Lyon: vers une hausse des contraintes de déplacement ?

Une récente étude de l’INSEE met en exergue le danger que représente la hausse du coût des transports pour certains territoires. Rhône-Alpes est toutefois relativement épargné.

Que se passerait-il en cas de forte remontée trop forte des prix du transport ? L’INSEE a présenté ce mois-ci une étude mettant en évidence les possibles conséquences d’un tel scénario. Car aujourd’hui, selon l’INSEE, plus de la moitié des actifs occupés (56 %) dans le Grand Sud Est travaillent désormais hors de leur commune de résidence. Cette part a ainsi progressé de 7 points entre 1990 et 1999 puis de 3 points entre 1999 et 2006. Les taux les plus élevés, note l’INSEE « sont atteints dans des zones de Rhône-Alpes très dépendantes d'un pôle d'emploi extérieur (Genevois français, Ambérieu, Bourgoin-La Tour-du-Pin, Voiron, Vienne- Roussillon,...) ». D’où la possibilité d’une fragilité accrue de ces territoires en cas de hausse des couts du transport.

Les distances domicile-travail s'allongent

Car les distances domicile-travail sont assez fortes en Rhône-Alpes avec une moyenne de 11,1 km. La distance maximale s’observe dans les zones à dominante périurbaine de la région comme Ambérieu, Bourgoin-La Tour-du-Pin, Vienne-Roussillon ou Voiron. Or l’un des problèmes afférent à ce phénomène est que le transport menant au travail s’effectue souvent en voiture : La part des transports en commun n'est que de 10 % en Rhône-Alpes, même si elle atteint 18 % à Lyon, et se situe entre 14 % et 9 % pour Grenoble et Saint-Étienne.

Lyon se distingue en effet par la couverture en transports urbains, qui atteint la plus forte part dans le Sud est : « la zone d'emploi de Lyon se détache nettement avec une fréquentation annuelle de 223 voyages par habitant » note ainsi l’INSEE, du fait de la qualité de son réseau de transport. D’ailleurs, la tendance à la fréquentation du réseau de transport en commun est globalement à la hausse en Rhône Alpes : « la part des transports en commun passe de 9,4 % en 2004 à 11,4 % en 2009 ».

Le tramway, vecteur d'amélioration

En parallèle, la part de la voiture a baissé dans le Grand Sud-Est, passant de 75,4 % en 2004 à 73,8 % en 2009. Le tramway est cité par l’INSEE comme l’un des vecteurs à une hausse de la fréquentation du réseau : « Les communes où le réseau de tramway a été créé ou étendu ne représentent que 17 % de la population active du Grand Sud-Est, mais elles expliquent à elles seules 50 % de la hausse du nombre d'usagers des transports en commun » note l’institut.

Lyon, Grenoble et Marseille sont ainsi vues comme les métropoles les mieux équipées pour faire face à une hausse des contraintes de déplacement, note l’INSEE, qui scrute a contrario 22 zones "en équilibre fragile". Mais finalement, peu de celles-ci se trouvent en Rhône Alpes : seuls les bassins de Roanne, territoire en crise ou en manque d’attractivité, et une partie de l’Ardèche sont dans ce cas et aucun n’est à risque.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le futur bâtiment de l’Anses et l’ANSM se dessine à Lyon Gerland

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé vont y rapprocher certaines de leurs activités.


Villeurbanne signe un protocole d’accord avec le Procureur de la République

Le Procureur a proposé à la Ville d’expérimenter une nouvelle procédure de traitement des infractions pénales correspondant aux contraventions, de la 1ère à la 5ème classe.


Un CPER 2021-2027 de 5,2 milliards d’euros

null
Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes se réunissait mardi en visioconférence. Laurent Wauquiez a précisé les grands montants sur le contrat de plan État/Région.


Un soutien étatique aux projets de jardins partagés et collectifs

Cette mesure de soutien à ces projets en zone urbaine ou périurbaine se traduit par une enveloppe de 17 millions d’euros.


La Ville de Lyon veut renforcer le lien nature-enfant

42 projets de végétalisation sont lancés dans les crèches.


Philippe Cochet critique les «menaces» de la Métropole sur les communes

Le maire de Caluire-et-Cuire a, lors de la commission permanente de la Métropole de Lyon, fustigé la tendance à l’autoritarisme du président de la Métropole de Lyon et « la verticalité de l’exercice du pouvoir ».


Un premier trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL accélère la transition énergétique via une politique de renouvellement de l’ensemble des véhicules de son réseau bus.


Pascale Gibert nommée directrice générale de LPA

null
Avec cette nomination, c’est la première fois qu’une femme occupe ce poste ce poste au sein de la société d’économie mixte.


Bientôt les premières pierres de «L’Autre Toit»

Le début de ce programme immobilier de 50 logements situé dans le quartier de « L’autre Soie » à proximité du Carré de Soie devrait intervenir au printemps.


Thizy-les-Bourgs est l’un des lauréats du programme POPSU Territoires

Jacqueline Gourault a annoncé lundi les lauréats de ce programme national de recherche-action sur les petites villes et les territoires ruraux.


L’installation en zone rurale, un choix pour les jeunes actifs et les familles

L’INSEE a publié une étude sur l’installation dans les communes rurales en Auvergne Rhône-Alpes. Selon cette étude, il s’agit là d’un choix de proximité, privilégié par ce type de populations.


T9, le projet de tram entre Vaulx-en-Velin La Soie et l’ouest de Villeurbanne est lancé

Le comité syndical du SYTRAL a voté lundi dernier l’engagement de l’opération de cette ligne qui reliera Vaulx-en-Velin/La Soie à Villeurbanne/La Doua et/ou Charpennes.


Jean-Jacques Boyer, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

nullAuparavant sous-préfet de Chalon-sur-Saône, il succédera à Pierre Castoldi le 1er mars.


Neige et froid à Lyon : de nouvelles places d’hébergement

Au regard des conditions climatiques à venir, le dispositif de veille saisonnière est renforcé.


Permis de construire : la Métropole de Lyon veut accompagner les promoteurs

A l’occasion de la présentation des chiffres du CECIM, Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat, a voulu rassurer le secteur.