La SPL Lyon Part Dieu, nouvel outil pour la mue du quartier

La société publique locale va permettre un dialogue facilité entre le Grand Lyon, commanditaire du projet, et les acteurs de ce dernier.

Le président du Grand Lyon, Gérard Collomb, commentait ce matin, en compagnie de Ludovic Boyron, président de la Mission Part-Dieu, la création de la SPL Lyon Part-Dieu. Cette société publique locale qui découle de deux délibérations, l’une émanant du Grand Lyon en décembre 2013 et une seconde en janvier 2014 votée par la ville de Lyon. Les deux collectivités sont les actionnaires de cette nouvelle structure qui permettra, à l’instar de ce qui s’est fait à Confluence avec la SPL Lyon Confluence, de piloter la maitrise d’œuvre de ce projet d’urbanisme.

« L’objectif de la création de la création de la SPL Lyon Part-Dieu, c’est d’avoir la maitrise budgétaire et donc de décider d’un véritable business plan qui soit supportable par la collectivité territoriale. C’est aussi d’avoir la maitrise opérationnelle. Sur un périmètre aussi large, il convient d’avoir un outil puissant qui permette de définir à la fois la stratégie et en même temps d’assurer la coordination, en particulier celle des maitrises d’ouvrage publiques » a expliqué Gérard Collomb.

SPL

Accompagner la stratégie de coproduction

La SPL, dont le périmètre géographique porte sur 170 hectares, permet également une maitrise règlementaire. La complexité juridique, domaniale et règlementaire est en effet extrêmement forte et il est nécessaire de coordonner les procédures. Enfin, elle permet d’assurer « une visibilité de manière à assurer une crédibilité au projet, de pouvoir en assurer la promotion, et avoir une démarche de marketing territorial, de pouvoir avoir un benchmark d’opérations d’urbanisme forcément complexes » a ajouté Gérard Collomb. La SPL accompagnera la stratégie de coproduction du projet, en faisant adhérer les acteurs locaux, et les acteurs immobiliers et financiers du projet Part-Dieu.

A l’issue du premier conseil d’administration, le conseil a désigné Gérard Collomb, président de cette SPL dotée d’un capital social de 4 millions d’euros, détenue à 90% par le Grand Lyon et à 10% par la Ville de Lyon. La direction générale, assurée temporairement par le maire de Lyon, devrait à terme être assurée par Ludovic Boyron, directeur de la Mission Part-Dieu.

boyron

Missions foncières

Sur le plan de l’aménagement urbain, la SPL pourra assurer des études sur l’ensemble du périmètre, et procéder à la concession d’aménagement ou des opérations d’urbanisme à créer, comme une ZAC de manière à faire participer les acteurs privés à la réalisation d’espaces publics. Du point de vue du foncier, le Grand Lyon demeure l’opérateur foncier principal du secteur Part-Dieu. La SPL acquiert les fonciers valorisables, à date de mise en œuvre des projets. Mais, a contrario de Confluence, le foncier n'est ici pas maitrisé par la sphère publique. Les projets devront donc faire l'objet de tractations avec les acteurs privés.  La SPL pourra être missionnée par le Grand Lyon, de manière ponctuelle sur une mission de portage ou de gestion, de démolition ou de sécurisation d’un immeuble. Elle assurera également une animation économique, avec des salons et des évènements, l’accueil de délégations économiques, et la prospection. Enfin, elle assurera la communication autour du projet

Mobilités

Ludovic Boyron, le directeur de la Mission Part Dieu, a par la suite évoqué les trois grands piliers du projet Part-Dieu. Avec, parmi eux, celui de la mobilité. La gare, qui avait été conçue pour un nombre bien plus limité que les 120.000 voyageurs d’aujourd’hui, et le Pôle d’échanges Multimodal vont devoir faire face à une montée nouvelle montée en charge. Alors Part-Dieu est aujourd’hui un lieu d’intense transit, avec un flux de 500.000 déplacements journaliers, le secteur devrait encore accueillir 160.000 déplacements supplémentaires d’ici 2030.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous

» Part-Dieu : 2000 logements supplémentaires à terme






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le PLU-H de la Métropole de Lyon a été adopté

Le plan local d’urbanisme tenant lieu de plan local de l’habitat a été adopté ce lundi par le conseil de la Métropole de Lyon.


Jour J pour le PLU-H de la Métropole de Lyon

Le conseil de la Métropole de Lyon a examiné ce lundi le plan local d’urbanisme et de l’habitat, mettant un point final à un long processus initié en 2012. Il a été voté à la mi-journée.


Le prolongement du T6, pour développer les axes nord-sud à Villeurbanne

Selon le maire de Villeurbanne, qui s’exprimait il y a quelques jours en conférence de presse, le nouveau tramway va permettre de répondre au développement urbain en cours dans la ville.


Convention de partenariat entre la SERL et UrbaLyon

null
L’agence d’urbanisme de Lyon et la SERL ont procédé jeudi à la signature d’une convention de partenariat visant à renforcer leur coopération.


Le président de la Métropole poursuit ses « belles rencontres »

null
Dans le cadre de ces régulières visites de terrain, David Kimelfeld s’est rendu jeudi à Vaulx-en-Velin, Meyzieu et Décines pour rencontrer divers acteurs du territoire.


La démolition de la barre I à Mermoz, 1er acte du NPNRU dans la Métropole

null
GrandLyon Habitat a lancé ce lundi la première action visible du renouvellement urbain dans le quartier de Mermoz sud, avec la démolition d’une partie du bâtiment I situé au 1 rue Albert Morel.


PPRT de la vallée de la chimie: la préfecture fait un point après l’annulation

null
Le secrétaire général de la préfecture du Rhône, Emmanuel Aubry, a réuni fin mars l’ensemble des collectivités et des industriels impliqués dans la mise en œuvre du plan.


Aménagement de la place Grandclément : reprise de la concertation

Des ateliers sont programmés entre le 5 avril et le 3 mai autour des fonctions et usages de la place.


Métropole de Lyon : les élus LR inquiets pour l’Anneau des sciences

null
Les élus « Les Républicains et Apparentés » ont mercredi rappelé dans un communiqué leur attachement au bouclage du périphérique de Lyon, qui serait selon eux, « otage du conflit Collomb/Kimelfeld ».


Place Saint-Nizier : les travaux ont débuté

C’est en ce début de semaine que les travaux d’aménagement de cette place – qui s’inscrivent dans le cadre du projet des Terrasses de la Presqu’île – ont débuté. Ils dureront jusqu’à fin septembre.


Les professionnels de l’immobilier prudents pour 2019

A l’occasion de l’inauguration du salon de l’immobilier de Lyon, les professionnels ont exprimé leurs inquiétudes et espoirs pour 2019.


Signature de la convention NPNRU de Saint-Etienne Metropole

Gaël Perdriau et les représentants de l’ANRU ont procédé jeudi à la signature de la convention portant sur les projets métropolitains compris au sein du nouveau programme national de renouvellement urbain.


Ycone clôt la première phase de la Confluence


L’immeuble, conçu par Jean Nouvel sur le dernier terrain de la première phase de la Confluence, a été inauguré ce jeudi.
» Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²


Bron : les architectes de « La Clairière » désignés

Lyon Métropole Habitat a annoncé les architectes sélectionnés pour les premiers programmes de l’ancienne caserne Raby. Nexity, la Sier et Icade opèrent sur ce site.


Vaulx-en-Velin : nouvelle phase dans la rénovation urbaine

Le ministre du logement, Julien Denormandie, était en visite à Vaulx-en-Velin lundi. Il a signé la déclaration d’engagement pour le renouvellement urbain du quartier d’intérêt national Vaulx-en-Velin Grande Ile.