La SPL Lyon Part Dieu, nouvel outil pour la mue du quartier

La société publique locale va permettre un dialogue facilité entre le Grand Lyon, commanditaire du projet, et les acteurs de ce dernier.

Le président du Grand Lyon, Gérard Collomb, commentait ce matin, en compagnie de Ludovic Boyron, président de la Mission Part-Dieu, la création de la SPL Lyon Part-Dieu. Cette société publique locale qui découle de deux délibérations, l’une émanant du Grand Lyon en décembre 2013 et une seconde en janvier 2014 votée par la ville de Lyon. Les deux collectivités sont les actionnaires de cette nouvelle structure qui permettra, à l’instar de ce qui s’est fait à Confluence avec la SPL Lyon Confluence, de piloter la maitrise d’œuvre de ce projet d’urbanisme.

« L’objectif de la création de la création de la SPL Lyon Part-Dieu, c’est d’avoir la maitrise budgétaire et donc de décider d’un véritable business plan qui soit supportable par la collectivité territoriale. C’est aussi d’avoir la maitrise opérationnelle. Sur un périmètre aussi large, il convient d’avoir un outil puissant qui permette de définir à la fois la stratégie et en même temps d’assurer la coordination, en particulier celle des maitrises d’ouvrage publiques » a expliqué Gérard Collomb.

SPL

Accompagner la stratégie de coproduction

La SPL, dont le périmètre géographique porte sur 170 hectares, permet également une maitrise règlementaire. La complexité juridique, domaniale et règlementaire est en effet extrêmement forte et il est nécessaire de coordonner les procédures. Enfin, elle permet d’assurer « une visibilité de manière à assurer une crédibilité au projet, de pouvoir en assurer la promotion, et avoir une démarche de marketing territorial, de pouvoir avoir un benchmark d’opérations d’urbanisme forcément complexes » a ajouté Gérard Collomb. La SPL accompagnera la stratégie de coproduction du projet, en faisant adhérer les acteurs locaux, et les acteurs immobiliers et financiers du projet Part-Dieu.

A l’issue du premier conseil d’administration, le conseil a désigné Gérard Collomb, président de cette SPL dotée d’un capital social de 4 millions d’euros, détenue à 90% par le Grand Lyon et à 10% par la Ville de Lyon. La direction générale, assurée temporairement par le maire de Lyon, devrait à terme être assurée par Ludovic Boyron, directeur de la Mission Part-Dieu.

boyron

Missions foncières

Sur le plan de l’aménagement urbain, la SPL pourra assurer des études sur l’ensemble du périmètre, et procéder à la concession d’aménagement ou des opérations d’urbanisme à créer, comme une ZAC de manière à faire participer les acteurs privés à la réalisation d’espaces publics. Du point de vue du foncier, le Grand Lyon demeure l’opérateur foncier principal du secteur Part-Dieu. La SPL acquiert les fonciers valorisables, à date de mise en œuvre des projets. Mais, a contrario de Confluence, le foncier n'est ici pas maitrisé par la sphère publique. Les projets devront donc faire l'objet de tractations avec les acteurs privés.  La SPL pourra être missionnée par le Grand Lyon, de manière ponctuelle sur une mission de portage ou de gestion, de démolition ou de sécurisation d’un immeuble. Elle assurera également une animation économique, avec des salons et des évènements, l’accueil de délégations économiques, et la prospection. Enfin, elle assurera la communication autour du projet

Mobilités

Ludovic Boyron, le directeur de la Mission Part Dieu, a par la suite évoqué les trois grands piliers du projet Part-Dieu. Avec, parmi eux, celui de la mobilité. La gare, qui avait été conçue pour un nombre bien plus limité que les 120.000 voyageurs d’aujourd’hui, et le Pôle d’échanges Multimodal vont devoir faire face à une montée nouvelle montée en charge. Alors Part-Dieu est aujourd’hui un lieu d’intense transit, avec un flux de 500.000 déplacements journaliers, le secteur devrait encore accueillir 160.000 déplacements supplémentaires d’ici 2030.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous

» Part-Dieu : 2000 logements supplémentaires à terme






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


PLU-H, foncier, commande publique: les craintes de BTP Rhône pour 2019

Pour la traditionnelle cérémonie des vœux de la fédération, son président, Samuel Minot, a tiré le bilan de 2018 et fait part de ses inquiétudes pour 2019.


Fourvière va bénéficier d’un million d’euros de la Ville de Lyon

Lundi dernier, le conseil municipal de Lyon a voté une subvention marquant la participation de la Ville au projet d’aménagement mené par la Fondation Fourvière.


Excellents chiffres de commercialisation pour la SERL

La SERL organisait jeudi sa traditionnelle cérémonie des vœux, l’occasion de dresser un bilan de l’année 2018. Avec 156.000 m² commercialisés, la SERL a connu son meilleur résultat depuis 2007.


David Kimelfeld dévoile les grandes perspectives de la Métropole pour 2019

null
Le président de la Métropole de Lyon, a présenté ce mardi ses vœux à la presse. L’occasion de balayer pour lui dans son discours un grand nombre de thématiques et de projets pour la collectivité.
» Vers des actions pour limiter la gentrification sur la Métropole de Lyon


Vers des actions pour limiter la gentrification sur la Métropole de Lyon

Le président de la Métropole a, lors de ses voeux à la presse, indiqué vouloir entamer des actions sur la gentrification des villes-centre, afin d’éviter l’exode des familles.


La commission d’enquête donne un avis favorable pour le PLU-H

Le président de la Métropole a présenté ce lundi les conclusions du rapport de la commission d’enquête du projet de révision du plan local d’urbanisme tenant lieu de programme local de l’habitat.
»
Le PLU-H passera en conseil de la Métropole le 13 mai


Le PPRT de la vallée de la chimie annulé

Le plan de prévention des risques technologiques a été annulé par une décision du tribunal administratif de Lyon en date de ce jeudi 10 janvier, avec un effet différé de 2 ans.


Des balades urbaines à venir à la Part-Dieu, de février à juin

Des promenades urbaines sont proposées par la SPL Lyon Part-Dieu. 5 balades sont programmés sur le premier semestre.


Nouvelle gouvernance pour le syndicat métropolitain des transports

Thierry Kovacs devient le nouveau président du syndicat mixte des transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise, le SMTAML. David Kimelfeld en est désormais le 1er vice-président.


Saint-Fons : 42,68 M€ de l’ANRU pour le projet Arsenal / Carnot / Parmentier

null

La somme a été confirmée par Nathalie Frier en conseil municipal jeudi 13 décembre.


Cœur de Ville : une consultation des 222 territoires du programme

Le ministère de la Cohésion des territoires a lancé un appel à projets intitulé « Réinventons nos cœurs de ville ».


La Duchère passe la 4ème étape du label «EcoQuartier»

Parmi les 35 labels EcoQuartiers décernés jeudi dernier, La Duchère est le seul territoire à obtenir cette 4e étape.


Caserne Raby : le grignotage des barres a débuté

null

La démolition des barres bordant le périphérique Laurent Bonnevay, localisées à Bron, a débuté ce lundi.


La dynamique immobilière, facteur positif pour la Métropole

La Métropole de Lyon débattait lundi des orientations budgétaires 2019. La bonne dynamique des ventes immobilières profite à la collectivité.


La densité et la mixité, au centre d’une table ronde de la FPI

La FPI région lyonnaise organisait jeudi 29 novembre une table ronde sur ces thèmes en présence de Michel Le Faou, adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole de Lyon.