L’Europe veut simplifier la fiscalité immobilière

Certains particuliers font encore l'objet d'une double imposition ou rencontrent d'autres difficultés lors d'un achat immobilier en Europe. La Commission a fait part hier de son projet pour harmoniser les pratiques fiscales dans l'Union.

La Commission européenne veut simplifier la fiscalité européenne, et notamment dans l'immobilier. Partant du constat que les particuliers s’établissant ou investissant à l’étranger peuvent faire l’objet d'une double imposition ou rencontrer d’autres difficultés, elle a donc fait part hier de ses projets en matière de fiscalité en Europe. Certains ressortissants de l'UE rencontrent en effet des difficultés pour demander des remboursements d’impôt ou obtenir des informations sur les règles fiscales étrangères.

Elle a donc fait part de projets qui touchent des sujets variés comme les revenus transfrontaliers, les droits de succession, les taxes sur les dividendes, les taxes d'immatriculation des véhicules et le commerce électronique. Objectif : que les citoyens ne soient plus dissuadés d’entreprendre des activités transfrontalières.

Régimes fiscaux plus avantageux pour les locaux

Dans le domaine immobilier, la commission cite notamment des régimes fiscaux moins avantageux pour les étrangers. Les citoyens qui acquièrent des biens immobiliers étrangers sont souvent exclus du bénéfice des exonérations fiscales ou doivent payer des taxes immobilières plus élevées que les résidents.

La commission prévoit donc de présenter en 2011 des propositions destinées à résoudre les problèmes liés aux droits de succession transfrontaliers ainsi que de communiquer sur la double imposition. Cette communication analysera l'étendue et la gravité de ce problème dans l'Union européenne et sera suivie, en 2012, de propositions législatives destinées à remédier à la situation.

Des formulaires types pour les déclarations

La Commission indique souhaiter « promouvoir un vaste dialogue entre les autorités nationales et les parties prenantes, pour déterminer quelles sont les autres mesures envisageables pour simplifier les règles fiscales, au bénéfice des citoyens et du marché intérieur ».

L’Union voudrait notamment « mettre en place des formulaires types pour les déclarations et créances fiscales », et « créer des points de contact uniques où les travailleurs et les investisseurs pourraient obtenir des informations fiscales claires et fiables ». Elle pourrait également « mettre en place, au niveau national, des régimes fiscaux spéciaux destinés à prendre en compte les besoins des travailleurs mobiles et frontaliers » selon les termes de la commission.

Un point pourrait ainsi être fait dans le cadre du rapport 2013 sur la citoyenneté de l’Union, concernant les progrès accomplis dans la résolution des problèmes fiscaux transfrontaliers.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Gaël Perdriau reste président de Saint-Etienne Métropole

Celui qui a été réélu maire de Saint-Étienne il y a quelques jours a également été réélu président de la métropole stéphanoise. Celle-ci comptera 19 vice-présidents.


La FFB presse le nouveau gouvernement pour un plan de relance

La fédération française du bâtiment a appelé à un plan de relance « au plus vite » pour le secteur.


La Cité de la gastronomie de Lyon ne rouvrira pas


Implantée dans le grand Hôtel-Dieu de Lyon, celle-ci n’a pas pu se relever de la fermeture liée à l’épidémie de Covid-19.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.


Élections des maires dans de nombreuses communes de la Métropole

À Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Bron, ce samedi va se traduire par l’élection des maires. Grégory Doucet prendra notamment l’écharpe de maire, dans la ville centre de la Métropole de Lyon.


Le conseil de la Métropole de Lyon a élu ses vice-présidences et sa commission permanente

Au cours de la séance d’installation du conseil de la Métropole, ont été désignées les vice-présidences, mais aussi la commission permanente.


Bruno Bernard rend hommage à ses parents, ainsi qu’à Kimelfeld et Collomb

Dans son premier discours en tant que président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard a rendu un hommage à ses parents, mais aussi aux anciens présidents, David Kimelfeld et Gérard Collomb.


Partenariat de distribution entre la CERA et AMDG

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes a annoncé avoir signé un partenariat de distribution avec AMDG, une société de gestion agréée par l’AMF.


Bruno Bernard, nouveau président de la Métropole de Lyon

Le président écologiste de la collectivité a été élu ce jeudi au premier tour de scrutin.


Le président de la Métropole de Lyon va être désigné ce jeudi


L’élection du nouveau président de la Métropole par les 150 conseillers métropolitains va être réalisée ce jeudi, à la Cité internationale de Lyon. Bruno Bernard devrait, sans surprise, être désigné.


Cédric Van Styvendael sera le prochain maire de Villeurbanne


Le candidat d’union de la gauche soutenu par les écologistes a remporté l’élection municipale face au candidat LREM, Prosper Kabalo.


Vénissieux : assez nette victoire pour Michèle Picard

Maire sortante, l’élue communiste a obtenu 40,02% des suffrages au sein d’une quadrangulaire.


Grégory Doucet, futur maire de Lyon


L’écologiste est ressorti largement en tête du second tour des élections municipales, loin devant Yann Cucherat et Georges Képénékian.


Clermont-Ferrand : Olivier Bianchi réélu

Le maire actuel de la ville préfecture du Puy-de-Dôme va initier un nouveau mandat, la liste « Naturellement Clermont » qu’il conduisait s’étant placée en tête des suffrages.


Second tour des élections municipales et métropolitaines

C’est ce dimanche que seront départagés les candidats encore en lice pour le second tour, tant pour la Métropole de Lyon que pour les communes pour lesquelles le maire n’avait pas été élu au 1er tour.