Le pouvoir d’achat en baisse à Lyon

On peut désormais acheter pour une mensualité de 1500 euros sur 20 ans 74.5 m², soit un demi mètre carré de moins qu'au début de l'année.

Si les prix n'ont pas cessé d'augmenter à Lyon, la hausse semble ralentir quelque peu, selon les dernières données du baromètre Efficity, qui mesure le pouvoir d'achat immobilier. Ce dernier a, du fait de la hausse des prix, une fois de plus cédé du terrain, reculant de 0.6% depuis janvier 2010. A Lyon, les acquéreurs peuvent désormais acquérir, pour une mensualité de 1500 euros sur 20 ans, un demi mètre carré de moins qu'en janvier, soit 74.5 mètres carrés. Les emprunteurs ont profité une fois de plus de taux d'emprunt toujours très bas, ce qui a permis au pouvoir d'achat immobilier de se stabiliser. Le gain de pouvoir d'achat pour ce seul paramètre, à prix immobilier constant, est de 3,5% pour les acheteurs.

Côté prix, les prix ont encore progressé de 1% sur un mois, avec une moyenne de 2.915 euros par mètre carré. La hausse en rythme annuel atteint ainsi 4%. On notera toutefois que la situation des prix est différente suivant les arrondissements. Les prix dans le premier et troisième arrondissements gagnent respectivement 1,9% et 2,8% sur 3 mois, quand les prix du huitième et neuvième arrondissements reculent légèrement avec des baisses de 0,6% et 1,1% par rapport au trimestre précédent.

Pour Christophe du Pontavice, Président d’EffiCity, les prix immobiliers de la région lyonnaise, à l’instar des autres agglomérations provinciales, se stabilisent et les volumes de vente remontent, sans pour autant atteindre ceux de 2007. Sur un plan national, Paris marque sa différence avec des prix qui poursuivent leur flambée. La demande de logements y reste beaucoup plus importante que l’offre disponible à la vente : outre l’absence de foncier libre, les propriétaires de logements loués hésitent à mettre leurs biens en vente, ces actifs étant plus sûrs et plus rentables que les investissements financiers et les secundo-accédants reprennent prudemment le chemin de leur projet d’achat-revente






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Le 2e et le 6e, arrondissements les plus chers de Lyon

nullLyon, qui affiche un prix médian de 5.060€ le m², voit des variations de prix importantes suivant les arrondissements.


Immobilier : l’attrait confirmé pour la grande couronne lyonnaise

L’augmentation des prix médians des appartements et des maisons dans le Rhône surpasse celle de Lyon. L’attrait pour la périphérie, déjà perceptible en 2020, s’est confirmé en 2021.


2021, année record pour l’immobilier dans le Rhône

nullLa Chambre des notaires du Rhône a présenté ce mardi les chiffres des marchés immobiliers dans le département au titre de l’année 2021. Les prix et les volumes étaient orientés en nette hausse à Lyon, mais aussi en deuxième couronne.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Baisse des prix de l’immobilier dans 3 arrondissements lyonnais

LPI Seloger a fait état dans le courant de la semaine dernière de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.


Immobilier : records de transactions et de prix dans le Rhône en 2021

nullLa Chambre du Rhône de la FNAIM a fait part ce jeudi de son bilan du marché immobilier du Rhône et de la Métropole sur l’année écoulée.


AMDG acquiert des immeubles dans la Métropole de Lyon

AMDG a annoncé avoir acheté 10 immeubles pour 48 millions d’euros en France, dont certains sont situés dans certaines villes de la Métropole.


Immobilier : des records en 2021, mais des incertitudes pour 2022

nullLa FNAIM a retracé une immobilière marquée par un record de ventes et de prix. Mais des incertitudes pèsent sur 2022, et notamment du point de vue des élections, des taux, et de l’impact de la rénovation énergétique.


« Mon pronostic est que l’on fera moins de ventes en 2022 qu’en 2021 »

nullLaurent Vimont est le président de Century 21 France. Nous évoquons avec lui les grands chiffres du marché de l’immobilier ancien en 2021 et ses perspectives d’évolution en 2022.


Un marché immobilier record en 2021, selon Laforêt

L’année écoulée a été très positive pour l’activité immobilière avec un record en termes de transactions. Selon le réseau d’agences franchisées, 2022 sera une année « entre menaces et opportunités ».


Immobilier : affaiblissement de la hausse des prix à Lyon

C’est ce que révèle le dernier baromètre mensuel LPI-Seloger.