Les primo-accédants moins présents en Rhône-Alpes

Selon l’Observatoire du financement du logement, le taux de primo-accédants est moins élevé dans la région que la moyenne nationale.

Les primo-accédants ont soutenu le marché des crédits immobiliers l'an dernier. Selon l’Observatoire du financement du logement, qui se base sur 81600 dossiers collectés en 2010, les flux de l’accession à la propriété ont progressé de 25.2% en 2010 par rapport à 2009, à 709.000 dossiers collectés. Les primo-accédants représentent une part assez importante des accédants : 72.7% en 2010 contre 72.9% en 2009. On reste ainsi bien loin des niveaux de 2000, lorsque ces derniers représentaient seulement 54.4% du marché. Autre phénomène à relever : la part des moins de 2 SMIC n’a jamais été aussi élevée, à 25% en 2010 contre 17.5% en 2001.

L’étude révèle également qu’entre 2001 et 2010, le montant moyen des opérations a progressé de 86%. Si autrefois, les opérations comprises entre 75000 et 150000 étaient légion, la proportion de ces dernières a fortement diminué au profit des opérations supérieures à 150000 euros, tant pour l’accession dans le neuf que dans l’ancien. En revanche, l’âge moyen des accédants n’a pas augmenté significativement, selon l’étude, oscillant, entre 2003 et 2010, entre 36 et 37 ans. D'un point de vue plus général, la production de crédits immobiliers a augmenté de 26.9 % au premier trimestre 2011, en glissement annuel. Le deuxième trimestre se place quant à lui sur une progression de l’ordre de 10 %, selon les données de l'Observatoire de la production de crédit immobilier (OPCI).

Moins de primo-accédants dans les régions peuplées

D’un point de vue régional, le coût relatif moyen des acquisitions est bien plus élevé en Rhône-Alpes qu’ailleurs en France. Il faut ainsi 6.3 années de revenus pour pouvoir acquérir un bien immobilier, contre 5.8 années en Ile de France et 5.5 années en moyenne. Seule la région PACA dispose d’un coût relatif plus élevé, avec 6.8 années de revenus. La part de primo-accédant est en outre moins élevée dans les régions les plus peuplées et les plus urbaines: alors qu’elle culmine à 86.5% en région Centre, elle n’est que de 67.3% en Rhône-Alpes, le taux le plus faible étant toutefois observé en Ile de France (61.8%).

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : des taux stables, mais des craintes sur le financement

nullLa Banque de France a fait part de ses chiffres mensuels sur le crédit à l’habitat, toujours dynamiques à fin novembre. Les courtiers craignent, eux, un impact des nouvelles normes HCSF sur le financement.


Hausse des taux et ralentissement de la production de crédit

La Banque de France a fait part de sa note mensuelle sur les crédits aux particuliers. Selon les courtiers, les banques ont entamé le relèvement de leurs grilles au titre du mois de novembre.


Une «Prime Accession» de 10.000€ pour les primo-accédants dans le neuf

null
Cette prime est accordée par Action Logement, qui souhaite par ce biais compléter son dispositif d’aides à destination des salariés aux revenus modestes.


Les recommandations du HCSF deviendront une norme contraignantes en 2022

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce mardi. Il a adopté une décision juridiquement contraignante, comme il l’avait annoncé en décembre dernier.


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.


Les taux restent stables en juin en Auvergne-Rhône-Alpes

nullAucune évolution majeure n’a été constatée ce mois-ci sur le front des taux de crédit immobilier dans la grande région.


L’habitat, plus que jamais au centre des préoccupations des ménages

nullBPCE faisait un point trimestriel complet sur le marché immobilier résidentiel en cette fin de premier semestre 2021.


Les critères du HSCF vont bien se traduire en règle contraignante

Le Haut Conseil de stabilité financière s’est réuni ce mardi. Après publication d’un bilan de l’application de sa recommandation, il traduira celle-ci, en cours d’été, en une norme juridiquement contraignante.


April s’attend à un rebond sur le marché de l’assurance emprunteur

null
En 2020, le courtier grossiste lyonnais en assurance a connu une année mouvementée. Il a revendu la moitié de ses activités et performé sur celles qui lui restent… sauf dans l’assurance emprunteur. Mais 2021 s’annonce comme un bon cru.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.