Le Grand Lyon et le Département du Rhône confirment le projet d’Anneau des Sciences

Le Conseil général du Rhône et le Grand Lyon confirment le projet d'Anneau des Sciences. Mais ils demandent à l'Etat de prendre position sur le grand contournement autoroutier de Lyon, condition indispensable pour le déclassement des autoroutes A 6 et A 7 dans la traversée de Lyon.

Gérard Collomb, Président du Grand Lyon , Danièle Chuzeville, Présidente du Conseil général du Rhône... ... et Michel Mercier, ancien vice-Président du Conseil général du Rhône ont confirmé leur engagement dans le projet d'Anneau des Sciences, enrichi par le débat public tenu du  10 novembre  2012 au 5 avril 2013.

De 15 000 à 20 000 habitants supplémentaires

L'Anneau des Sciences est davantage présenté comme un projet d'aménagement  de l'Ouest de Lyon que comme une infrastructure multimodale de transport. Le but est de programmer le développement de l'Ouest de Lyon inscrit dans le Schéma de Cohérence Territoriale ( SCOT) défini avec l'Etat.  A l'horizon 2030, de 15 000 à 20 000 des 150 000 habitants de l'agglomération lyonnaise vivront dans l'Ouest.

Pour les deux exécutifs, le débat a permis de dégager un consensus sur les dysfonctionnements actuels, notamment le   "scandale urbanistique et écologique"  qui fait traverser le centre de Lyon par 115 000 véhicules sur axe autoroutier qui coupe la Presqu'Ile en deux parties.

Lors du débat, des propositions du bureau d'études TTK avaient été versées aux échanges. Ces propositions ont été étudiées par le Grand Lyon et le Sytral.  Cette expertise complémentaire demandée par la Commission du Débat particulier ( CPDP) ne contenait pas pour les deux maitres d'ouvrage de solutions répondant seules aux enjeux. D'autres solutions proposées sont déjà intégrées dans l'Anneau des Sciences.

Enrichissement par le débat

Le débat a permis d'enrichir le projet sur plusieurs points: amélioration de l'insertion, meilleure prise en compte de la nature,  développement économique autour des Portes,  développement des modes de transport doux, amélioration de l'intégration du boulevard Laurent Bonnevay.

Le Grand Lyon et le Conseil général voteront en juillet des délibérations pour officialiser le projet. Les élus prendront leur bâton de pèlerins pour convaincre l'Etat de lancer le projet de Contournement de l'Agglomération de Lyon.

Décider l'Etat pour le contournement de Lyon

C'est la condition préalable pour déclasser les autoroutes A 6 et A 7 dans leur traversée du Grand Lyon. Sans ce contournement l'Anneau des Sciences ne peut se faire. Gérard Collomb a annoncé sa détermination. " Le mouvement crée l'adhésion, nous allons créer le mouvement  créer l'adhésion" affirme le Président du Grand Lyon.

L'Etat devra choisir entre un contournement Ouest  et un contournement Est, le second ayant pour lui de s'accrocher à un système autoroutier. Gérard Collomb attend une position de principe pour cette année, une position sur le fond en 2014.  S'ils débutaient en 2020, les travaux d'infrastructures dureraient cinq ans. Puis  pendant trois ans les travaux d'insertion permettraient un achèvement avant 2030, pour un coût total de 2,5 milliards d'euros.

michel.deprost@enviscope.com






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Vous écrivez « 15 000 à 20 000 des 150 000 habitants de l’agglomération lyonnaise ». A quoi correspondent ces chiffres? Le dernier n’est pas celui de l’agglomération lyonnaise soit quelque 1M 250000 pour le Grand Lyon.
Merci de clarifier

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La hausse des prix des matériaux fait craindre des retards sur les chantiers

null
Samuel Minot, président de la fédération BTP Rhône et Métropole, tenait une visioconférence de presse pour alerter sur les conséquences de la hausse majeure des prix des matériaux. Laquelle pourrait à terme impacter les marges des entreprises du secteur et certains chantiers du territoire de la Métropole de Lyon.


Saint-Priest: prise à bail d’un local d’activité

NAI Kyrios a communiqué l’une de ses dernières transactions.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


Corbas : Transports Breger & Cie prend à bail 2.809 m²

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions.


Estrablin : em2c réalise 3.000 m² de locaux mixtes pour Marchal

Le promoteur en immobilier d’entreprise a communiqué sur la construction d’un site de fabrication dans cette commune du Nord Isère.


Lyon 3 : transaction dans le Millenium

NAI Kyrios était conseil dans cette transaction.


Saint-Martin-d’Hères : Lyon Immeubles Vendôme cède des bureaux

Rudigoz & Associés a accompagné la structure dans le cadre de la cession d’un actif.


« Une certaine résilience de l’immobilier tertiaire à Lyon »

Benoît de Fougeroux est le président de la FNAIM Entreprises de Lyon. Nous évoquons avec lui les grandes tendances du premier trimestre en matière d’immobilier d’entreprise. Si le marché des bureaux est stable par rapport au premier trimestre 2020, l’industriel affiche pour sa part une certaine dynamique.


Des objectifs connus pour les OPH métropolitains et du Rhône

Les cibles de production ont récemment été chiffrées pour les offices publics de l’habitat de la Métropole et du Rhône au sein des conventions d’utilité sociale.


Le parc social a progressé de 1,1% dans la région sur un an

nullLa DREAL a fait part il y a quelques jours de ses statistiques sur le parc social en Auvergne-Rhône-Alpes.


6e Sens Immobilier va éco-rénover la «Halle Caoutchouc»

Le groupe immobilier et Lyon Confluence ont signé l’acte de vente relatif à cette halle de 4.100 m² situé au sud de l’ancien marché-gare de Lyon.


Patriarca vise un doublement de chiffre d’affaires dans les cinq ans

null
Le groupe basé à Chassieu et intervenant dans toute la France, vient de mettre en place un nouvel MBO qui va lui permettre de changer de dimension. Première offensive de cette nouvelle stratégie : la mise en place d’un nouveau véhicule d’investissement avec Omnes.


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


200.000 m² disponibles à 6 mois dans la région, selon EOL

Le spécialiste a fait un point sur l’immobilier logistique en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier logistique : demande placée en hausse logique au 1er trimestre

Arthur Loyd Logistique a fait état d’un rattrapage de la demande placée, après un premier trimestre 2020 affecté par la crise sanitaire.