Stabilité des taux de crédit immobilier en octobre, selon Crédit Logement

Le dernier baromètre CSA/Crédit Logement a été publié en ce début de mois.

Les taux sont restés stables en octobre, selon le dernier baromètre CSA/Crédit Logement. Les taux des crédits du secteur concurrentiel s’établissaient alors à 1.43 %, en moyenne. Les taux sont donc stabilisés depuis juin dernier.

Crédit Logement note que les établissements bancaires n’ont pas amélioré leurs offres commerciales, après des mois d’été marqués par une stabilité des conditions de taux, « comme souvent avant que le marché ne rentre en sommeil pour l’hiver ». Les établissements de crédit « s’efforcent de soutenir une demande qui s’est affaiblie depuis l’automne 2017.

Cependant les conditions de taux qu’ils proposent ne permettent plus, à elles seules, de faire rebondir la demande : l’amélioration des conditions de crédit ne peut plus compenser la détérioration de la solvabilité de la demande provoquée par la hausse des prix de l’immobilier et la dégradation des soutiens publics », note Crédit Logement dans sa note. Sur le mois, la durée des prêts s’est maintenue à 225 mois, en moyenne (240 mois pour l’accession dans le neuf et 241 mois pour l’accession dans l’ancien).

La hausse des durées d’emprunt se confirme donc depuis 4 ans. Depuis le début de 2014, les durées des prêts bancaires se sont accrues de 18 mois (de 5 mois au cours de l’année 2017 et de 6 mois depuis le début de 2018).

Crédit Logement alerte d’ailleurs sur la solvabilité des ménages. « L’amélioration des conditions de crédit, dont notamment l’allongement de la durée des prêts accordés, a permis de maintenir sur le marché une demande qui sans cela n’aurait pu envisager la réalisation de ses projets immobiliers : la solvabilité des ménages modestes et/ou en primo accession ayant été sensiblement détériorée par la hausse des prix de l’immobilier et par la dégradation des soutiens publics. Et en octobre 2018, la durée des prêts a retrouvé ses niveaux les plus élevés constatés par le passé, ceux de l’automne 2007 », note Crédit Logement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les recommandations du HCSF deviendront une norme contraignantes en 2022

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce mardi. Il a adopté une décision juridiquement contraignante, comme il l’avait annoncé en décembre dernier.


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.


Les taux restent stables en juin en Auvergne-Rhône-Alpes

nullAucune évolution majeure n’a été constatée ce mois-ci sur le front des taux de crédit immobilier dans la grande région.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.