Meyzieu : le projet du futur lycée Colonel Arnaud Beltrame dévoilé

La Région a dévoilé, à l’occasion d’une visite de Laurent Wauquiez lundi sur le site du futur lycée Colonel Arnaud Beltrame à Meyzieu, le projet architectural.

A Meyzieu, la Région a dévoilé ce lundi le projet architectural du futur lycée Colonel Arnaud Beltrame, que la collectivité présente comme « un établissement à la pointe dans le domaine environnemental ».

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est rendu lundi sur le site du futur lycée Colonel Arnaud Beltrame à Meyzieu pour présenter les travaux de construction. Il était accompagné de la vice-présidente de la Région déléguée aux Lycées, Béatrice Berthoux, Béatrice Berthoux, et du vice-président de la Région délégué à la Sécurité, Philippe Meunier.

La Région investit 47 millions d’euros pour ce futur lycée qui s’étendra sur un espace de 15.400 m². Il sera en capacité d’accueillir 1.800 élèves, et proposera des locaux adaptés à chacune des filières avec des locaux pour l’accueil, l’administration, l’enseignement, la vie du lycée (foyer, CDI, infirmerie) et huit logements de fonction pour le personnel de l’établissement. Il comprendra également un espace de restauration collective en capacité d’accueillir 1.300 repas par service et une cafétéria de 200 repas par service. « Des espaces extérieurs précieux seront également proposés, avec notamment un lien entre le nouveau parvis extérieur à l’établissement où s’implantera la future station de tramway et l’entrée de l’établissement », précise la région.

Délais resserrés

La Région compte ainsi sur des délais resserrés de réalisation de plus de 5 ans entre la validation du démarrage du projet en fin d’année 2017 et la fin d’une première tranche de travaux permettant l’accueil d’élèves dès la rentrée de septembre 2023.

Sur le front de la performance énergétique, la collectivité indique que la consommation réelle maximale demandée « sera inférieure à 40 kWh d’énergie finale par m² pour le chauffage, soit une exigence deux fois plus ambitieuse que les 80 kWh prévus pour les bâtiments basse consommation ». L’installation d’une chaufferie bois à granules couvrant 80% des besoins du lycée est prévue, la production d’électricité à partir de panneaux photovoltaïques permettant une autoconsommation d’une partie du lycée. La production d’eau chaude sanitaire pour les logements sera en grande partie assurée par 24 m² de panneaux solaires thermiques. Le bâtiment sera lui-même exemplaire dans sa construction avec une forte intégration du bois.

Côté mobilités, la Région met en avant que le nombre de places du garage à vélos a été adapté à la situation spécifique et à l’emplacement du futur lycée, qui ont conduit la collectivité à proposer des abris comprenant 200 places de vélos sur plus de 400 m², à la demande notamment de la mairie du fait de la proximité des pistes cyclables et du futur arrêt de tramway.

Les entreprises régionales sollicitées

Le chantier a sollicité les entreprises régionales, indiquant jouer le jeu « à 100% de faire travailler les entreprises régionales afin de protéger l’emploi localement ». «La maîtrise d’ouvrage déléguée a été confiée par mandat à la société Setec Organisation basée à Lyon. Le groupe titulaire est Léon Grosse basé en Savoie, Chabanne et la société Engie Cofely basés dans le Rhône. Les bureaux d’étude Betrec Ingénierie et Europe acoustique ingénierie, basés dans le Rhône, font également partie du groupement ainsi que l’entreprise SDCC, basée en Isère, pour la réalisation de la structure et de la charpente bois », note la Région.

«Nous allons créer ici à Meyzieu un établissement modèle avec une exigence de performance énergétique deux fois supérieure à ce qui est demandé pour des bâtiments basse consommation. Cela, nous le menons avec des entreprises locales pour soutenir au maximum nos artisans et le secteur du BTP. Pour nous, nos lycées doivent être également des sanctuaires de la République. Celui-ci répondra ainsi aux plus hautes exigences en termes de sécurité. Le lycée Colonel Arnaud Beltrame répond enfin à un enjeu majeur, le défi démographique. Le secteur Est lyonnais attend en effet 3500 nouveaux jeunes de 15 à 19 ans d’ici à 2029. Nous installons donc un outil extrêmement précieux pour l’avenir de toute cette jeunesse», a déclaré dans un communiqué Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le chantier de réhabilitation des universités des quais Berthelot livré

Les bâtiments du site universitaire des quais ont fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2014.


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Joris Duquoc devient directeur Auvergne-Rhône-Alpes de Linkcity

Celui qui avait rejoint Linkcity il y a 8 ans, en 2014, a désormais la responsabilité du développement et des activités depuis les implantations de la région.


Comment l’arrivée du métro transforme les hôpitaux Sud

nullUne visite du chantier du futur pôle multimodal était organisée ce mercredi. L’occasion pour Anne Decq-Garcia, la directrice du groupement hospitalier Lyon Sud d’expliquer la mue profonde pour l’établissement.


Les artisans décrivent un rythme de travail intense qui génère de la fatigue

La CAPEB a fait part des résultats de la 8e édition du baromètre ARTI Santé BTP.


Le bâtiment tient, mais…

nullLa fédération française du bâtiment (FFB) a, en cours de semaine, fait part, lors d’une conférence de presse, des derniers chiffres du secteur. Si ce dernier, globalement, tient, l’organisation espère pouvoir faire avancer certaines problématiques récurrentes lors des assises du bâtiment.


Charbonnières-les-Bains : livraison de « Carré Lison »

nullLe Groupe em2c a annoncé ce jeudi la livraison de ce programme localisé au coeur de la ville de l’ouest lyonnais.


«Nous atteignons les 5.000€ du m² à Clermont-Ferrand »

Stéphane Roque est le président de la FPI Auvergne. Nous évoquons avec lui les principales problématiques du marché sur ce territoire.


Le « Domaine de Thémis », Pyramide d’Argent 2022 en Auvergne


La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) d’Auvergne organisait jeudi sa cérémonie des « Pyramides d’Argent » à l’Hôtel de ville de Clermont-Ferrand.


Sainte-Foy-lès-Lyon : pose de la première pierre d’«Esprit Domaine»

Eiffage Immobilier a réalisé jeudi dernier la pose de la première pierre de cette résidence situé sur le site de la Salette.


La résidence « Eko » inaugurée à Villeurbanne


Cette inauguration avait lieu jeudi dernier, en présence de de la première adjointe au maire de Villeurbanne.


Villeurbanne : inauguration de la résidence « Solaris »

L’évènement inaugural de ce programme situé cours Tolstoï est inscrit, ce mardi, à l’agenda du maire, Cédric Van Styvendael.


Une matinale de la FPI sur le logement pour tous

nullLa fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise organisait ce mercredi une matinale de débat sur le logement pour tous.


Le net rebond des permis de construire se poursuit


Le service des données et des études statistiques du ministère de la Transition écologique a fait part des données sur la construction de logements à fin avril.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.