Jacques Mézard a lancé mardi le plan “Action Coeur de Ville”

222 villes pourront bénéficier de ce plan national, qui vise à améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et à conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, était ce mardi à Châtellerault, dans la Vienne, pour lancer son grand plan “Action Coeur de Ville”. Il a ainsi annoncé les 222 villes retenues qui pourront bénéficier de ce plan national.

En Auvergne-Rhône-Alpes, on trouve un nombre important de villes concernées par ce plan. Sept préfectures de département de la région font ainsi partie de cette liste, à savoir Valence, Privas, Aurillac, Bourg-en-Bresse, Chambéry, Le Puy-en-Velay ou encore Moulins. On trouve également plusieurs sous-préfectures, à savoir Roanne, Vienne, Montbrison, Riom, Issoire, Montluçon, Thiers, Vichy et Montélimar. Sont également concernées d’autres villes, à savoir Ambérieu-en-Bugey, Annonay, Aubenas, Bourgoin-Jallieu, Oyonnax, Romans-sur-Isère, Rumilly, Tarare et Voiron.

« J’ai la conviction que les villes moyennes sont un vecteur essentiel de développement de nos territoires. Elles concentrent 23% de la population française et 26% de l’emploi. Leur vitalité est indispensable car elle profite à l’ensemble de leur bassin de vie, et plus largement aux territoires urbains et périurbains environnants. Le cœur de ville, dans toute la diversité du tissu urbain français, est le creuset où se noue à la fois la vie civique, la vie économique, la vie sociale. Comme cela est fait dans le domaine de la politique de la ville avec le doublement du financement de 5 à 10 milliards d’euros, une action forte était indispensable pour les villes moyennes et leurs intercommunalités », a indiqué Jacques Mézard dans un communiqué.

Pour le ministre de la Cohésion des territoires, « dès aujourd’hui, les communes peuvent engager la démarche, et mettre en œuvre leurs premières actions. Les partenaires de l’Etat, Caisse des dépôts, Action logement et Agence nationale de l’habitat se sont mobilisés de concert pour être prêts à des financements conséquents au service des projets». D’autres partenaires, publics et privés, pourront s’investir dans ce programme, auprès des communes retenues.

Double ambition

Le programme répond à une double ambition, à savoir l’amélioration des conditions de vie des habitants des villes moyennes et la volonté de conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.

L’ensemble du bassin de vie, y compris dans sa composante rurale, bénéficie d’un dynamisme présent dans le coeur des ville moyennes. Ce programme a été élaboré en concertation avec l’association “Villes de France”, les élus locaux et les acteurs économiques des territoires. Il “vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes”, indiqué le ministère.

Chaque convention reposera sur 5 axes structurants. Elle visera ainsi à assurer cette revitalisation, à savoir une offre attractive de l’habitat en centre-ville, en passant de la réhabilitation à la restructuration. Elle visera également à favoriser un développement économique et commercial équilibré, mais aussi à développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions, à mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine, et à fournir l’accès aux équipements et services publics.

L’appui aux projets de chaque commune repose sur des cofinancements apportés par les partenaire, avec plus de 5 milliards d’euros mobilisés sur 5 ans, dont 1 milliard d’euros de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700 millions d’euros en prêts, 1.5 milliard d’euros d’Action Logement et 1,2 milliard d’euros de l’Anah. D’autres ressources pourront venir compléter ces enveloppes de crédits.

Gouvernance partenariale

La gouvernance du programme est également partenariale et est d’abord locale. Le programme est mis en œuvre avec les collectivités territoriales en fédérant les partenaires, nationaux comme locaux : le maire, en lien avec le président de l’intercommunalité, pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune. Parmi les autres acteurs, on trouve les partenaires régionaux et locaux, publics et privés, qui agiront concrètement dans les périmètres définis dans la convention, par des investissements nouveaux et/ou un renforcement de leurs interventions . Le préfet de département coordonne les services et mobilise les moyens de l’État pour le projet. Il assiste au comité de projet au sein de chaque commune et signe la convention pluriannuelle. Enfin, le préfet de région, les représentants régionaux des partenaires et le représentant du conseil régional forment le comité régional d’engagement. Pour sa part, le Commissariat général à l’égalité des territoires coordonne l’ensemble du dispositif. Il anime le comité technique national (ministères et partenaires) et le centre de ressources.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jour J pour le PLU-H de la Métropole de Lyon

Le conseil de la Métropole de Lyon a examiné ce lundi le plan local d’urbanisme et de l’habitat, mettant un point final à un long processus initié en 2012. Il a été voté à la mi-journée.


Le prolongement du T6, pour développer les axes nord-sud à Villeurbanne

Selon le maire de Villeurbanne, qui s’exprimait il y a quelques jours en conférence de presse, le nouveau tramway va permettre de répondre au développement urbain en cours dans la ville.


Convention de partenariat entre la SERL et UrbaLyon

null
L’agence d’urbanisme de Lyon et la SERL ont procédé jeudi à la signature d’une convention de partenariat visant à renforcer leur coopération.


Le président de la Métropole poursuit ses « belles rencontres »

null
Dans le cadre de ces régulières visites de terrain, David Kimelfeld s’est rendu jeudi à Vaulx-en-Velin, Meyzieu et Décines pour rencontrer divers acteurs du territoire.


La démolition de la barre I à Mermoz, 1er acte du NPNRU dans la Métropole

null
GrandLyon Habitat a lancé ce lundi la première action visible du renouvellement urbain dans le quartier de Mermoz sud, avec la démolition d’une partie du bâtiment I situé au 1 rue Albert Morel.


PPRT de la vallée de la chimie: la préfecture fait un point après l’annulation

null
Le secrétaire général de la préfecture du Rhône, Emmanuel Aubry, a réuni fin mars l’ensemble des collectivités et des industriels impliqués dans la mise en œuvre du plan.


Aménagement de la place Grandclément : reprise de la concertation

Des ateliers sont programmés entre le 5 avril et le 3 mai autour des fonctions et usages de la place.


Métropole de Lyon : les élus LR inquiets pour l’Anneau des sciences

null
Les élus « Les Républicains et Apparentés » ont mercredi rappelé dans un communiqué leur attachement au bouclage du périphérique de Lyon, qui serait selon eux, « otage du conflit Collomb/Kimelfeld ».


Place Saint-Nizier : les travaux ont débuté

C’est en ce début de semaine que les travaux d’aménagement de cette place – qui s’inscrivent dans le cadre du projet des Terrasses de la Presqu’île – ont débuté. Ils dureront jusqu’à fin septembre.


Les professionnels de l’immobilier prudents pour 2019

A l’occasion de l’inauguration du salon de l’immobilier de Lyon, les professionnels ont exprimé leurs inquiétudes et espoirs pour 2019.


Signature de la convention NPNRU de Saint-Etienne Metropole

Gaël Perdriau et les représentants de l’ANRU ont procédé jeudi à la signature de la convention portant sur les projets métropolitains compris au sein du nouveau programme national de renouvellement urbain.


Ycone clôt la première phase de la Confluence


L’immeuble, conçu par Jean Nouvel sur le dernier terrain de la première phase de la Confluence, a été inauguré ce jeudi.
» Ycone : des logements vendus de 4.500€ à 10.000€ le m²


Bron : les architectes de « La Clairière » désignés

Lyon Métropole Habitat a annoncé les architectes sélectionnés pour les premiers programmes de l’ancienne caserne Raby. Nexity, la Sier et Icade opèrent sur ce site.


Vaulx-en-Velin : nouvelle phase dans la rénovation urbaine

Le ministre du logement, Julien Denormandie, était en visite à Vaulx-en-Velin lundi. Il a signé la déclaration d’engagement pour le renouvellement urbain du quartier d’intérêt national Vaulx-en-Velin Grande Ile.


Le ministre chargé de la Ville et du Logement était à Lyon lundi

null
Julien Denormandie a signé lundi une déclaration d’engagement pour le renouvellement urbain du quartier Vaulx-en-Velin Grande Ile et la convention NPNRU du projet Mermoz-sud. Il s’est rendu dans ces deux villes en présence du président de la Métropole.