Le 1% logement menacé dans le Rhône

Les deux principaux organismes du 1% logement dans le Rhône sont remontés alors que l'Etat souhaite prolonger jusqu'en 2014 les sommes collectées depuis 2004, pour financer l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et l'Agence nationale pour l'habitat (Anah).

Leur message est clair : pour Entreprises-Habitat et Amallia, les deux principaux organismes du 1% logement à Lyon, si l’Etat continue à ponctionner 70% des sommes collectés, ils seront bientôt contraints de refuser des aides aux salariés qui le demandent.

Collecté auprès des entreprises de plus de 20 salariés, le 1% logement finance des prêts à taux réduits (travaux ou accession à la propriété), mais aussi des locations en accès prioritaire. Un dispositif qui a permis à Amallia de réunir 38 millions d'euros dans le Rhône en 2010, et de venir en aide à 11.000 personnes sur les 400.000 bénéficiaires potentiels.

Mais depuis 2004, l'Etat ponctionne 70% des sommes collectées pour financer l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et l'Agence nationale pour l'habitat (Anah).

Là ou le bat blesse c’est que l’Etat avait conçu le dispositif à titre "provisoire" sous la houlette du ministre du logement Jean-Louis Borloo. Il souhaite désormais prolonger le dispositif jusqu'en 2014. Un projet qui provoque une levée de bouclier de l’ensemble des partenaires sociaux.

Le Medef Ile de France est monté au créneau. Selon l’organisation patronale francilienne, le nouveau prélèvement de 3,2 Mds€ pour la période 2012-2014, qui succède aux 3,682 Mds€ prélevés entre 2009 et 2011 pour financer l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (Anru) est inacceptable car il détourne le 1% de sa vocation originelle,  à savoir la production de logements accessibles par les salariés, et l’accompagnement de leur mobilité professionnelle. Le Medef s’appuie sur des chiffres : les bénéficiaires du dispositif sont passés de  1 million en 2006 à 632 000 en 2010. « Si l’Etat va jusqu’au bout de sa démarche, il menacera la moitié du financement du programme de logements sociaux pour les trois années qui viennent : un coup dur porté à toute l’industrie du bâtiment et du logement social notamment en Ile-de-France, région en pleine crise du logement (380 000 demandeurs en 2010) », précise le Medef Ile-de-France.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.