Résiliation du contrat entre le Sytral et Rhônexpress

Le comité syndical du Sytral a voté vendredi en faveur de la résiliation du contrat entre le Sytral et Rhônexpress.

La résiliation du contrat liant la Métropole de Lyon à Rhônexpress a été votée par les élus du Sytral réunis ce vendredi après-midi en Conseil syndical. Cette décision a été prise à 12 voix pour, 5 abstentions et 6 voix contre.

Cette décision, demandée par David Kimelfeld, président de la Métropole, va « permettre à la collectivité de diminuer le prix de la liaison vers l’aéroport et de développer la desserte de l’est lyonnais », souligne-t-elle. Pour l’élu, « ce contrat était particulièrement désavantageux pour la Métropole, le Sytral, les usagers, les habitants de l’Est lyonnais et in fine pour les contribuables ».

Il a rappelé avoir lancé cette négociation en avril dernier avec le syndicat des transports pour rééquilibrer le contrat. « L’objectif n’était pas de le résilier. Cela ne pouvait être un but en soi. Je rappelle aussi les objectifs de cette renégociation : une meilleure desserte de l’est lyonnais, une baisse significative des tarifs, et la possibilité de dessertes alternatives pour la zone aéroportuaire. La négociation a duré 8 mois. Elle n’a pas pu aboutir parce que les propositions de Rhônexpress sont restées trop éloignées de nos attentes et la résiliation est devenue la seule issue possible », a décrit le président de la Métropole.

Il a ensuite rappelé que les conditions de la résiliation avaient été examinées lors de la commission générale du 17 janvier. « La résiliation est apparue comme la meilleure solution pour des raisons financières, mois juridiques et opérationnelles. Elle sera effective dans 8 mois et n’entraînera aucune interruption de service. Nous allons très vite travailler sur une baisse des tarifs, supérieure à celle acceptée par Rhônexpress et sur une meilleure offre de service sur l’Est lyonnais. Ce service Rhônexpress restera un service premium, c’est-à-dire que le temps de parcours sera préservé et la fiabilité améliorée. Financièrement, cette résiliation rapportera in fine environ 50 millions d’euros au Sytral à l’horizon 2038», souligne l’élu.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour
Parmi les candidats à la présidence de la METROPOLE ont peut noter que MM. KIMELFELD, BERNARD (son représentant « Hémon »), PAYRE (son représentant »Bret ») ont voté la résiliation du contrat Rhônexpress, c’est à dire qu’ils ont voté pour les intérêts des habitants de la METROPOLE.
————————-
A l’inverse MM. BUFFET, COLLOMB, ont voté pour les intérêts de VINCI et des actionnaires.
—————–
Je pense que l’on ne peut pas faire confiance à ces deux derniers pour gérer la METROPOLE

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier de bureaux: vers une demande placée de 200.000 m² à Lyon

C’est ce que prévoit Brice Robert Arthur Loyd pour l’année 2020. Le conseil faisait jeudi dernier un point sur le marché lyonnais de l’immobilier d’entreprise.


Le marché des locaux d’activité lyonnais devrait tenir bon en 2020

Brice Robert Arthur Loyd tenait la semaine dernière, à l’occasion des 40 ans de la structure, une conférence de presse. L’occasion de faire le point sur le marché des locaux d’activité en région lyonnaise.


Une offre de community management dédiée aux agents immobiliers lancée par Kuso

Paul de Framond, diplômé d’une école de commerce et Jérôme Carle, jeune ingénieur, travaillaient tout deux en indépendants sur des chantiers de communication digitale pour les agents immobiliers quand ils ont eu l’idée de proposer une offre de gestion des réseaux sociaux baptisée Kuso.


«Park View», «Green campus», et «Gingko» lauréats des trophées CIEL-Mag2Lyon

Malgré l’annulation du «Carrefour de l’immobilier lyonnais », les Trophées organisés en partenariat avec Mag2Lyon ont été maintenus. 10 entreprises ont été récompensées.


La Fabric’, Grand prix régional des pyramides d’argent de la FPI


La fédération des promoteurs immobiliers a fait part des 9 prix récompensant les projets architecturaux les plus emblématiques en région lyonnaise.


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Un projet de 50.500 m² de plateforme logistique vendu à Pont d’Ain

null
Sorovim a accompagné PRD dans la promotion et la vente de ce projet.


« Orange Lumière » inauguré à la Part-Dieu


Cet ensemble qui s’étend sur 36.000 m² a été inauguré en présence du maire de Lyon, Grégory Doucet, des dirigeants d’Orange, ainsi que ceux de Pitch Promotion, promoteur qui a réalisé ce campus.


La dégradation de la situation sanitaire place la Métropole en alerte maximale

La reprise de l’épidémie de Covid-19 a fait réagir le maire de Lyon et le président de la Métropole, qui dénoncent une opération de communication de la part de Jean Castex. Des évènements sont remis en cause, dont le CIEL.


MaPrimeRénov’ élargie aux copropriétés et aux bailleurs

Le ministère du logement a fait part ce lundi du nouveau barème de MaPrimeRénov’. Le nouveau périmètre a notamment été accueilli favorablement par la FNAIM et la FFB.


Villette D’Anthon : 6ème Sens Immobilier réalise une importante acquisition

L’achat de cet ancien site du groupe AFTRAL vise à la réalisation d’un projet logistique.


Deux femmes à la barre du Sytral et des TCL

Le tempo est le même mais les causes ne le sont pas. A l’heure où toutes les têtes changent au sommet des institutions locales suite aux élections métropolitaines, on assiste également à un renouvellement des directions générales du Sytral et de Keolis Lyon, désormais assurées par deux femmes de très grande expérience.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Nominations à la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

Alain Chorel, directeur du département « affaires immobilières » succède à Richard Mériel au poste de directeur des professionnels de l’immobilier.