Devenir propriétaire, toujours plus onéreux

Le prix payé par l’emprunteur est toujours plus élevé en moyenne, avec un budget moyen de 220.387 euros et un plan de financement toujours plus élevé.

L’achat d’un bien immobilier est toujours de plus en plus onéreux pour les candidats propriétaires. Selon une étude d'Empruntis, il faut en effet débourser 220.387 euros pour s’acheter un bien alors qu’il faillait 10.000 euros de moins en 2012 et… 60.000 euros de moins il y a dix ans.

Maël Bernier, Directrice de la communication et porte-parole d’Empruntis.com, pointe le rôle joué par la baisse des taux dans cette hausse du prix moyen des biens. « Ce qui est intéressant dans ce chiffre, c’est de noter l’influence des taux bas sur le montant emprunté. En effet, le précédent record datait de 2010 quand les taux étaient également très bas, pour ensuite diminuer en 2011 et 2012 lorsqu’on relevait des taux plus élevés. Il apparait donc évident que les taux très bas permettent mathématiquement un emprunt plus important, une opportunité que les acquéreurs saisissent au bond, et ce sur tout le territoire».

Des emprunts toujours plus élevés

Les montants des crédits sont eux à un zénith, avec un montant moyen de prêt de 168.409 euros cette année contre 159.768 en 2012. Les revenus, dans le même temps, grimpent également, à 4500 euros de net moyen, soit un salaire plus élevé de 800 euros par rapport à 2004. «Parallèlement, après une année avec des revenus très légèrement en baisse, les revenus nets moyens par foyer à l’échelle nationale repartent à la hausse dépassant les 4500€ nets par mois, avec pour la première fois le seuil des 4000€ nets franchi dans toutes les régions » note Maël Bernier.

Sur le plan régional, on notera que l’âge moyen en région Rhône-Alpes Auvergne est proche de la moyenne, à 37 ans. L’apport moyen dans la région s’établit à 54.326 euros. Le montant moyen du prêt s’établit quant à lui à 167.489 euros pour une durée moyenne de prêt s’établissant quant à elle à 19.55 années.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Et oui, braves gens, vous avez voulu la droite pendant 10 ans au pouvoir, vous l’avez eue.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Renouvellement du Conseil d’administration de CNCEF Crédit

L’association professionnelle des IOBSP l’a élu le 6 juillet.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Déception après le maintien de la position du HCSF

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce jeudi. Il a réitéré ses recommandations émises en décembre, au grand dam des intermédiaires en crédit.


La part des primo-accédants en hausse, selon Cafpi

Selon l’intermédiaire en crédit, une progression de la part des primo-accédants a été notée en mai. L’emprunt moyen de ces derniers est également en hausse en mai par rapport au mois précédent.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Cafpi alerte sur la baisse de la part des primo-accédants

Cette part est en forte baisse selon l’intermédiaire en crédit.


Les porteurs d’un projet immobilier souhaitent le poursuivre

Selon Empruntis, une majeure partie de ses clients souhaite poursuivre les projets immobiliers initiés avant le confinement.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Crédit immobilier : l’APIC appelle à des mesures de soutien

L’association professionnelle des intermédiaires en crédit a rédigé une lettre ouverte au gouvernement.