La classe politique lyonnaise endeuillée par Charlie Hebdo

Gérard Collomb présentait mercredi matin ses voeux à la presse, juste après avoir appris la fusillade contre Charlie Hebdo. Le président de la Région, Jean-Jack Queyranne, et le préfet de Région, ont également réagi.

C’est dans une ambiance glaciale que c’est déroulée la traditionnelle cérémonie des vœux à presse de Gérard Collomb. C’est en effet peu après la confirmation des attentats perpétrés contre Charlie Hebdo et de la mort de plusieurs collaborateurs du journal, que Gérard Colllomb a prononcé son discours.

« Je m’apprêtais à vous parler de la métropole de Lyon que nous venons de créer au 1er janvier, et des effets qu’elle allait avoir sur notre vie quotidienne. Mais évidemment, les évènements qui se sont passés à Charlie Hebdo changent tout. Nous voyons bien que nous sommes dans un monde dans un monde particulièrement éprouvé, où les conflits se multiplient dans notre zone géographique : en Syrie, en Ukraine, en Irak, les tensions toujours très fortes entre israéliens et palestiniens, la guerre au Mali, l’explosion de la Lybie. Tout cela ne prête pas à ce que nous ayons une société apaisée. Ces conflits-là ont des conséquences sur nos sociétés européennes, avec un afflux de réfugiés, de migrants, et une montée parallèle de la xénophobie, de la haine, et des discours de violence, qui répondent à d’autres discours de violence. Notre société devient une société où la sécurité n’est jamais assurée» a déclaré Gérard Collomb, qui a ajouté que des supplémentaires mesures de sécurité avaient pourtant été prises depuis déjà plusieurs mois.

« Ces évènements à Paris visent un journal connu pour son impertinence, pour la manière dont il traduit notre réalité, avec un esprit critique acéré, sans faire de concessions à personne. Il reflète sans doute plus que beaucoup encore ce qu’est notre conception occidentale de la liberté de la presse, de son droit à présenter les faits comme elle l’entend, avec son propre esprit, avec son esprit critique, son esprit d’impertinence. Évidemment, il est précieux, fondamental de défendre cet état d’esprit là contre tous les totalitarismes, contre tous ceux qui veulent imposer une seule vision du monde : leur vision à eux. Ce qui fait la richesse de notre civilisation, c’est notre capacité à la pensée diverse, contradictoire à accepter la pluralité des points de vue, la pluralité des modes de vie, et à construire chaque jour une capacité à vivre ensemble ».

Un rassemblement de plusieurs milliers de personnes à Lyon

Le maire s’est ensuite joint au rassemblement organisé par le club de la presse devant l’Hôtel de Ville à 18 heures. Des milliers de personnes étaient présentes. Il a à cette occasion rappelé la révolte et l’épouvante des acteurs présents. « Tuer des journalistes pour les textes qu’ils avaient pu écrire, tuer des dessinateurs pour les dessins qu’ils avaient pu réaliser. Assassiner un journal pour ce qu’il avait publié. Il y a longtemps qu’on n’avait pas connu telle barbarie. La liberté de pensée, la liberté d’expression, la liberté de vivre tout simplement, chacun avec sa culture, sa philosophie, sa religion, ses idées, c’est qu’il y a de plus précieux, de plus fondamental dans notre société. C’est ce qui se trouve au cœur de nos valeurs, au cœur même des valeurs de notre République. Et nous n’accepterons jamais qu’aucune idéologie vienne jamais les remettre en cause » a indiqué le maire.

D’autres élus avaient immédiatement indiqué qu'ils seraient présents. Comme Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes. Pour lui, « c’est la Nation toute entière qui est frappée : des journalistes, qui défendaient la liberté d’expression, des policiers, qui ont assumé leur mission avec un grand courage, des citoyens exécutés lâchement. Toute la Nation doit se rassembler devant la gravité de cet événement dans le refus de la barbarie et la lutte contre le terrorisme. Les pouvoirs publics doivent agir avec la plus grande sévérité contre les auteurs de cet acte ».

Michel Picard, la maire de Vénissieux, a, elle, également réagi dans un communiqué. « La France, de par son histoire, de par son attachement séculaire à la liberté de la presse, à la presse satirique et humoristique en particulier, a aujourd’hui perdu le sourire. La France, de par son histoire, de par son attachement aux idéaux et valeurs républicaines restera debout, sans tomber dans les amalgames. Face à ce drame qui sonne comme un nouvel électrochoc, chaque citoyen doit en prendre conscience. Je suis sûre que nous saurons faire bloc et résister à ce déferlement de haine » a noté l’élue.

Le Préfet de région, a, lors des vœux du Gouverneur militaire mercredi soir, évoqué ce rassemblement. « Ce soir aux Terreaux, il m’a semblé que la République était là, que le peuple de France tout entier disait non. Non à la barbarie, à la soumission, à la peur. Dans l’ensemble du pays, ce sont plus d’un million de personnes qui se sont rassemblées dans près de 100 rassemblements. Ils ont aussi dit « Oui ». Oui à notre manière républicaine de vivre ensemble" a indiqué Jean-François Carenco.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une résiliation à tout moment de son assurance de prêt

La proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée nationale.


Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes a tenu sa convention annuelle

A l’occasion de cet évènement organisé au Palais de la Bourse de Lyon, l’organisme paritaire a signé une convention de partenariat avec la foncière solidaire du Grand Lyon.


Un deuxième comité de pilotage national de l’habitat inclusif

L’ambition du gouvernement est de faire de l’habitat inclusif « un pilier des politiques du logement pour les personnes ayant besoin d’être accompagnées dans leur autonomie ».


Un atelier de concertation grand public sur la ZFE ce mercredi

La concertation citoyenne sur la zone à faibles émissions de la Métropole de Lyon se poursuit jusqu’au 5 février. Le prochain atelier se déroule ce 24 novembre.


Saint-Bonnet-de-Mure : Alliade Habitat construit 40 logements

Ces logement ont été pensés avec le BIM.


Un protocole pour accélérer la production de logements intermédiaires

Le groupe Action Logement, le ministère du Logement et six partenaires ont signé un document pour mettre en place de nouveaux dispositifs favorisant la production dans ce segment.


Le PNR du Pilat, territoire rural en croissance soutenue

nullCe parc naturel régional, territoire rural en croissance démographique soutenue, dépend fortement des villes qui l’entourent, avec une double influence de Lyon et de Saint-Étienne.


La consultation sur le métro cumule déjà plus de 5.000 avis

nullLe SYTRAL a communiqué sur les résultats de la première phase de la grande consultation publique portant sur le développement du réseau métro.


Réaménagement de la rive droite du Rhône : la concertation est lancée


La Métropole et la Ville de Lyon ont annoncé avoir lancé la concertation préalable au réaménagement de la rive droite du Rhône du 8 novembre au 30 décembre.


La perspective de la note du SYTRAL rehaussée par Moody’s

L’agence de notation a annoncé rehausser à stable la perspective de la note Aa2 du SYTRAL.


La ligne C16 va accueillir les premiers bus électriques sur batterie

Le président du Sytral, Bruno Bernard, a présenté ce lundi à Lyon les premiers bus électriques dont la mise en service est prévue le 22 novembre sur cette ligne forte de transport en commun reliant Vénissieux à Villeurbanne. Ceux-ci fonctionnent exclusivement sur batterie.


Pour le climat, Grégory Doucet affirme l’importance de la coopération entre villes

Le maire de Lyon était en déplacement à Leipzig dans le cadre de l’assemblée générale d’ « Eurocities ».


Début de la concertation sur la 1ère étape de la ZFE

Ce mercredi, la 1ère étape de la concertation démarre sur le périmètre de l’actuelle zone à faible émission. Elle consiste en une interdiction des véhicules particuliers classés Crit’Air 5 et non classés en juillet 2022.


Thierry Kovacs réélu président du SMT AML

Le président de Vienne Condrieu Agglomération a été réélu président du syndicat des mobilités des territoires de l’aire métropolitaine Lyon Saint-Etienne.


France Rénov’, nouveau nom du service public de rénovation de l’habitat

Celui-ci délivrera à compter du 1er janvier 2022 l’information, le conseil et l’accompagnement des ménages.