Ganova veut croître malgré la crise

Le groupe originaire de Charvieu-Chavagnieux, concepteur de maisons BBC, devrait voir sa production nettement augmenter en 2013, et ce malgré la crise dans le secteur de la maison individuelle.

Le groupe Ganova poursuit son expansion. Le groupe compte doubler l’an prochain sa production de maison individuelle en programme, et poursuit sa prospection pour mieux anticiper les besoins en matière de maisons BBC. A l’occasion d’une conférence de presse fin juin, le groupe a en effet fait la promotion des « toits du soleil », un lotissement BBC situé à Charvieu-Chavagnieux, qu’il présente comme le premier village français BBC photovoltaïque.

Sur ce dernier lotissement, 41 maisons Econova en construction BBC ont été commercialisées sur un terrain représentant une superficie totale de 20.386 m2. Particularité de celles-ci, les propriétaires disposent sur chacun de leurs toits de tuiles photovoltaïques Imerys sur 16 m2, qui leur permet de revendre chaque année pour près de 1 000 euros d’électricité, soit le coût de ce qu’ils consomment en termes d’énergie. Pour ce programme, les propriétaires ont également bénéficié d’un crédit d’impôt à hauteur de 50% de l’équipement.

Industrialisation du processus

Pour être labellisée BBC, une maison doit consommer moins de 50 kilowatt heure d’énergie primaire par an. Une performance d’autant plus difficile à réaliser que les coefficients multiplicateurs utilisés pour le calcul du BBC sont plutôt défavorables à l’énergie électrique utilisée dans ces maisons. Le groupe a donc dû, dans cette optique, redoubler d’effort sur le bâti et l’isolation, sans pour autant renchérir les prix de construction.

Pour arriver à résoudre cette quadrature du cercle, Ganova a donc dû industrialiser ses processus de production et d’approvisionnement sur l’ensemble de son parc de maisons en construction. Sur un lotissement, le promoteur fait donc appel aux mêmes artisans, et s’approvisionne en gros. Au final, le prix proposé -250.000 euros – est quasiment le même qu’une maison non BBC dans le même secteur.

Un prix que le promoteur ajuste en fonction du prix du foncier. Car en première couronne, entre la rocade et l’A432, il faut également majorer le prix par le surcoût en terme de foncier. Si le coût d’un terrain sur Charvieu est en effet de 100.000 euros, la même parcelle se négociera facilement à 200.000 voire 250.000 euros en première couronne. Une maison BBC Ganova peut donc atteindre près de 350.000 à 400.000 euros en première couronne, soit des prix très proches de ceux des maisons anciennes dans le secteur.

220 maisons visées en 2013

Cette industrialisation de la construction pose toutefois pour le promoteur la question de l’approvisionnement en foncier. Car sans terrains suffisamment rapprochés, les économies d’échelles à la construction sont moindres. « Nous avons un stock de terrains de 200 lots, sachant que nous faisons, à l’année, 170 maisons, dont 50 en programmes» note Pascal Bert.

L’année prochaine, Ganova compte passer de 170 à 220 maisons produites, dont une centaine en promotion, soit un doublement de la production pour ce dernier type de construction. Car seuls ces derniers permettent de réaliser des économies d’échelles sur les matériaux et les process. « En diffus, il faut compter facilement 25.000 euros de plus » explique Pascal Bert, le président de Ganova. « Les programmes nous permettent de faire évoluer nos connaissances sur ces matériaux nouveaux» indique-t-il.

Il compte notamment sur le stock important de terrains qu’il possède pour pouvoir réaliser cette performance de croitre à contre-courant d’un marché national toujours déprimé – les ventes de maisons individuelles restant en baisse de 20% par rapport à l’an dernier, en proposant des maisons économes en énergies très compétitives. Il compte également se développer sur le marché de la maison passive, avec déjà deux constructions en cours sur Charvieu et Villefontaine, l’une en ossature bois et l’autre à Villefontaine.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


La nouvelle RE2020 présentée


La ministre de la Transition écologique et la ministre chargée du Logement ont fait part ce mardi des principales orientations de la réglementation environnementale 2020. L’une des principales mesures est l’élimination, à terme, du chauffage au gaz.


La CAPEB Rhône et Grand Lyon demande un report de la ZFE

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, la zone de faibles émissions aura des conséquences sur l’emploi. Les responsables demandent ainsi de rencontrer les élus de la Métropole.


La promotion attend un déblocage des projets au niveau local


La déclinaison locale du pacte pour la relance de la construction durable récemment signé par les professionnels et le ministère en charge du logement devrait permettre de faire avancer un certain nombre de projets.


La promotion immobilière face à la crise de l’offre

La fédération des promoteurs immobiliers présentait la semaine dernière ses chiffres de ventes pour le troisième trimestre au niveau national.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Malgré une reprise sur un trimestre, les ventes de logements neufs baissent


24.300 logements ont été réservés au 3eme trimestre, ce qui marque un redressement par rapport au 2ème trimestre. Ce niveau reste néanmoins inférieur à celui observé un an plus tôt à la même période.
» L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon
» « Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon

Si les prix continuent de s’envoler, les ventes et les mises en vente de logements neufs sont en nette baisse dans la Métropole de Lyon.


« Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du secteur et l’impact du second confinement.


La FPI alerte sur le niveau des permis de construire

La fédération des promoteurs immobiliers faire remarquer que la baisse de la construction publiée ce mercredi est antérieure à l’épidémie.


Malgré un rebond au 3ème trimestre, les mises en chantier chutent sur un an

Le SDES du ministère de la Transition énergétique a fait part ce mercredi ses statistiques de mises en chantier et d’autorisations de logements au troisième trimestre 2020.