Rachat de Meilleurtaux, un signe de l’intérêt pour le courtage

BPCE serait entré en négociations exclusives pour la vente de sa filiale de courtage en crédit avec le fonds Equistone Partners.

Meilleurtaux va sans doute rapidement changer de giron. Six ans après le rachat par les Caisses d’Epargne du courtier en crédit immobilier, son actionnaire, BPCE, n’avait pas caché ses intentions de vendre le courtier en crédit. Il aurait cinq offres de rachat, dont celles des fonds Equistone Partners, JC Flowers ou encore Blackfin.

Le rachat est toutefois entré dans sa phase active hier, le groupe bancaire ayant indiqué dans un communiqué qu’il était entré, dans le cadre de la mise en oeuvre de son plan stratégique, en discussions exclusives avec Equistone Partners Europe « en vue de céder sa participation de 100 % dans le capital de Meilleurtaux ».

Cafpi réagit

« Sous l’impulsion de BPCE et du management de la société, Meilleurtaux a achevé sa transformation pour devenir une structure agile et dynamique. Meilleurtaux poursuivra sa croissance avec un repreneur convaincu du potentiel de développement de l’entreprise » a indiqué François Pérol dans son communiqué. Une information consultation auprès des instances représentatives du personnel de BPCE et de Meilleurtaux devrait être effectuée.

L’annonce a fait réagir dans le milieu du courtage, et notamment le concurrent de Meilleurtaux.com, Cafpi. « Quelle que soit l’issue de ces négociations, Cafpi qui n’est pas, pour sa part, candidat, se réjouit de l’intérêt que portent de grands groupes pour le courtage en crédit » a ainsi indiqué le courtier, Philippe Taboret, son directeur général adjoint, observant en outre que les acteurs du marché avaient bien compris l’intérêt du courtage en crédits.

« Si le crédit immobilier représente aujourd’hui 25 % de parts de marché, il devrait passer à 40 % dans un avenir proche et sur 130 milliards d’euros de crédits produits chaque année, ce segment est très porteur », a-t-il ainsi affirmé.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

L’évolution de la législation qui vient de doter les intermédiaires en opérations de banque et services de paiement d’un véritable statut légal que revendiquaient les différents acteurs de ce secteur renforce le rôle économique de ces professionnels du crédit immobilier et du rachat de credit. Ce statut renforce la sécurité des consommateurs et organise à leur profit une nouvelle forme de concurrence. Dans une conjoncture difficile le courtage en crédit et regroupement de crédits a un rôle à jouer.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


Avec le Smic, un pouvoir d’achat immobilier de 21 m² à Lyon et de 97 m² à Saint-Étienne


Le réseau de courtiers en crédit immobilier Vousfinancer a calculé les possibilités d’achat avec le salaire minimum dans 20 villes de France.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Crédit immobilier : le HCSF lâche du lest

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé d’assouplir une partie des recommandations qu’il avait émises il y a un an.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Chute de la part des primo-accédants, selon Cafpi

Le courtier en crédit immobilier a fait part des dernières tendances sur l’évolution de sa clientèle.


Assurance emprunteur : la résiliation infra-annuelle attendra


Le Conseil constitutionnel a retoqué ce qui avait été voté fin octobre.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.