Embouteillages: Lyon fait pire que Paris

Selon la société de navigation par satellite TomTom, la ville est la deuxième ville française la plus embouteillée derrière Toulouse. La capitale des Gaules est 6° au niveau européen.

Lyon est une des villes les plus embouteillée d’Europe. Selon la société de systèmes de navigation par satellite TomTom, la métropole est en sixième position des villes les plus congestionnées d’Europe. Le taux d’embouteillage est ainsi de 32.6%, contre 33% à Toulouse, la première ville française de ce classement peu glorieux, basé sur les villes européennes de plus de 50.000 habitants disposant d'un réseau routier minimal de 200 km. Au niveau européen, c’est Bruxelles qui truste la tête du classement.

Autre fait notable : la situation s’empire. Lyon est l’une des seules villes du top 10 à progresser dans le classement avec une évolution de +0.2% sur un an. Et avec les travaux en cours ou à venir (Rue Garibaldi, tunnel de la Croix Rousse…), la situation n’est sans doute pas près de s’arranger…

Les 10 villes européennes les plus congestionnées en Europe:

1- Bruxelles (Belgique)

2- Varsovie (Pologne)

3- Londres (Grande-Bretagne)

4- Wroclaw (Pologne)

5- Toulouse (France)

6- Lyon (France)

7- Edimbourg (Grande-Bretagne)

8- Marseille (France)

9- Paris (France)

10- Manchester (Grande-Bretagne)

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les travaux en cours de réalisation (rue Garibaldi, tunnel de la Croix Rousse) visent in fine à diminuer l’emprise de l’automobile en ville. C’est une bonne politique à terme, et toutes les grandes villes européennes agissent de la sorte, par différents moyens, notamment le péage urbain, auquel nous n’échapperons sans doute pas à Lyon à moyen terme. Il faut bien se rendre compte que l’ère du tout-automobile a vécu.

Signaler un abus

Le problème n’est pas la voiture, c’est la voiture polluante. La congestion générée par la diminution de la place réservée au trafic automobile n’en reste pas moins préoccupante du point de vue de la pollution. C’est en plus une vue de l’esprit: si 10000 voitures par heure restent immobiles mais passent par un point, elles généreront bien plus de pollution que 10000 voitures qui passeront par le même point mais qui auront un temps de trajet bien moindre. Par contre, les politiques pourront dire « Chouette, j’ai diminué de 50% le trafic automobile, je suis trop écolo! ». Ce sont des idées reçues, comme bien d’autres!!!

C’est pourquoi, je ne vois pas en quoi le futur devrait obligatoirement passer par le transport collectif, qui n’est pas du tout adapté à toutes les catégories de personnes. C’est une forme de collectivisme dangereux! En plus, ce n’est pas parce que toutes les grandes villes européennes agissent de concert que forcément c’est la bonne solution sur le long terme… La petite automobile non polluante peut être une solution. Taxer les 4*4 ou en limiter l’accès aux grandes villes est également envisageable.

Signaler un abus

@ idefix :
– Pourriez-vous me préciser en quoi le développement du transport collectif constitue « une forme de collectivisme dangereux! »
– « En plus, ce n’est pas parce que toutes les grandes villes européennes agissent de concert que forcément c’est la bonne solution sur le long terme… » Pourriez-vous préciser votre pensée ?
Merci

Signaler un abus

-Le fait que tout doive passer par les transports en commun est une forme de collectivisme (je ne parle pas là de la doctrine de prodution, mais plutôt de la philosophie qui l’entoure): on exerce une coercition sur l’individu en lui réduisant le choix des possibles pour se déplacer, et en lui imposant des comportements de masse, alors même que cela pose des problèmes, notamment en termes de sécurité (on est pas toujours très rassuré dans certains bus ou tram de Saint Priest ou Vénissieux, même à des heures de pointe)
-Dans les années 50, Pradel a un peu eu les mêmes raisonnements avec le noeud autoroutier de Perrache: on voulait faire comme ailleurs en Europe, parce que sur le long terme tout le monde allait faire pareil… On voit ce que ça donne aujourd’hui!

Ce que je veux dire, c’est que vouloir développer les transports en commun, c’est bien, mais faire des péages pour limiter la place de la voiture c’est loin d’être judicieux… ça peut se comprendre à Londres mais à Lyon, les problèmes sont plus sur les grands axes. Lyon est à un carrefour autoroutier international. Mettre des transports en commun, ce ne sera jamais la solution pour ce genre de trafic… Il faut d’urgence un contournement ouest pour désengorger l’ouest lyonnais et limiter un peu la pollution de Perrache et de Vaise, conséquence des bouchons continuels sous Fourvière

Signaler un abus

@ idefix
Merci

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.