Loi sur le logement : quand la forme emporte le fond…

Dans quelques jours, la loi sur le logement social pourrait être invalidée par le conseil constitutionnel. Ce qui constituerait assurément un camouflet pour le gouvernement.

9 chances sur 10. La probabilité - estimée par un ministre interrogé par l’Express - pour que la loi sur le logement social adoptée il y a quelques jours par le Parlement passe mercredi le cap du conseil constitutionnel est donc très mince. Précipitation médiatique ? Mauvaise gestion du calendrier parlementaire ? Toujours est-il que cette loi risque d’être invalidée pour un simple vice de procédure…

Le sénateur François Zocchetto, président du groupe Union centriste et républicaine (UCR) à la Chambre Haute, avait déposé un recours contre la loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement, suivi en cela par les sénateurs UMP. Un recours portant uniquement sur la forme, et non sur le fond. Le sénateur et maire d’Oullins, François-Noël Buffet avait plutôt bien résumé lors du passage du texte devant le Sénat la teneur de la critique adressée au gouvernement, qui pointait plus l'absence de possibilité d'expression du travail démocratique de la Chambre Haute que le fond du texte visant à renforcer les contraintes en matière de logement social .

Il s’était ainsi ému lors d’une de ces interventions sur ce texte de la rapidité avec laquelle le texte avait été examiné. « Il a été inscrit à l’ordre du jour du Sénat le 11 septembre par la conférence des présidents. La conférence des affaires économiques du Sénat a disposé de deux heures ce matin pour examiner le texte avant sa discussion en séance publique. C’est quelque chose qui n’a jamais été vu ici. (…) Il est inadmissible que nos commissions ne puissent travailler sérieusement. Ce n’est plus du parlementarisme rationalisé, ce n’est même plus du parlementarisme…» avait-t-il déclaré à la mi-septembre.

Deux mois de plus

Résultat de cette fronde parlementaire : le texte, après avoir été examiné en moins d’un mois par le parlement, pourrait devoir repartir de zéro, et être, soit représenté en conseil des ministres, soit faire l’objet d'une proposition de loi par un parlementaire de la majorité. Une dernière hypothèse qui permettrait d’écourter les délais d’examen par le parlement…

Mais selon l’Express, le ministère du Logement plaiderait pour une nouvelle présentation « au plus vite en conseil des ministres » du texte en cas de censure par les sages, le texte porté par le gouvernement ayant une certaine portée symbolique. Sans doute faudra-t-il, en tout cas, bien plus que les quelques 50 jours qui devraient séparer au final la présentation du projet de loi par le conseil des ministres à son invalidation par le conseil constitutionnel. Ce seront, au final, deux mois de plus, et même - serait-on tenté de dire -de trop dans la lutte contre le mal-logement…






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Une aide de l’Opac du Rhône pour les commerces

L’office ne demandera pas de loyer aux commerces « non essentiels » de son patrimoine en novembre.


Allex, un projet pour rénover le siège d’Alliade Habitat

JLL et Tétris interviennent dans le cadre d’une mission de rénovation et d’extension du siège de la filiale d’Action Logement.


Carré de Soie : Cogedim vend un immeuble de bureaux à EMH


Cogedim Grand Lyon annonce avoir vendu en VEFA à Est Métropole Habitat un immeuble de bureau de 6.000 m² au sein de « Ilot G » sur le secteur du Carré de Soie. Le bailleur en fera, à terme, son siège social.


Des remous suite à l’augmentation de l’offre d’hébergement d’urgence

La Ville de Lyon a mis à disposition deux lieux permettant d’augmenter de 250 lits l’offre d’hébergement d’urgence. Pour sa part, l’hôpital Charial des HCL, situé sur Francheville et Craponne, va être confié à l’Etat pour transformer les locaux en centre d’hébergement d’urgence. Un choix discuté par les élus.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Accord entre LCL et Action Logement Services


La banque et l’une des six entités d’Action Logement ont signé une convention sur l’accès au logement et l’amélioration de l’habitat.


Saint-Priest : livraison d’une résidence de Lyon Métropole Habitat

null
Cette nouvelle résidence est située dans le quartier des Ilots Verts à Saint-Priest.


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Villeurbanne adopte la Déclaration des droits des personnes sans-abri

La ville est la première de France à adopter cette déclaration proposée en 2016 par la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa.


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


Liergues : lancement d’une résidence en accession sociale par l’OPAC du Rhône

L’office public de l’habitat du département du Rhône organise le lancement commercial, ce week-end, d’une résidence en accession sociale à la propriété.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.