Abattage et replantation d’arbres au parc de Parilly

La mortalité des arbres dans ce parc situé sur les communes de Bron et Vénissieux est assez forte, avec 740 arbres abattus.

Les effets du réchauffement climatique se font aussi sentir sur les arbres de la Métropole. Depuis un an, le parc de Parilly fait face à une recrudescence de la mortalité de certains de ses arbres. Lors de l'hiver 2018-2019, 740 arbres avaient dû être abattus soit près de 5% du patrimoine total du parc (18 000 arbres environ sur l’ensemble du parc). Une forte mortalité des arbres du parc est de nouveau constatée depuis le printemps 2019, où l’on constate 550 arbres supplémentaires devant être prochainement abattus.

Campagne de plantation

Une campagne de plantation a toutefois été initiée l’hiver dernier par la Métropole, et ce sont plus de 500 arbres et 650 arbustes qui ont été plantés pour palier à la disparition de tous ces arbres. « La plantation à venir d’un millier d’arbres et près de 2 000 arbustes pour l’hiver 2019-2020 est programmée avec la création de zones de boisements et de haies champêtres », note la Métropole.

« Les abattages réalisés – pour d’évidentes raisons de sécurité pour les usagers du parc - ne concernent que des arbres morts sur pied ou dépérissant, ou présentant des blessures ou pathogènes (champignons lignivores notamment) qui engagent un risque de chute ou de casse. La forte mortalité des arbres est un phénomène constaté bien au-delà des limites du parc, à l’échelle métropolitaine et même nationale. Ce sont les conséquences directes des étés successifs de plus en plus chauds, secs, et longs, qui semblent être à l’origine d’un affaiblissement généralisé des boisements, et d’un dépérissement des espèces les plus sensibles (hêtres, charmes, érables plane…) », indique la Métropole.

Mix en matière de plantations

Certaines essences plus sensibles à ce type de météo sont particulièrement affectées, comme les mélèzes, hêtres et charmes. Le pin est l’espèce désormais la plus touchée. « L’objectif est de replanter sur les zones qui sont particulièrement impactées par les mortalités : les Essarts, et la plaine au niveau du boulevard de Parilly, ainsi que sur les entrées du Parc », précise la Métropole.

Au niveau de la palette végétale, l’objectif est de composer un mix selon les zones plantées, avec une palette champêtre locale, en privilégiant parfois la végétation spontanée (ormes, sorbiers, noyers, pommiers sauvages, cornouillers, fusains…), mais aussi une palette « méditerranéenne locale » qui ne craint pas le gel, afin d’avoir des végétaux adaptés aux étés de plus en plus secs, chauds et longs (chênes pubescents, chênes verts, cytises, érables de Montpellier, frênes à fleurs filaires à larges feuilles, baguenaudier, arbres à perruque…). Le mix comprend également une gamme plus horticole pour les entrées et les zones fréquentées pour amener un peu plus de fleurs, et une transition avec les espaces verts urbains alentours (pistachiers, faux ormes de Sibérie, lavandes d’Afghanistan, céanothes…).

Les collèges impliqués

Afin de favoriser et augmenter la biodiversité du parc, « diverses actions de gestion et aménagements ponctuels sont réalisés ou en cours de réalisation : création de mares, plantations de massifs arbustifs, protection de zones du public, gestion différenciée des espaces verts avec zones de prairies, mise en places de tas de bois, troncs morts… », note l’institution qui précisent que ces opérations de plantation sont effectuées avec les collèges de la Métropole, qui sont ainsi sensibilisés à la question du réchauffement climatique dans les classes. Elles participent, sur le terrain, à la plantation de nouvelles espèces.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une mise à jour de la charte de 2006 pour promouvoir les matériaux biosourcés

Peu avant la clôture de l’exposition « Architecture en fibres végétales » qui s’est tenue durant l’été à Archipel, les adjoints au maire de Lyon, Sylvain Godinot et Raphaël Michaud, ainsi la vice-présidente de la Métropole, Béatrice Vessiller, ont fait un point sur la filière des matériaux biosourcés et les moyens de la promouvoir.


Rue Garibaldi : des arbres ont été abattus

La Métropole de Lyon a indiqué lundi que quatre arbres fragilisés allaient devoir être abattus. Cette décision intervient après la chute d’un arbre en fin de semaine dernière.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


Villeurbanne : le parc Jacob-Hugentobler nommé aux Victoires du paysage

Ce parc situé à proximité de la place Grandclément et du Rize a été nommé dans la catégorie « Prix du public ».


La neutralité carbone visée pour les bureaux de JLL à horizon 2030


Le conseil en immobilier d’entreprise a fait cette annonce à l’occasion de la Climate Week.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique

Cette nouvelle banque est intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Rénovation, lutte contre l’artificialisation : des acquis pour la Convention citoyenne

Le gouvernement met en œuvre une première série des recommandations de la Convention citoyenne pour le climat.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.


Rénovation énergétique : 9 Régions engagées aux côtés de l’Etat

Ces dernières vont mettre en place des guichets d’accompagnement des Français qui désirent rénover leur logement. Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des territoires engagés dans le dispositif.


La SACVL va planter une forêt de 1.000 m² à la Duchère

Cette opération va intervenir dans le cadre du réaménagement de ce quartier du 9ème arrondissement de Lyon.