Le pouvoir d’achat en baisse à Lyon

On peut désormais acheter pour une mensualité de 1500 euros sur 20 ans 74.5 m², soit un demi mètre carré de moins qu'au début de l'année.

Si les prix n'ont pas cessé d'augmenter à Lyon, la hausse semble ralentir quelque peu, selon les dernières données du baromètre Efficity, qui mesure le pouvoir d'achat immobilier. Ce dernier a, du fait de la hausse des prix, une fois de plus cédé du terrain, reculant de 0.6% depuis janvier 2010. A Lyon, les acquéreurs peuvent désormais acquérir, pour une mensualité de 1500 euros sur 20 ans, un demi mètre carré de moins qu'en janvier, soit 74.5 mètres carrés. Les emprunteurs ont profité une fois de plus de taux d'emprunt toujours très bas, ce qui a permis au pouvoir d'achat immobilier de se stabiliser. Le gain de pouvoir d'achat pour ce seul paramètre, à prix immobilier constant, est de 3,5% pour les acheteurs.

Côté prix, les prix ont encore progressé de 1% sur un mois, avec une moyenne de 2.915 euros par mètre carré. La hausse en rythme annuel atteint ainsi 4%. On notera toutefois que la situation des prix est différente suivant les arrondissements. Les prix dans le premier et troisième arrondissements gagnent respectivement 1,9% et 2,8% sur 3 mois, quand les prix du huitième et neuvième arrondissements reculent légèrement avec des baisses de 0,6% et 1,1% par rapport au trimestre précédent.

Pour Christophe du Pontavice, Président d’EffiCity, les prix immobiliers de la région lyonnaise, à l’instar des autres agglomérations provinciales, se stabilisent et les volumes de vente remontent, sans pour autant atteindre ceux de 2007. Sur un plan national, Paris marque sa différence avec des prix qui poursuivent leur flambée. La demande de logements y reste beaucoup plus importante que l’offre disponible à la vente : outre l’absence de foncier libre, les propriétaires de logements loués hésitent à mettre leurs biens en vente, ces actifs étant plus sûrs et plus rentables que les investissements financiers et les secundo-accédants reprennent prudemment le chemin de leur projet d’achat-revente






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.