Le Grand Lyon et le Département du Rhône confirment le projet d’Anneau des Sciences

Le Conseil général du Rhône et le Grand Lyon confirment le projet d'Anneau des Sciences. Mais ils demandent à l'Etat de prendre position sur le grand contournement autoroutier de Lyon, condition indispensable pour le déclassement des autoroutes A 6 et A 7 dans la traversée de Lyon.

Gérard Collomb, Président du Grand Lyon , Danièle Chuzeville, Présidente du Conseil général du Rhône... ... et Michel Mercier, ancien vice-Président du Conseil général du Rhône ont confirmé leur engagement dans le projet d'Anneau des Sciences, enrichi par le débat public tenu du  10 novembre  2012 au 5 avril 2013.

De 15 000 à 20 000 habitants supplémentaires

L'Anneau des Sciences est davantage présenté comme un projet d'aménagement  de l'Ouest de Lyon que comme une infrastructure multimodale de transport. Le but est de programmer le développement de l'Ouest de Lyon inscrit dans le Schéma de Cohérence Territoriale ( SCOT) défini avec l'Etat.  A l'horizon 2030, de 15 000 à 20 000 des 150 000 habitants de l'agglomération lyonnaise vivront dans l'Ouest.

Pour les deux exécutifs, le débat a permis de dégager un consensus sur les dysfonctionnements actuels, notamment le   "scandale urbanistique et écologique"  qui fait traverser le centre de Lyon par 115 000 véhicules sur axe autoroutier qui coupe la Presqu'Ile en deux parties.

Lors du débat, des propositions du bureau d'études TTK avaient été versées aux échanges. Ces propositions ont été étudiées par le Grand Lyon et le Sytral.  Cette expertise complémentaire demandée par la Commission du Débat particulier ( CPDP) ne contenait pas pour les deux maitres d'ouvrage de solutions répondant seules aux enjeux. D'autres solutions proposées sont déjà intégrées dans l'Anneau des Sciences.

Enrichissement par le débat

Le débat a permis d'enrichir le projet sur plusieurs points: amélioration de l'insertion, meilleure prise en compte de la nature,  développement économique autour des Portes,  développement des modes de transport doux, amélioration de l'intégration du boulevard Laurent Bonnevay.

Le Grand Lyon et le Conseil général voteront en juillet des délibérations pour officialiser le projet. Les élus prendront leur bâton de pèlerins pour convaincre l'Etat de lancer le projet de Contournement de l'Agglomération de Lyon.

Décider l'Etat pour le contournement de Lyon

C'est la condition préalable pour déclasser les autoroutes A 6 et A 7 dans leur traversée du Grand Lyon. Sans ce contournement l'Anneau des Sciences ne peut se faire. Gérard Collomb a annoncé sa détermination. " Le mouvement crée l'adhésion, nous allons créer le mouvement  créer l'adhésion" affirme le Président du Grand Lyon.

L'Etat devra choisir entre un contournement Ouest  et un contournement Est, le second ayant pour lui de s'accrocher à un système autoroutier. Gérard Collomb attend une position de principe pour cette année, une position sur le fond en 2014.  S'ils débutaient en 2020, les travaux d'infrastructures dureraient cinq ans. Puis  pendant trois ans les travaux d'insertion permettraient un achèvement avant 2030, pour un coût total de 2,5 milliards d'euros.

michel.deprost@enviscope.com






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Vous écrivez « 15 000 à 20 000 des 150 000 habitants de l’agglomération lyonnaise ». A quoi correspondent ces chiffres? Le dernier n’est pas celui de l’agglomération lyonnaise soit quelque 1M 250000 pour le Grand Lyon.
Merci de clarifier

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La baisse des mises en chantier de logements se poursuit


Le service des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique a publié ce jour les chiffres des permis de construire et des mises en chantier, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


Villeurbanne : prise à bail de 2.100 m² dans « Impulse »

L’école de cinéma Factory a pris ces surfaces au sein du programme développé par 6e Sens Immobilier et Promoval.


M Plus M vend un immeuble mixte de 6.500 m² à Lyon-Vénissieux

Cette vente à MIDI 2i a été réalisée en VEFA.


La promotion attend un déblocage des projets au niveau local


La déclinaison locale du pacte pour la relance de la construction durable récemment signé par les professionnels et le ministère en charge du logement devrait permettre de faire avancer un certain nombre de projets.


La promotion immobilière face à la crise de l’offre

La fédération des promoteurs immobiliers présentait la semaine dernière ses chiffres de ventes pour le troisième trimestre au niveau national.


La Ville de Lyon veut un éclairage urbain plus économe

Deux délibérations ont été présentées au conseil municipal de la ville de Lyon jeudi pour la rénovation de l’éclairage urbain.


La ville de Lyon va adhérer à la SPL OSER

Une délibération a été adoptée en conseil municipal ce jeudi.


Les dernières transactions industrielles et logistiques de JLL en AURA

Le conseil en immobilier d’entreprise a fait part de ses dernières transactions en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Sofidy Pierre Europe acquiert les murs de « Triptyk »

Cet immeuble emblématique développe 3.830 m² dans le 8ème arrondissement de Lyon.


Malgré une reprise sur un trimestre, les ventes de logements neufs baissent


24.300 logements ont été réservés au 3eme trimestre, ce qui marque un redressement par rapport au 2ème trimestre. Ce niveau reste néanmoins inférieur à celui observé un an plus tôt à la même période.
» L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon
» « Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


Covid-19 : Bruno Bernard dévoile des mesures d’urgence


Le président de la Métropole de Lyon a tenu une visioconférence de presse ce jeudi pour présenter une quinzaine de mesures visant à accompagner le territoire.


La profession agricole se mobilise pour défendre le foncier


Les représentants des Chambres d’agriculture, de la FNSafer, de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes font des propositions communes pour vraiment réguler le foncier agricole.


Lyon 2 : 6e Sens Retail acquiert 1.100 m²

La filiale de 6ème Sens Immobilier a annoncé avoir acquis cette surface commerciale située place Bellecour.