Le Grand Lyon et le Département du Rhône confirment le projet d’Anneau des Sciences

Le Conseil général du Rhône et le Grand Lyon confirment le projet d'Anneau des Sciences. Mais ils demandent à l'Etat de prendre position sur le grand contournement autoroutier de Lyon, condition indispensable pour le déclassement des autoroutes A 6 et A 7 dans la traversée de Lyon.

Gérard Collomb, Président du Grand Lyon , Danièle Chuzeville, Présidente du Conseil général du Rhône... ... et Michel Mercier, ancien vice-Président du Conseil général du Rhône ont confirmé leur engagement dans le projet d'Anneau des Sciences, enrichi par le débat public tenu du  10 novembre  2012 au 5 avril 2013.

De 15 000 à 20 000 habitants supplémentaires

L'Anneau des Sciences est davantage présenté comme un projet d'aménagement  de l'Ouest de Lyon que comme une infrastructure multimodale de transport. Le but est de programmer le développement de l'Ouest de Lyon inscrit dans le Schéma de Cohérence Territoriale ( SCOT) défini avec l'Etat.  A l'horizon 2030, de 15 000 à 20 000 des 150 000 habitants de l'agglomération lyonnaise vivront dans l'Ouest.

Pour les deux exécutifs, le débat a permis de dégager un consensus sur les dysfonctionnements actuels, notamment le   "scandale urbanistique et écologique"  qui fait traverser le centre de Lyon par 115 000 véhicules sur axe autoroutier qui coupe la Presqu'Ile en deux parties.

Lors du débat, des propositions du bureau d'études TTK avaient été versées aux échanges. Ces propositions ont été étudiées par le Grand Lyon et le Sytral.  Cette expertise complémentaire demandée par la Commission du Débat particulier ( CPDP) ne contenait pas pour les deux maitres d'ouvrage de solutions répondant seules aux enjeux. D'autres solutions proposées sont déjà intégrées dans l'Anneau des Sciences.

Enrichissement par le débat

Le débat a permis d'enrichir le projet sur plusieurs points: amélioration de l'insertion, meilleure prise en compte de la nature,  développement économique autour des Portes,  développement des modes de transport doux, amélioration de l'intégration du boulevard Laurent Bonnevay.

Le Grand Lyon et le Conseil général voteront en juillet des délibérations pour officialiser le projet. Les élus prendront leur bâton de pèlerins pour convaincre l'Etat de lancer le projet de Contournement de l'Agglomération de Lyon.

Décider l'Etat pour le contournement de Lyon

C'est la condition préalable pour déclasser les autoroutes A 6 et A 7 dans leur traversée du Grand Lyon. Sans ce contournement l'Anneau des Sciences ne peut se faire. Gérard Collomb a annoncé sa détermination. " Le mouvement crée l'adhésion, nous allons créer le mouvement  créer l'adhésion" affirme le Président du Grand Lyon.

L'Etat devra choisir entre un contournement Ouest  et un contournement Est, le second ayant pour lui de s'accrocher à un système autoroutier. Gérard Collomb attend une position de principe pour cette année, une position sur le fond en 2014.  S'ils débutaient en 2020, les travaux d'infrastructures dureraient cinq ans. Puis  pendant trois ans les travaux d'insertion permettraient un achèvement avant 2030, pour un coût total de 2,5 milliards d'euros.

michel.deprost@enviscope.com






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Vous écrivez « 15 000 à 20 000 des 150 000 habitants de l’agglomération lyonnaise ». A quoi correspondent ces chiffres? Le dernier n’est pas celui de l’agglomération lyonnaise soit quelque 1M 250000 pour le Grand Lyon.
Merci de clarifier

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Banque de France étudie la macroéconomie du télétravail

Dans sa dernière note publiée en cours de semaine dernière, la Banque de France a voulu se pencher sur les conséquences macro-économiques du développement du télétravail.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Pas d’inflexion de position pour le HCSF

Sur le front du marché immobilier résidentiel, le Haut conseil a uniquement rappelé sa recommandation de décembre relative aux évolutions en matière d’octroi de crédit.


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Bruno Bernard prend la présidence du SYTRAL

Le président de la Métropole de Lyon a été élu ce lundi à la tête de l’autorité organisatrice des transports, lors d’un conseil syndical.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.