Cafpi veut croire à une possible baisse des taux de crédit

Selon le courtier, les banquiers, avec la baisse des taux de l’OAT et la baisse de production de crédits, pourraient faire des efforts sur leurs grilles de taux.

La hausse des taux de la Banque Centrale Européenne ne va pas impacter le marché du crédit immobilier, selon le courtier en crédit immobilier Cafpi. Celui-ci va en effet passer de 1.25% à 1.5%, et devrait avoir un impact limité sur les taux de crédit. « Il faut, en effet, rappeler que ce taux ne concerne que les crédits à taux révisable et que ceux-ci ne représentent que 10 % tout au plus de la production de crédits en France» note ainsi Cafpi.

Pour le reste des prêts, la majeure partie est à taux fixes, et il faut donc scruter, selon le courtier, l’indice référence en la matière, les taux de l’OAT. Or ces derniers reculent depuis la mi-avril, sans que les barèmes des banques n’aient, eux, bougé. Cafpi qui parle d’un premier semestre 2011 très satisfaisant en termes de volumes de crédits débloqués, note toutefois un essoufflement du marché, que le courtier peine à expliquer. « Prix de l’immobilier trop élevés ? Inquiétudes sur l’emploi ? Elections à venir ? Difficile de savoir ce qui provoque l’attentisme des acquéreurs » souligne Cafpi.

Pour faire face à cette baisse d’activité, les banques pourraient ainsi, selon le courtier, être contraintes de faire des efforts sur leurs grilles de taux, et ce « malgré les contraintes dont elles sont l’objet avec Bâle III, explique Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi. Selon lui, « cela leur permettrait d’attirer les emprunteurs soucieux de profiter de l’accalmie tant sur les taux que sur les prix, favorable à leur pouvoir d’achat immobilier ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Illusoire de penser que les banques vont baisser les taux alors que le volume des crédits diminue. Ce n’est pas comme ça qu’elles vont réussir à maintenir leurs marges. Si la demande de crédits baisse, on peut plutôt raisonnablement penser que les banques vont durcir leurs conditions pour maintenir leurs marges. C’est du bon sens. Cafpi peut faire toute la com qu’ils souhaitent faire, ça ne changera pas la réalité.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.