Christian Noyer met en garde contre des taux trop bas

Le gouverneur de la Banque de France a présenté mardi le premier rapport de l’Autorité de Contrôle Prudentiel. Il a notamment mis en garde les banques contre les retombées des futures hausses de taux.

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, présentait hier le premier rapport annuel d’activité de l'Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP), l’organe chargé de l’agrément et de la surveillance des établissements bancaires et d’assurance et mise en place en mars 2010.

Pour ce premier rapport, le constat est globalement satisfaisant. Avec un bénéfice en nette augmentation, les cinq premiers groupes bancaires français ont bénéficié de la reprise économique observée au niveau international.

L’autorité met en garde contre des taux trop bas

Le gouverneur de la Banque de France voit en particulier d'un très bon oeil la solidité des ratios des banques françaises, dans la perspective de la mise en place des accords de Bâle III qui seront mis en place en 2013. Les banques, qui ont mis en réserve une partie importante de leurs bénéfices ont semble-t-il tiré les conséquences de la crise financière de 2008. Christian Noyer s'est en outre prononcé en faveur d’une évolution des ratios de liquidité qui seront applicables dès 2015 dans les accords de Bâle III .

Néanmoins, l'autorité met un bémol concernant le taux des prêts immobiliers. Selon elle, la hausse des prix de la pierre observée l'an dernier n'est pas sans rapport avec les conditions de prêt généreuses accordées par les banques : « dans la mesure où il a connu une forte hausse des prix, à laquelle, au-delà des déséquilibres entre l'offre et la demande de le risque sur les marges encouru par les banques dans le cas de remontée des taux.

(Photo: Flickr CC /OCDE)

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


La production de crédit a baissé en 2020, selon Crédit Logement

L’observatoire CSA/Crédit Logement organisait ce mardi son point trimestriel sur le marché du crédit immobilier. Il décrit une baisse de la production et une hausse de l’apport l’an dernier.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.