« Il faut se réjouir qu’ils aient accepté de se prêter à l’exercice »

Marc Uhry est le délégué régional de la fondation Abbé Pierre. L'institution a organisé, dans les trois grandes agglomérations de Rhône-Alpes, des rencontres de mal logés avec les candidats aux municipales. 

Dans les trois grandes villes de Rhône alpes, vous avez, avant les élections de mars, donné la parole à des gens en situation de mal logement, devant des candidats aux municipales, lors de réunions publiques. Sur les réunions sur Saint Etienne, Lyon et Grenoble êtes-vous satisfaits de l’accueil des politiques ? Beaucoup de candidats se sont-ils montrés intéressés à la question du logement ou finalement avez-vous senti un intérêt limité ?

Nous sommes satisfaits. Tout le monde, du Front de gauche à l’UMP, a accepté de venir se prêter à un exercice un peu ingrat puisqu’on leur demandait de venir simplement écouter les personnes en situation de grande précarité en matière de logement, de s’engager ensemble sur des valeurs et de faire front républicain en disant leur accord sur le fait que de droit au logement est universel et qu’il est en amont des clivages politiques.

Sur le fond, on peut quand même se réjouir qu’ils aient accepté de se prêter à l’exercice et de poser ensemble, pour dire que l’on reconnait l’universalité du droit au logement, que celui-ci concerne tout le monde. Nous ne sommes pas non plus complètement naïfs : derrière dans la mise en œuvre, il y a des contraintes de gestion, et des préoccupations électorales, qui font que l’on ne va pas toujours au bout de ce qui serait possible de faire en matière de droit au logement. Le fait qu’ils aient accepté de se positionner tous ensemble, cela donne une légitimité pour les citoyens, pour la société civile, d’être vigilant sur le fait qu’ils feront de leur mieux en la matière. Nous étions contents de cela, et contents de donner la parole aux personnes mal logées, que ce soit pas toujours les mêmes qui s’expriment. Et intéressant aussi que dans des campagnes électorales, ce ne soit pas les candidats qui parlent mais les citoyens les plus éloignés des normes qui s’autorisent à participer à la vie démocratique.

Pour lire la totalité de l'article (1453 mots), abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.


L’Opac du Rhône et Loire Habitat créent la SAC «Au Fil des Deux Fleuves»

nullLes conseils d’administration des deux offices publics de l’habitat départementaux ont approuvé la création de la société anonyme de coordination.


Nicolas Bonnet, nouveau directeur général de la CCI

L’ancien dirigeant d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes a rejoint début mai la chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne.


Action Logement en soutien aux objectifs de construction de logements sociaux

Le groupe a annoncé déployer subventions et titres participatifs pour soutenir les bailleurs sociaux et relever le défi de construire 250.000 logements sociaux.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.