Premier trimestre « très satisfaisant » pour Promogim

Le groupe présentait hier ses chiffres d’activité au titre du premier semestre. Le groupe les juge « très satisfaisants » au vu de la conjoncture.

Promogim a présenté hier ses chiffres d’activité au titre du premier semestre 2012. Le groupe a réalisé des résultats qu’il juge « très satisfaisants au regard de la conjoncture économique et de la diminution des aides accordées au logement (Scellier et PTZ+) ».

1 857 réservations de logements ont été enregistrées par le promoteur, soit un chiffre légèrement inférieur (- 1,4 %) à la même période de 2011, durant laquelle 1 883 réservations avaient été effectuées. Le chiffre reste toutefois en retrait de 14 % par rapport au 1er semestre 2010, période durant laquelle 2 151 réservations avaient été effectuées.

Le chiffre d’affaires du groupe s’inscrit en nette baisse, de 12,6 %, par rapport à la même période de l’an dernier, à 395 millions d’euros, contre 445 millions d’euros au premier semestre 2011. Cette baisse s’explique en outre par un prix de vente moyen en baisse de 11 %, ce dernier passant de 236 300 euros à 212 700 euros.

« Cette baisse est liée à la volonté du groupe de monter des opérations soit à prix maîtrisés avec les collectivités territoriales, soit dans les zones en renouvellement urbain (zones Anru) ou dans le périmètre de celles-ci avec une TVA à taux réduit de 7 %. Promogim a aussi cherché à limiter les hausses de ses coûts de construction et de ses charges foncières, tout en maintenant la qualité de ses programmes » a expliqué Promogim.

Stock en hausse

Aussi, s’il table sur un chiffre d’affaires en baisse sur l’année 2012, il escompte toutefois réaliser un résultat quasi équivalent à celui de l’an dernier, autour de 60 millions d’euros, grâce notamment à sa politique volontariste de développement de la production. 38 opérations ont en effet été lancées cette année contre 37 l’an dernier.

On notera toutefois un stock de logements en nette hausse, à 2 759 unités, en hausse de 38 % par rapport à la même période de 2011 (1 989), et un délai d’écoulement en hausse de 6,3 mois à 8,9 mois. La part des ventes aux investisseurs est également en net retrait, à 29 % contre 33 % l’an dernier et 52 % en 2010, et le taux de désistement est quant à lui, à 17 % au 1er semestre contre 19 % au 1er semestre 2011.

« Malgré une activité qui reste bonne pour le groupe Promogim, il est indéniable que l’année 2012 reste soumise à de nombreuses interrogations tant au plan économique que politique. Le second semestre devrait apporter un début de réponse avec les mesures à destination du logement dont le gouvernement ne pourra pas faire l’économie. Pour rappel, en 2011, le chiffre d’affaires des réservations s’est élevé à 775 millions d'euros ».

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.


Vicat a fait l’acquisition de Sablières Dier

Cette acquisition a été réalisée en décembre dernier.