme de recherche et d’actions est soutenu par 16 entreprises, dont Crédit Agricole Immobilier, Altarea, Nexity ou encore Bouygues Immobilier. Celles-ci se sont unies pour transformer les pratiques vers un modèle plus respectueux du vivant.


« Réunion de chantier », une web-série sur la RE2020

La FFB a lancé celle-ci pour accompagner pour les professionnels.


Villeurbanne vise un recul de 20% des émissions des gaz à effet de serre

Le maire de Villeurbanne, accompagné d’adjointes et adjoint, a présenté la semaine dernière un manifeste et un plan d’action pour la transition écologique.


Filière à responsabilité élargie des producteurs : un décret bientôt publié

Le gouvernement a précisé ce jour les modalités de mise en œuvre de la nouvelle filière pour les produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment.


Saint-Étienne : « La comète » a été inaugurée

nullLe site issu de la réhabilitation de l’ancien bâtiment de la Comédie de Saint-Etienne a été transformé en « une pépinière pour les talents stéphanois et l’émergence culturelle ».


La chaufferie biomasse de Givors inaugurée par la Métropole

Bruno Bernard, président de la Métropole et Philippe Guelpa-Bonaro, vice-président délégué au climat et à l’énergie étaient présents pour l’évènement. Cette chaufferie alimente 2.700 équivalents logements.


Le montant de la prime air-bois augmenté

La Métropole de Lyon a annoncé rehausser le montant de sa prime air-bois pour les ménages modestes vivant sur son territoire.


Clermont Auvergne Métropole développe ses réseaux de chaleur

nullLe président de l’intercommunalité et maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, a présenté mercredi les projets d’extension et d’interconnexion des réseaux, qui visent à diminuer l’empreinte carbone du territoire.


Lyon 3 : fin des travaux de réhabilitation de la résidence Dauphiné

GrandLyon Habitat a achevé les travaux de cet ensemble datant des années 30, composé de 218 logements et 2 locaux commerciaux.


La Métropole de Lyon veut agir sur le bâti des collèges

La collectivité veut rénover ses collèges et apaiser leur environnement. Un plan métropolitain de 300 millions d’euros a été dévoilé il y a quelques jours.


Charly: inauguration de la station Vavilov

Cette station a été inaugurée vendredi en présence de représentants de la Métropole de Lyon et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.