Lyon : la plus faible hausse des loyers depuis 11 ans en 2010

La hausse des loyers a été relativement contenue en 2010, selon l'Observatoire partenarial de l'agence d'urbanisme pour le développement de l'agglomération lyonnaise. Les loyers à la relocation sont toutefois en augmentation plus soutenue.

Lyon reste une villes les plus chères de hexagone en termes de loyers. C'est ce qui ressort de la dernière étude publiée par l'Observatoire partenarial de l'agence d'urbanisme pour le développement de l'agglomération lyonnaise. Seuls Paris (20.1 euros/m ²) et son agglomération, Aix-en-Provence (11,80 euros/m ²), Grenoble (9,60 euros/m ²) étaient en 2010 plus chers que Lyon, où le loyer moyen s'établissait à 9,20 euros/m ². Sur la moyenne du Grand Lyon il fallait ainsi compter 597 euros pour louer 65 m² hors charges, soit une augmentation de 1% par rapport à 2010.

Arrondissement Prix par m² En Pourcentage
Lyon 1°, 2°, 4° 9.4€ +1.1%
Lyon 5°, 9° 9.6€ +0.7%
Lyon 3° et 6° 9.7€ +0.8%
Lyon 7° et 8° 9.8€ +0.8%
Villeurbanne 9.3€ +1.3%
Ouest/ Nord 9€ +1.8%
Est/ Sud 8€ +0.6%
Grand Lyon 9.2€ +1%

Mais si cette hausse des loyers reste la plus modérée depuis 1999, elle l'est un peu moins pour les loyers à la relocation. La hausse atteint en effet 2.2%, à 10.10 €/m 2 lors d'un changement de locataire, qui a concerné 3 logement sur 10 en 2010. Les loyers ont en outre plus augmenté dans les maisons que dans les appartements, avec une hausse de +1, 3 % des loyers, contre 1 % pour le global. A la relocation, la progression atteint même 7,3 % contre +2,1 % sur la totalité des appartements.

Des loyers moins élevés chez les professionnels

L'étude, réalisée auprès d’un échantillon représentatif d’environ 1 000 logements avec le concours de l'UNPI, de l’UNIS et de la FNAIM, montre en outre que loyers sont plus élevés pour les logements gérés directement par des particuliers bailleurs (environ 10 euros/m ²) que pour ceux gérés par un professionnel de l’immobilier (9 euros/m ²). Une différence que l'Observatoire met sur le compte de la différence de taille des logements mis en location : « les logements gérés par les propriétaires particuliers ont une superficie moyenne de 59 m² contre 66 m² pour les logements dont la gestion est assurée par un professionnel de l’immobilier » note l'étude.

L'autre facteur jouant sur le loyer est l’époque de construction. Les loyers sont plus faibles pour un un appartement construit entre 1949 et 1974 que pour un appartement construit après 2000 : 8,80 euros/m 2 pour contre 10,2 €/m 2 pour un appartement construit après 2000. L'Observatoire note à cet effet que« le prix du loyer semble davantage lié à la taille du logement qu’à la présence des équipements de confort (WC, chauffage central, salle d’eau) ».

Une différence selon la taille du logement

Le prix du loyer au mètre carré est ainsi inversement proportionnel à la taille du logement. L’écart de loyer entre un logement de type T1 et un logement de type T4 ou T5 dépasse 4 €/m². En 2010,il fallait ainsi compter près de 12,5 €/m² pour un logement de type T1 de 33 m²et un peu plus de 8 €/m² pour un T4 de 89 m² ou un T5 de 113 m².

D'un point de vue géographique, ce sont surtout les loyers des 7° et 8° arrondissements qui enregistrent les loyers les plus élevés, un fait qui peut s'expliquer par le fait de leur proximité avec les facultés (surreprésentation des studios), mais aussi par le renouvellement plus marqué de l'habitat dans ces quartiers, du fait de la présence de nombreux logements neufs. Côté variation, on notera que c'est dans le Nord et le Nord Ouest de l'agglomération que les loyers ont le plus augmenté (+1.8% à 9 euros / m²). Villeurbanne (+1.3% à 9.3 euros / m²), la Presqu'ile et la Croix-Rousse (+1.1% à 9.4 euros / m² ) font également partie des secteurs où les loyers ont le plus progressé.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Immobilier : des tensions qui s’affirment sur les prix dans de nombreuses villes

LPI Seloger a publié cette semaine son baromètre des prix de l’immobilier.


Prix de l’immobilier en hausse dans plusieurs départements de la Région


Dans l’ex-région Rhône-Alpes, les volumes et les prix sont, selon les notaires, en forte hausse, notamment à Lyon et dans la circonscription départementale du Rhône.


Lyon : une année 2019 très dynamique dans l’immobilier ancien

La Chambre du Rhône a dévoilé des premiers chiffres à l’occasion de la présentation vendredi par le CECIM des chiffres du logement neuf dans la Métropole de Lyon.


« La demande est bien trop importante par rapport à l’offre »

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’année 2019 en matière d’immobilier résidentiel à Lyon.


L’activité du marché immobilier à des sommets en 2019 dans le Rhône et à Lyon


Les prix des appartements ont progressé, l’an dernier, de 5,7% à Lyon et de 6,8% dans le Rhône.


La hausse des prix de l’immobilier se renforce sur Lyon, selon LPI-Seloger

La hausse des prix accélère dans de nombreuses villes périphériques des métropoles. Dans la Métropole de Lyon, le phénomène est perceptible dans certaines villes, mais aussi dans la ville centre.