Les crédits conso et à l’habitat toujours dynamiques en novembre

La Banque de France publiait jeudi son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.

Les crédits aux particuliers ont continué d’être portés par les taux bas en novembre. Le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers était en effet en nette croissance durant le mois, avec une progression des crédits de 4,1%, après une accélération qui s’était déjà matérialisée par une croissance de 4% en octobre et de 3,9% en septembre.

L’amplitude plus large de cette croissance est portée par le dynamisme des crédits à l'habitat. L’augmentation des encours nets des renégociations était de 3,9 % des encours, après une progression de 3,8 % en octobre.

Hausse des renégociations

Mais l’étude sur les crédits aux particuliers était aussi marquée ce mois-ci par une accélération des crédits à la consommation. Ceux-ci augmentent régulièrement depuis septembre 2016, de 4,8 % en rythme annuel en novembre, après + 4,6 % en octobre et + 4,4 % en septembre.

Concernant les taux, le taux d'intérêt des crédits à l'habitat à long terme à taux fixe était encore en diminution à 1,56 % en novembre, après 1,60 % en octobre, recoupant ainsi le constat dressé il y a plus d’un mois par l’Observatoire CSA/Crédit Logement. Cette nouvelle amélioration des conditions de financement ont par poussé la production de crédits nouveaux à l'habitat, à 27,5 milliards d'euros, contre 24,8 milliards d'euros. Les renégociations ont notamment été dopées, avec une part des renégociations au sein des crédits nouveaux à l’habitat de 59 %, après 54 % en octobre.

Novembre, dernier mois de baisse des taux

Novembre semble pour l'heure, au vu du dernier Observatoire CSA/Crédit Logement et des baromètres publiés il y a quelques jours par les courtiers, le dernier mois où les banques ont produit des barèmes avec des taux de crédit immobilier orientés à la baisse. Restera donc à analyser, sur décembre et janvier, l'impact de la hausse des taux initiée fin novembre-début décembre sur la production de crédits nouveaux à l'habitat et des rénégociations. Au vu des derniers éléments produits par les courtiers, ce relèvement pourrait paradoxalement s'avérer positif à court terme, celui-ci incitant les emprunteurs à se hâter pour leurs projets.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.


Les taux restent stables en juin en Auvergne-Rhône-Alpes

nullAucune évolution majeure n’a été constatée ce mois-ci sur le front des taux de crédit immobilier dans la grande région.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


La production de crédit a baissé en 2020, selon Crédit Logement

L’observatoire CSA/Crédit Logement organisait ce mardi son point trimestriel sur le marché du crédit immobilier. Il décrit une baisse de la production et une hausse de l’apport l’an dernier.