L’UDI met la pression sur la Métropole concernant la PPI

Le groupe UDI (Union des Démocrates et indépendants de la Métropole de Lyon demandent à Gérard Collomb de ne plus fonctionner d’une manière autocratique et d’annoncer sans retard la PPI (programmation pluriannuelle des Investissements.

« Nous avons à Ecully, le siège mondial de SEB, qui va se développer et construire un nouveau batiment. Nous demandons des aménagements de la part du Grand Lyon sur le chemin Carron, qui n’a même pas de trottoirs. Nous avons inscrit ces travaux dans le programme des investissements, je n’ai toujours pas de réponse à la lettre que j’ai envoyée au président du Grand Lyon en 2013, avant même les élections ». Yves-Marie Ulrich, Maire d’Ecully résume ainsi en substance son mécontentement vis-à-vis du mode de gouvernance de Gérard COLLOMB. Pour cet élu et pour les membres de l’Union des Démocrates et Indépendants, au Conseil de la Métropole, cette dernière s’achemine vers des difficultés graves.
D’abord, la Programmation pluriannuelle des Investissements (PPI) tarde à venir. Alors que la Métropole a décidé d’augmenter sensiblement les impôts, le programme des investissements n’est pas annoncé. « Gérard Collomb a gagné 18 mois, un quart du mandat en ne disant pas quels sont les projets » estiment les élus UDI rassemblés autour de Christophe Geourjon, président du Groupe. Pour ce dernier, les travaux en cours concernent les chantiers lancés, mais pas de nouveaux chantiers. Or, les entreprises du bâtiment et des travaux publics ont besoin de commandes et en attendant suppriment des emplois.
Et sur le fond, cette absence de décision reflète aussi un fonctionnement qui étouffe le développement de la Métropole. Les élus UDI dénoncent une organisation qui reste confuse entre la commune centre et la Métropole. Les compétences pour les parcs et jardins, les arbres d’alignement et la propreté, viennent à peine d’être clarifiées pour savoir qui s’occupe de quoi. Mais le parc de la Tête d’Or, principal parc de l’agglomération, le plus prestigieux, qui reçoit trois millions de visiteurs reste de la compétence de la ville de Lyon. Les élus UDI déplorent aussi l’absence de travail sur l’urbanisme.
C’est en fait la concentration des pouvoirs qu’ils montrent fortement du doigt. » Toutes les décisions sont prises par le président et les membres du cabinet. Les membres mêmes de la majorité ne sont pas consultés. « On ne doute pas de la puissance de travail du président, Maire de Lyon, président du Grand Lyon président du SYTRAL, mais aussi président des Hospices Civils, Sénateur mais on ne voit pas comment il peut arriver à tout faire. »  Le cumul des mandats est clairement un problème. Évidemment, lors du renouvellement de l’assemblée métropolitaine, le futur président de la Métropole ne pourra pas être le maire de Lyon. Mais 2020, c’est loin.
 ». La concertation en pâtit, comme cela a été récemment le cas lors d’une visite du cours Lafayette pour l’aménagement de la ligne de bus C3, à laquelle aucun élu du sixième n’a été invité.
Les maires des 58 communes, les conférences des airs ne sont pas associés. Les élus du groupe Synergie n’ont servi que d’appoint à la majorité mais on est loin d’une construction ouverte ». « Gérard COLLOMB n’a évoqué certains dossiers qu’avec Michel Mercier, l’ancien président du Rhône, sans en parler avec les élus du Grand Lyon. Le temps où tout se décidait en cercle fermé sont terminés souligne Christophe Geourjon. Les maires de toutes les communes doivent être consultés, les conférences des maires doivent avoir un rôle. Les 14 futures circonscriptions de la Métropole doivent avoir un sens.
Pour faire avancer le débat, les élus UDI imaginent la mise en place d’un droit de véto, qui permettait à des élus du Grand Lyon de s’opposer à un projet imposé. Pour Christophe Geourjon, c’est la seule solution pour obtenir le débat.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une résiliation à tout moment de son assurance de prêt

La proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée nationale.


Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes a tenu sa convention annuelle

A l’occasion de cet évènement organisé au Palais de la Bourse de Lyon, l’organisme paritaire a signé une convention de partenariat avec la foncière solidaire du Grand Lyon.


Un deuxième comité de pilotage national de l’habitat inclusif

L’ambition du gouvernement est de faire de l’habitat inclusif « un pilier des politiques du logement pour les personnes ayant besoin d’être accompagnées dans leur autonomie ».


Un atelier de concertation grand public sur la ZFE ce mercredi

La concertation citoyenne sur la zone à faibles émissions de la Métropole de Lyon se poursuit jusqu’au 5 février. Le prochain atelier se déroule ce 24 novembre.


Saint-Bonnet-de-Mure : Alliade Habitat construit 40 logements

Ces logement ont été pensés avec le BIM.


Un protocole pour accélérer la production de logements intermédiaires

Le groupe Action Logement, le ministère du Logement et six partenaires ont signé un document pour mettre en place de nouveaux dispositifs favorisant la production dans ce segment.


Le PNR du Pilat, territoire rural en croissance soutenue

nullCe parc naturel régional, territoire rural en croissance démographique soutenue, dépend fortement des villes qui l’entourent, avec une double influence de Lyon et de Saint-Étienne.


La consultation sur le métro cumule déjà plus de 5.000 avis

nullLe SYTRAL a communiqué sur les résultats de la première phase de la grande consultation publique portant sur le développement du réseau métro.


Réaménagement de la rive droite du Rhône : la concertation est lancée


La Métropole et la Ville de Lyon ont annoncé avoir lancé la concertation préalable au réaménagement de la rive droite du Rhône du 8 novembre au 30 décembre.


La perspective de la note du SYTRAL rehaussée par Moody’s

L’agence de notation a annoncé rehausser à stable la perspective de la note Aa2 du SYTRAL.


La ligne C16 va accueillir les premiers bus électriques sur batterie

Le président du Sytral, Bruno Bernard, a présenté ce lundi à Lyon les premiers bus électriques dont la mise en service est prévue le 22 novembre sur cette ligne forte de transport en commun reliant Vénissieux à Villeurbanne. Ceux-ci fonctionnent exclusivement sur batterie.


Pour le climat, Grégory Doucet affirme l’importance de la coopération entre villes

Le maire de Lyon était en déplacement à Leipzig dans le cadre de l’assemblée générale d’ « Eurocities ».


Début de la concertation sur la 1ère étape de la ZFE

Ce mercredi, la 1ère étape de la concertation démarre sur le périmètre de l’actuelle zone à faible émission. Elle consiste en une interdiction des véhicules particuliers classés Crit’Air 5 et non classés en juillet 2022.


Thierry Kovacs réélu président du SMT AML

Le président de Vienne Condrieu Agglomération a été réélu président du syndicat des mobilités des territoires de l’aire métropolitaine Lyon Saint-Etienne.


France Rénov’, nouveau nom du service public de rénovation de l’habitat

Celui-ci délivrera à compter du 1er janvier 2022 l’information, le conseil et l’accompagnement des ménages.