Etienne Blanc a dévoilé «IN-Fluence», son projet ‘signature’ pour Lyon

Le candidat LR à la mairie de Lyon a dévoilé un projet d’aménagement visant à permettre aux Lyonnais de se réapproprier leurs fleuves.

Etienne Blanc, candidat à la mairie de Lyon, organisait ce mardi une rencontre avec la presse, à l’occasion de laquelle il a présenté son projet "signature", visant à réaliser un aménagement destiné à permettre aux Lyonnais de se réapproprier leurs fleuves tout en sublimant leur patrimoine local, architectural, naturel et culturel.

Ce projet est le fruit d'une réflexion de deux ans avec des urbanistes, des architectes, des paysagistes, mais aussi des Lyonnais, qu’ils soient joggeurs, promeneurs de chiens, passionnés de nature, de sport ou de l'aménagement de leur ville.

L’aménagement projeté par le candidat LR vise à installer plusieurs promenades flottantes le long du Rhône, afin « de permettre d’y déployer différents univers à travers des structures sur-mesure imaginées avec les habitants, comme une cité dédiée à l’artisanat, un nouveau jardin sur l’eau dédié au sport et aux activités de plein air, ou encore une nouvelle esplanade des arts et de la culture ».

« Mobiliser des lieux non-exploités sur l’eau »

Ce projet « IN-Fluence » vise à « mobiliser des lieux non-exploités sur l’eau, et donner vie à une rive du fleuve ombragée l’été, aujourd’hui confisquée aux Lyonnais, qui pourrait devenir un nouveau lieu d’activités de promenade, de plein air et de loisirs pour les Lyonnais », explique le candidat dans un communiqué.

Celui-ci veut par ce biais offrir une entrée de ville « moins minérale et moins marquée par la voiture qu’elle ne l’est aujourd’hui », et penser un aménagement qui permette aux Lyonnais de bénéficier de plus de nature en ville, de culture, et plus d’espaces de sorties. Il vise également à « valoriser les savoir-faire Lyonnais, notamment en matière d’art et de métiers d’art et réussir à mieux intégrer les fleuves dans notre vie quotidienne, le tout en proposant un projet structurant aux Lyonnais qu’ils puissent ensuite amender, faire à leurs mains ».

(Bleu Blanc Lyon)

« Ce projet consiste en l’idée de se réapproprier nos fleuves et permettre à chaque Lyonnais, de vivre au plus près de l’eau, de retrouver de nouveaux espaces, tout en sublimant notre patrimoine local, architectural et naturel », a indiqué Etienne Blanc en ouverture de la conférence de presse. « Tour à tour, métiers d’art & artisanat, sport & nature, culture, seront mis en avant sur de grandes structures flottantes, posées sur l’eau, et conçues pour offrir de nouvelles activités et de nouveaux espaces de vie en commun » a-t-il poursuivi.

3 sites développés dans le prochain mandat

Le projet IN-Fluence serait décliné en 5 sites thématiques et 2 phases. Il irait ainsi de Perrache à Opéra, puis à Confluence et côté Saône. Il apportera « une nouvelle image de Lyon, dès son entrée de ville, et proposera des activités nouvelles et de nouveaux espaces de vie en commun aux Lyonnais ».

La première phase serait décliné côté Rhône, via 3 sites de 150 mètres de long. Sur le premier site, celui de Perrache, l’idée serait de proposer une nouvelle entrée sur la ville, à travers la mise en valeur de l’identité séculaire de Lyon, une ville construite par les artisans. Cet aménagement du quai permettrait de valoriser tout le savoir-faire des artisans et les métiers d’art Lyonnais tels que le fer, la broderie, la céramique, le végétal, une galerie d’art éphémère avec des artistes qui travaillent le textile, ateliers pédagogiques

Sur le second site, celui de Bellecour, une base de nature et de sport serait aménagée. Cette plateforme entièrement végétalisée serait 100% dédiée au sport et aux activités de plein air, avec une base nautique (aviron, kayak), un parc urbain, un mur d’escalade, et un espace ouvert pour des cours collectifs (yoga – gym suédoise ou chinoise – self defense ou différents trainings…).

(Bleu Blanc Lyon)

Le troisième site sera celui de l’Opéra, sous le thème « Les arts pour tous ». Le site accueillerait ainsi du cinéma ou des opéras retransmis en plein air, et serait un lieu de spectacles de type one man show, conte lyrique, ou théâtre (l’aménagement spécifique d’une barge mobile sera étudié). Il permettrait l’accueil de salons littéraires et de conférences autour de cafés, de sites de restauration légère et de kiosques éphémères, ateliers des beaux-arts avec cours de peinture, et un espace de danse.

Deux sites dans un prochain mandat

Parmi ces 5 sites thématiques sur l’eau, à co-construire avec les Lyonnais, deux autres sites seraient construits dans le prochain mandat, lors d’une deuxième phase, sur les sites de Confluence et de Saint-Paul.

Côté budgétaire, sur une promenade principale de 150 mètres de long sous la forme d’un quai flottant, l’estimation budgétaire va d’environ 8 à 10 millions d’euros, sur laquelle on intègre des structures sur-mesure au choix, avec une estimation budgétaire allant de 10 à 12 millions d’euros. Le projet intégrera en outre de l’innovation en matière environnementale et de végétalisation urbaine, et ce afin de bénéficier de co-financements de programmes européens qui récompensent les dispositifs les plus innovants.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Reprise des travaux sur les grands chantiers des parcs LPA

Les chantiers Saint-Antoine, Antonin Poncet et Béraudier ont redémarré ou sont en phase de reprise.


Déconfinement à Lyon : les écologistes affirment leurs positions

Grégory Doucet et Bruno Bernard organisaient ce mercredi une conférence de presse pour exprimer leurs positions en matière de déconfinement et de reprise de l’activité à Lyon et dans la Métropole.


Villeurbanne : réaménagement de la rue du 8 mai 1945

La requalification de l’axe et les travaux réalisés sur les rues principales du quartier se poursuivent.


La Métropole de Lyon organise son déconfinement et la relance

David Kimelfeld, a présenté ce mardi la stratégie de déconfinement du territoire, et organisé mercredi une première réunion du comité métropolitain de relance.


La Métropole de Lyon détaille son plan d’urbanisme tactique


Dans l’optique du déconfinement, 77 kilomètres de nouvelles pistes cyclables vont être déployés d’ici septembre. Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a détaillé lundi le plan de la collectivité en la matière.


Plan vélos : la Ville de Lyon fait ses propositions

La Ville de Lyon a fait ses propositions pour la mise en place d’un plan vélos, répondant à la stratégie d’urbanisme tactique de la Métropole.


Le confinement réinterroge les schémas urbains

La période de confinement est bien vécue pour une part importante des français. Mais elle a toutefois fait évoluer les critères du logement idéal, selon une étude de BNP Paribas Real Estate.


Métropole de Lyon : l’instruction des demandes d’autorisations maintenues

C’est ce qu’a indiqué la collectivité ce samedi. Celle-ci veut éviter toute rupture d’activité.


Esplanade devant l’Hôtel-Dieu, Guillotière, piscine sur le Rhône : les projets de Kimelfeld


David Kimelfeld et Georges Képénékian, candidats à la présence de la Métropole et à la mairie de Lyon, souhaitent développer un certain nombre de projets urbains sur divsers points de la Métropole, et notamment à Lyon.


« Le centre d’échanges de Perrache, une sorte de scarification urbaine »


Eric Lafond est le candidat 100 % Citoyens à la Métropole de Lyon. Il s’est uni avec Denis Broliquier, qui sera candidat lui à la mairie de Lyon.


Kimelfeld et Képénékian veulent végétaliser la place du Bachut

Le président de la Métropole, candidat à sa succession, et le candidat à la mairie de Lyon veulent faire de cette place une place jardin. Ils proposent également, dans le 8ème, une rénovation de l’avenue des Frères Lumière et l’expérimentation de la piétonisation.


Le projet de Képénékian et Kimelfeld pour la tour du CIRC

Les candidats à la mairie de Lyon et à la Métropole veulent faire de la tour que le centre international de recherche contre le cancer quittera en 2022 un lieu autour de la santé pour tous.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Saint-Julien-en-Genevois: Bouygues Immobilier aménagera le quartier de la gare

La filiale du groupe Bouygues va ainsi réaménager les 60.000 m² du quartier.


Givors : bientôt un hôtel d’entreprises à proximité de la gare


La SERL a récemment présenté la future réalisation d’un hôtel d’entreprises à proximité du pôle entrepreneurial LYVE et de la gare.