Les taux baissent pour les meilleurs profils

Après Emprunt Direct et Empruntis, Cafpi a annoncé lundi avoir observé une stabilisation des taux au cours du mois de mai.

Le mot d’ordre semble clair pour les courtiers depuis le début du mois de mai : la stabilisation des barèmes de taux est engagée. C’est en substance ce qu’a indiqué Cafpi dans sa dernière note de conjoncture. Comme Emprunt Direct et, dans une certaine mesure, Empruntis un peu plus tôt dans le mois, l’un des principaux acteurs dans le secteur du courtage en crédit immobilier a lui aussi évoqué un mouvement de stabilité des taux offerts par les banques pour un prêt immobilier.

Pour expliquer cette stabilisation, la raison invoquée est toujours le même : l’accalmie sur le front des taux de l’OAT. Ce dernier « affiche une vraie détente depuis le début du mois de mai. Alors qu’il se situait autour de 3,73 % en avril, ce taux est redescendu autour de 3,60 % en moyenne en mai. En cette fin mai, il atteint même 3,45 % ». Preuve, selon le courtier, qu’on assiste à un retour au calme sur les marchés, et que les banques n’ont plus aucune raison d’augmenter leurs taux.

Baisse pour les meilleurs profils

Sur les meilleurs dossiers, les « conditions d’emprunt sont même en baisse sur toutes les durées ». Elles sont en revanche réticentes à généraliser cette tendance à la baisse sur l’ensemble des dossiers, afin de se préparer au mieux aux accords de Bâle III, un dispositif qui vise à renforcer les fonds propres des banques.

Les banques devraient donc ne plus bouger leurs grilles de taux dans les semaines qui viennent, le crédit immobilier restant un bon moyen pour les banques de recruter de nouveaux clients. « On peut même penser que les conditions de crédit vont rester favorables dans les mois qui viennent et qu’il y a peu de chance de voir les taux grimper pendant l’été, pronostique Philippe Taboret, le directeur-général adjoint de Cafpi, les taux sont 150 points en dessous de ceux pratiqués au moment de la crise, fin 2008, et restent donc toujours concurrentiels ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

…Probable aussi que la BCE augmentera son taux directeur en juillet – c’est ce que tout le monde dit – et cela ne sera pas sans effet sur les taux.

Signaler un abus

… Franchement, c’est rigolo, ces déclamations d’organismes qui ne vivent bien que si le marché est soutenu, et qui passent leur temps à nous dire que c’est le bon moment d’acheter, comme s’il n’y avait pas de bulle immobilière, comme si les prix n’étaient pas gravement surévalués. Il est surtout important d’attendre et de rester à l’écart de ce qui va probablement éclater un jour ou l’autre. Qui voudrait acheter un bien valeur 100 aujourd’hui, avec de grands risques que sa valeur ne soit plus que de 70 dans quelques années, alors que dans le même temps, les loyers sont relativement sages.

Signaler un abus

En même temps, les courtiers vivent bien grâce au niveau bas des taux. Et même aujourd’hui, alors qu’ils ont remonté de 0.70% depuis la fin de l’année dernière, on est toujours à de super bas niveaux. Donc qu’est ce que ça va être, si ils remontent à un niveau « normal », c’est à dire à 5%… Sans doute se passera-t-il ce qui se passe aujourd’hui aux Etats-Unis: une purge sans fin sur l’immobilier

Signaler un abus

Se méfier des infos pertisannes des acteurs du marché de l’emprunt tels que Empruntis, Emprunt direct, cafpi. La vérité est la suivante : Les taux moyens des crédits immobiliers, situés en moyenne à 3,74% en avril, atteignent 3,82% pour le mois de mai, selon l’observatoire Crédit Logement/CSA publié lundi 6 juin.
Ils s’établissent désormais au même niveau qu’en octobre 2009, soit un an après le début de la crise financière et économique.
Les taux moyens des crédits immobiliers sont restés inscrits dans une tendance haussière en mai, en s’établissant à 3,72% pour un achat dans le neuf et à 3,83% pour une acquisition dans l’ancien. Depuis le mois de novembre 2010, ils ont gagné dix points de base par mois, retrouvant le niveau enregistré en octobre 2009…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.