La SPL Lyon Part Dieu, nouvel outil pour la mue du quartier

La société publique locale va permettre un dialogue facilité entre le Grand Lyon, commanditaire du projet, et les acteurs de ce dernier.

Le président du Grand Lyon, Gérard Collomb, commentait ce matin, en compagnie de Ludovic Boyron, président de la Mission Part-Dieu, la création de la SPL Lyon Part-Dieu. Cette société publique locale qui découle de deux délibérations, l’une émanant du Grand Lyon en décembre 2013 et une seconde en janvier 2014 votée par la ville de Lyon. Les deux collectivités sont les actionnaires de cette nouvelle structure qui permettra, à l’instar de ce qui s’est fait à Confluence avec la SPL Lyon Confluence, de piloter la maitrise d’œuvre de ce projet d’urbanisme.

« L’objectif de la création de la création de la SPL Lyon Part-Dieu, c’est d’avoir la maitrise budgétaire et donc de décider d’un véritable business plan qui soit supportable par la collectivité territoriale. C’est aussi d’avoir la maitrise opérationnelle. Sur un périmètre aussi large, il convient d’avoir un outil puissant qui permette de définir à la fois la stratégie et en même temps d’assurer la coordination, en particulier celle des maitrises d’ouvrage publiques » a expliqué Gérard Collomb.

SPL

Accompagner la stratégie de coproduction

La SPL, dont le périmètre géographique porte sur 170 hectares, permet également une maitrise règlementaire. La complexité juridique, domaniale et règlementaire est en effet extrêmement forte et il est nécessaire de coordonner les procédures. Enfin, elle permet d’assurer « une visibilité de manière à assurer une crédibilité au projet, de pouvoir en assurer la promotion, et avoir une démarche de marketing territorial, de pouvoir avoir un benchmark d’opérations d’urbanisme forcément complexes » a ajouté Gérard Collomb. La SPL accompagnera la stratégie de coproduction du projet, en faisant adhérer les acteurs locaux, et les acteurs immobiliers et financiers du projet Part-Dieu.

A l’issue du premier conseil d’administration, le conseil a désigné Gérard Collomb, président de cette SPL dotée d’un capital social de 4 millions d’euros, détenue à 90% par le Grand Lyon et à 10% par la Ville de Lyon. La direction générale, assurée temporairement par le maire de Lyon, devrait à terme être assurée par Ludovic Boyron, directeur de la Mission Part-Dieu.

boyron

Missions foncières

Sur le plan de l’aménagement urbain, la SPL pourra assurer des études sur l’ensemble du périmètre, et procéder à la concession d’aménagement ou des opérations d’urbanisme à créer, comme une ZAC de manière à faire participer les acteurs privés à la réalisation d’espaces publics. Du point de vue du foncier, le Grand Lyon demeure l’opérateur foncier principal du secteur Part-Dieu. La SPL acquiert les fonciers valorisables, à date de mise en œuvre des projets. Mais, a contrario de Confluence, le foncier n'est ici pas maitrisé par la sphère publique. Les projets devront donc faire l'objet de tractations avec les acteurs privés.  La SPL pourra être missionnée par le Grand Lyon, de manière ponctuelle sur une mission de portage ou de gestion, de démolition ou de sécurisation d’un immeuble. Elle assurera également une animation économique, avec des salons et des évènements, l’accueil de délégations économiques, et la prospection. Enfin, elle assurera la communication autour du projet

Mobilités

Ludovic Boyron, le directeur de la Mission Part Dieu, a par la suite évoqué les trois grands piliers du projet Part-Dieu. Avec, parmi eux, celui de la mobilité. La gare, qui avait été conçue pour un nombre bien plus limité que les 120.000 voyageurs d’aujourd’hui, et le Pôle d’échanges Multimodal vont devoir faire face à une montée nouvelle montée en charge. Alors Part-Dieu est aujourd’hui un lieu d’intense transit, avec un flux de 500.000 déplacements journaliers, le secteur devrait encore accueillir 160.000 déplacements supplémentaires d’ici 2030.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous

» Part-Dieu : 2000 logements supplémentaires à terme






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La densité et la mixité, au centre d’une table ronde de la FPI

La FPI région lyonnaise organisait jeudi 29 novembre une table ronde sur ces thèmes en présence de Michel Le Faou, adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole de Lyon.


La place de Francfort ouverte au public

L’espace public situé à l’est de la gare Part-Dieu, côté Villette a connu 15 mois de travaux.


L’Hôtel-Dieu, projet urbain majeur de Clermont-Ferrand

null
Il n’y a pas qu’à Lyon que la rénovation de l’historique Hôtel-Dieu constitue un enjeu majeur pour la ville-centre de l’agglomération. A Clermont-Ferrand, la même opération initiée par la Ville entre dans sa phase opérationnelle. Bouygues Immobilier a récemment posé la 1ère pierre d’un des projets urbains majeurs d’Auvergne-Rhône-Alpes.
» François Bertière, Bouygues Immobilier : «L’opération la plus complexe en monument historique»


« Nous avons aujourd’hui 600 conventions en cours »

null
Nous interrogeons le président de l’EPORA, Hervé Reynaud, par ailleurs maire de Saint-Chamond, sur l’action de l’établissement public foncier.


L’OPAC du Rhône a lancé les travaux de l’îlot de la gare à Brignais


L’office public de l’habitat a posé la première pierre, le 16 novembre dernier, de l’îlot de la gare à Brignais, où sera situé son futur siège.
» Advivo et l’OPAC du Rhône préparent leur fusion
» Jean-Xavier Bonnet, BPD Marignan : « notre offre est très répartie »


Saint-Etienne: la 3ème ligne de tram primée aux Victoires de l’investissement local

La troisième ligne de tramway de Saint-Etienne Métropole a été lauréate des premières « Victoires de l’investissement local », au titre du développement économique.


Charbonnières-les-Bains : Miprom a inauguré « Lodge Park 1 »

Le promoteur a inauguré vendredi cette résidence de 80 logements, en présence d’élus de la Ville et de la Métropole.


Campus numérique de Charbonnières: une rupture par rapport au projet de 2013

Au terme des travaux en 2020, le site de l’ancien Hôtel de la Région Rhône-Alpes aura connu une transformation basée sur une réhabilitation des anciens bâtiments. Un projet très différent de celui porté par l’ex-Région Rhône-Alpes, qui intégrait plus de densité urbaine.


« La commune va passer de l’ère thermale à l’ère digitale »

null
Gérald Eymard est le maire de Charbonnières-les-Bains. Nous évoquons avec lui le récent programme « Lodge Park », réalisé par Miprom, et le campus numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
» Charbonnières-les-Bains : Miprom a inauguré « Lodge Park 1 »
» Le campus numérique de Charbonnières, une reconversion de 10.000 m²
» Campus numérique de Charbonnières: une rupture par rapport au projet de 2013


La zone commerciale de Bron/Saint-Priest va profondément se transformer

null
Ceetrus a présenté son projet de transformation de la zone du Champ du Pont, qui accueille pour l’heure Auchan, Leroy Merlin et Ikea. Le départ des deux dernières enseignes va contraindre le site à une mue d’ampleur.


L’aménagement du « terrain des soeurs » bat son plein à Villeurbanne

null
Une visite de chantier était mardi organisée par la SERL, la Métropole de Lyon, et la mairie de Villeurbanne sur le « Terrain des Sœurs », dans le quartier des Buers.


UTEI et Woodeum remportent l’îlot C2 Sud à La Confluence

null
L’îlot sera le premier en structure bois qui verra le jour dans ce nouveau quartier de la Confluence.


«On n’oppose pas le développement économique au respect de l’environnement»

A l’occasion du premier coup de pelle de la station Oullins Centre, nous avons évoqué avec la président de la Métropole, David Kimelfeld, le projet de prolongement du métro B et l’interconnexion de la ligne de transports en commun avec l’A450. Il rappelle au passage, au sujet de l’autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, que la Métropole n’était pas opposée à l’A45, mais à son débouché.


« Une attractivité décuplée »

null
Clotilde Pouzergue est maire d’Oullins. Elle évoque, pour Lyon Pôle Immo, la prolongation du métro B, la création d’une nouvelle station à Oullins-centre et d’une maison du projet. Nous évoquons également avec elle le projet de la Saulaie.
» Premier coup de pelle pour la station de métro « Oullins-Centre »
» David Kimelfeld: «On n’oppose pas le développement économique au respect de l’environnement»


Des travaux d’aménagement à Curis-au-Mont-d’Or

Ces travaux qui débuteront début 2019 porteront à la fois sur l’amélioration de l’entrée du village et sur la restauration du ruisseau du Thou.