Caluire : le Plateau à « des prix proches de la Croix Rousse »

Eric Babillon, négociateur chez Cimm Immobilier à Caluire, nous parle des prix pratiqués actuellement sur le plateau.

 

Quels sont les grands secteurs que l’on peut distinguer sur Caluire ?

On peut discerner deux grands secteurs à Caluire, Caluire-le-Bas, qui regroupe les quais du Rhône et quais de Saône, et le plateau de Caluire, en prolongement de celui de la Croix-Rousse.

Justement, est-ce que sur cette dernière partie de Caluire, les prix sont sensiblement identiques à ceux de la Croix-Rousse ?

Les prix sont en effet assez proches de ceux observés sur le plateau la Croix-Rousse, voire même supérieurs. Même si il est difficile d’établir au prix au mètre carré au regard de la diversité des biens mis en vente, on sera sur des niveaux de prix allant de 3700 à 4300 euros du mètre carré. Pour un T3 dans ce secteur, il faudra ainsi compter entre 300.000 et 350.000 euros, suivant les prestations.

Et sur Caluire le Bas ?

Nous sommes sur des échelles de prix bien inférieures. Il faut compter de 2700 et 3100 euros le mètre carré.

Quel est le type d’habitat que l’on rencontre à Caluire ?

Il y a de plus en plus de neuf et de programmes en cours de construction. Le récent est assez présent. Après, il y a une prédominance d’immeubles des années 70-80.

Quelle a été l’évolution des prix ces dernières années à Caluire ces dernières années ?

Globalement, on constate que la situation du marché a beaucoup évolué. Il y a cinq ans, les clients hésitaient beaucoup moins, les prix étaient plus abordables et il y avait beaucoup plus de biens sur le marché.

Nous avions bien sûr ressenti l’impact de la crise en 2008 : les gens n’appelaient pas, hésitaient, et les délais de transactions étaient plus longs. Depuis quelques mois, le marché est reparti et les gens sont moins hésitants, même si les taux des banques ont un peu augmenté depuis 6 mois. A l’heure actuelle, les taux augmentent et les prix aussi. Parallèlement à cela, il y a toujours une forte demande et une offre restreinte.

Face à cette situation, ne craignez-vous pas un futur blocage du marché ?

Oui, bien sûr, c’est un risque.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Saint-Étienne : les prix de retour sur le seuil des 1.000 € le m²

nullDans leur dernière note de conjoncture trimestrielle, les notaires de la Loire ont fait part de hausses de prix substantielles sur l’ensemble du département, dont Roanne et Saint-Étienne.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : un engouement confirmé pour les espaces extérieurs

Meilleurs Agents a fait état d’une nouvelle étude sur l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les grandes villes de France.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas