L’enquête publique sur le PLU-H se tiendra du 18 avril au 7 juin

Après avoir adopté à l’unanimité l’arrêt de projet du PLU-H, l’enquête publique sur le projet de révision du PLU-H de la Métropole de Lyon sera ouverte pour une durée de 51 jours consécutifs.

L’arrêt de projet du PLU-H de la Métropole de Lyon a été adopté une nouvelle fois vendredi, 6 mois après avoir arrêté une première fois ce projet du plan local d’urbanisme et de l’habitat (PLU-H). Les élus métropolitains, composés des maires et conseillers municipaux représentant les 59 communes du territoire, ont en effet de nouveau adopté – à l’unanimité – l’arrêt de projet du PLU-H lors de la séance publique de vendredi dernier, 16 mars.

Les 59 communes se sont prononcés en faveur du projet, à l’exception de la ville de Sathonay-Village qui s’est abstenue, ce qui équivaut, en droit, à un avis favorable. Le vote est une sorte de sécurité juridique avait indiqué, préalablement, Michel le Faou, vice-président de la Métropole en charge de l’urbanisme. Cela permet en effet “de répondre aux obligations du Code de l’urbanisme et de se prémunir des risques juridiques dans l’hypothèse où l’avis favorable d’une commune serait requalifié en avis défavorable”, indique l’institution.

Enquête publique de 51 jours

Après ces deux votes positifs, l’enquête publique sur le projet de révision du PLU-H sera ouverte pour une durée de 51 jours consécutifs à partir du mercredi 18 avril 2018 à 9 heures jusqu’au jeudi 7 juin 2018 inclus à 12 heures. Le projet concerne l’ensemble du territoire de la Métropole pour les quinze prochaines années.

Chaque citoyen du territoire pourra prendre connaissance du dossier aux jours et heures habituels de réception du public dans les Mairies et de 8h30 à 16h à l’hôtel de la Métropole (sauf jours fériés et jours de fermetures exceptionnelles). Le dossier sera également consultable au siège de la Métropole, 20 rue du Lac (Lyon 3°). L’ensemble des pièces du dossier d’enquête sera également consultable sur le site (à partir du 18 avril) :

http://www.registre‑numerique.fr/pluh-grandlyon

Par la suite, la commission d’enquête, désignée par le tribunal administratif, se prononcera sur le dossier d’arrêt du projet ainsi que sur les avis des communes, des personnes publiques associées (PPA) et des particuliers. “Le dossier pourra alors – et alors seulement – être modifié après le rendu du rapport et des conclusions de la commission d’enquête pour prendre en compte ces différentes observations. Au terme de cette enquête publique, le Conseil de la Métropole pourra adopter le nouveau PLU-H.Ce vote à l’unanimité des élus de la Métropole de Lyon traduit la qualité du travail partenarial entre les différentes communes, les services de l’État et de la Métropole en charge de la préparation du projet et intervient après 4 ans et demi de concertation”, a conclu la Métropole dans un communiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour,

le lien que vous donnez pour la consultation des pièces n’aboutit pas.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.