Saint-Etienne Châteaucreux : pose de la 1ere pierre de l’ilot Poste Weiss

Cardinal et Vinci Immobilier ont posé la première pierre de cette opération mixte de logements de bureaux, d’hôtels et de commerces.

A Saint-Etienne aussi, la coproduction « public / privé » semble de mise. Vinci Immobilier et Cardinal ont en effet posé la première pierre de l’ilot Poste Weiss, en face de la gare de Châteaucreux, en présence de Gaël Perdriau, le maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole. C’est Stéphane Reymond, directeur général adjoint de l’immobilier résidentiel et des régions et directeur Régional Rhône Alpes Auvergne de Vinci Immobilier, et Stéphane Rubi, Président de Cardinal Investissement, qui ont posé la première pierre de ce programme, qui remplace une friche inoccupée depuis près de 10 ans.

A côté du siège social du groupe Casino, cette réalisation faisant face à la gare TGV va ainsi faire de l’éco-quartier de Châteaucreux le 2ème pôle tertiaire de la région Rhône-Alpes-Auvergne. Le programme d’une envergure de 1 hectare comprendra 6 bâtiments. Au total, 49 logements, 2 hôtels, 15 000 m2 de bureaux et 1 500 m2 de commerces sont compris dans ce programme, ainsi que 280 places de stationnement. Le cabinet d’architecte ECDM (Agence Emmanuel Combarel et Dominique Marrec) s’est vu confier la réalisation. Celle-ci sera réalisée en trois tranches, qui devraient être livrées entre 2018 et 2021.

Second pôle urbain de l’aire métropolitaine

Cette nouvelle réalisation s’inscrit dans la transformation de Châteaucreux, gare qui accueille 12 000 visiteurs par jour, connecté au centre-ville par les transports en commun, et bientôt avec le nord de l’agglomération et le Technopôle avec le prolongement de la troisième ligne de tram. Par ailleurs, les axes routiers jouxtant le programme, comme l’avenue Denfert Rochereau, sont en cours de réaménagement.

« Il s’agit de renforcer Saint-Etienne comme second pôle urbain de l’aire métropolitaine qui intègre Lyon et Saint-Etienne (3 millions d’habitants, 1,2 million d’emplois, 150 000 étudiants), de pérenniser le dynamisme économique du bassin d’emplois, notamment en accompagnant la tertiarisation de l’économie stéphanoise et de restaurer l’attractivité résidentielle du centre-ville de Saint- Etienne » indique l’EPASE dans un communiqué.

Pour Stéphane Reymond, de Vinci Immobilier, il s’agit pour le groupement Vinci/Cardinal, d’une « opportunité de réaliser, en co-production public/privé, un projet d’envergure pour Saint-Etienne et de participer ainsi à son essor économique. La mixité du programme a été le fil conducteur de notre proposition dans la phase de consultation. C’était la réponse aux différents besoins exprimés par l’EPA de Saint-Etienne : associer logements, commerces, bureaux et services ».

Nouvelle attractivité

Pour le maire de la ville, Gaël Perdriau, cette mise en chantier est « un des symboles de l'attractivité retrouvée » de sa ville. 70 millions d’euros ont été investis par le privé, dans une construction d'un ensemble immobilier de 25.000m² alliant services, commerces et logements. Cette réalisation a toutefois été permise par le déménagement futur d’une administration. C’est en effet grâce à la prise à bail par la caisse primaire d’assurance maladie de 10.000 m² des 15.000 m2 qui seront construit que cette réalisation a pu voir le jour.

« C'est également une excellente nouvelle pour Saint-Etienne puisque ce site accueillera, à terme, près de 1 000 emplois et quelque 200 nouveaux habitants », poursuit l’élu. « Ce programme marque le début d'une ère nouvelle pour l'ensemble de ce secteur de la ville grâce à des projets de renouvellement urbain qui permettront d'améliorer durablement la qualité de vie à Saint-Etienne. Je pense notamment au réaménagement en cours de l'avenue Denfert-Rochereau, principal accès au centre-ville depuis la gare, ou encore, bien entendu, au prolongement de la troisième ligne de tramway, sans oublier la création d'une passerelle au-dessus des voies ferrées, des aménagements qui redynamiseront aussi le quartier du Soleil » rappelle le maire, Gael Perdriau.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.


Vicat a fait l’acquisition de Sablières Dier

Cette acquisition a été réalisée en décembre dernier.