Chine: les banques supporteraient une chute des prix de l’immobilier

Les derniers tests de résistance faits sur les banques portaient notamment sur des possibles baisses dans les prix des biens et des défauts de la part des emprunteurs.

Les banques chinoises pourraient supporter une baisse de près de 50% de l’immobilier, selon les derniers stress tests réalisés par le régulateur chinois, a indiqué vendredi la télévision chinoise CCTV13. Ces tests de résistance imposés aux banques vise à connaitre quel sera la situation financière des banques dans des conditions extrêmes.

La bulle immobilière chinoise est l’une des problématiques récurrentes pour les autorités de Pékin, qui ont pris, depuis deux ans, un certain nombre de mesures visant à calmer ce secteur, comme des relèvement de taux d’intérêt et des limites concernant les achats de maisons. Les prix de l’immobilier sont en effet à la source d’un certain nombre de tensions sociales, que les autorités veulent à tout prix éviter.

Moins de prêts à l'habitat

Cette série de test de résistance avait été ordonnée par le régulateur bancaire chinois présidé par Liu Mingkang. Elle portait notamment sur les prêts au secteur immobilier afin de mesurer l’impact de possibles baisses dans les prix des biens, de défauts de la part des emprunteurs, une baisse des notes de crédit, et des retraits massifs de fonds.

Les banques chinoises ont notamment mis de côté 1300 milliards de yuans, afin de faire face aux éventuelles créances douteuses. Les banques prêtent en outre moins aux particuliers pour réaliser des achats immobiliers, comme le montre les dernières statistiques du Bureau des Statistiques chinois, qui montrent une baisse très importante de ces crédits (-43%).

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


5 villes d’Auvergne dépassent les 500 ventes en 2021

Clermont-Ferrand, Vichy, Montluçon, Aurillac et Chamalières sont les villes qui ont été les plus actives de 2021 en termes de transactions, selon la FNAIM.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


«Les périphéries voient les ultra-urbains arriver avec un fort pouvoir d’achat»

Yann Jéhanno est le président de Laforêt France. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché immobilier en 2021, ainsi que les enjeux de 2022.


« Mon pronostic est que l’on fera moins de ventes en 2022 qu’en 2021 »

nullLaurent Vimont est le président de Century 21 France. Nous évoquons avec lui les grands chiffres du marché de l’immobilier ancien en 2021 et ses perspectives d’évolution en 2022.


2021, année exceptionnelle pour l’immobilier selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a présenté lundi son bilan annuel du marché. Si l’année écoulée a été très bonne sur le front de l’activité, les prix, toujours en hausse, commencent à désolvabiliser certains ménages.


Un marché immobilier record en 2021, selon Laforêt

L’année écoulée a été très positive pour l’activité immobilière avec un record en termes de transactions. Selon le réseau d’agences franchisées, 2022 sera une année « entre menaces et opportunités ».


Le marché immobilier a bien résisté en 2021, selon la FNAIM

nullLa FNAIM a, quelques jours avant sa conférence de presse portant sur l’année 2021, révélé les principales tendances du millésime écoulé. Les prix sont toujours en forte hausse, avec toutefois des disparités suivant les territoires.


Marché immobilier : des signes de faiblesse selon Immonot

Selon le portail immobilier du groupe Notariat Services, quelques informations laissent penser que les ventes pourraient se dégrader et les prix reculer.


Immobilier : affaiblissement de la hausse des prix à Lyon

C’est ce que révèle le dernier baromètre mensuel LPI-Seloger.


Passoires thermiques : les ventes s’accélèrent dans les villes de la région

null
Seloger a récemment communiqué sur l’envolée des mises en vente de passoires énergétiques. Et notamment à Lyon et dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Les communes rurales face à une véritable « poussée haussière »

Depuis janvier, elles ont, selon Meilleurs Agents, vu leurs prix grimper de 7,4%, ce qui est près de 2,5 fois plus que les principales agglomérations.


Les prix toujours en nette hausse à Lyon selon LPI-Seloger

nullLe baromètre mesurant l’évolution des prix de l’immobilier fait état d’un affaiblissement de la demande. Les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes enregistrent toujours des hausses de prix toujours marquées.


Nette hausse des prix de l’immobilier dans la Loire

Les prix ont très nettement progressé sur 12 mois dans le département, notamment à Roanne et Saint-Etienne, où certains quartiers enregistrent des hausses à deux chiffres.


Immobilier : vers un volume de ventes historiquement élevé en 2021

null
La FNAIM a dévoilé mardi sa note de conjoncture immobilière.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.