Le 1% logement menacé dans le Rhône

Les deux principaux organismes du 1% logement dans le Rhône sont remontés alors que l'Etat souhaite prolonger jusqu'en 2014 les sommes collectées depuis 2004, pour financer l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et l'Agence nationale pour l'habitat (Anah).

Leur message est clair : pour Entreprises-Habitat et Amallia, les deux principaux organismes du 1% logement à Lyon, si l’Etat continue à ponctionner 70% des sommes collectés, ils seront bientôt contraints de refuser des aides aux salariés qui le demandent.

Collecté auprès des entreprises de plus de 20 salariés, le 1% logement finance des prêts à taux réduits (travaux ou accession à la propriété), mais aussi des locations en accès prioritaire. Un dispositif qui a permis à Amallia de réunir 38 millions d'euros dans le Rhône en 2010, et de venir en aide à 11.000 personnes sur les 400.000 bénéficiaires potentiels.

Mais depuis 2004, l'Etat ponctionne 70% des sommes collectées pour financer l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et l'Agence nationale pour l'habitat (Anah).

Là ou le bat blesse c’est que l’Etat avait conçu le dispositif à titre "provisoire" sous la houlette du ministre du logement Jean-Louis Borloo. Il souhaite désormais prolonger le dispositif jusqu'en 2014. Un projet qui provoque une levée de bouclier de l’ensemble des partenaires sociaux.

Le Medef Ile de France est monté au créneau. Selon l’organisation patronale francilienne, le nouveau prélèvement de 3,2 Mds€ pour la période 2012-2014, qui succède aux 3,682 Mds€ prélevés entre 2009 et 2011 pour financer l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (Anru) est inacceptable car il détourne le 1% de sa vocation originelle,  à savoir la production de logements accessibles par les salariés, et l’accompagnement de leur mobilité professionnelle. Le Medef s’appuie sur des chiffres : les bénéficiaires du dispositif sont passés de  1 million en 2006 à 632 000 en 2010. « Si l’Etat va jusqu’au bout de sa démarche, il menacera la moitié du financement du programme de logements sociaux pour les trois années qui viennent : un coup dur porté à toute l’industrie du bâtiment et du logement social notamment en Ile-de-France, région en pleine crise du logement (380 000 demandeurs en 2010) », précise le Medef Ile-de-France.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : des signes d’affaiblissement du marché

nullSelon les chiffres de la Banque de France, les taux de crédit à l’habitat sont au plus haut. Ceux de Crédit Logement / CSA font état d’un nombre de prêts accordés qui s’est affaibli.


Des permis de construire et des mises en chantier de locaux en progression

nullLes chiffres des mises en chantier de locaux non résidentiels ont été dévoilés vendredi.


Le groupe de travail « logement » pour la sobriété énergétique a été lancé

Ce groupe a été lancé ce mercredi par les ministres Agnès Pannier-Runacher et Olivier Klein.


Fonds friches : les lauréats de la 3ème édition dévoilés


Cette troisième édition se traduit par 100 millions d’euros supplémentaires pour le recyclage de 675 hectares de friches.


La Ville de Lyon investit 7 millions d’euros pour améliorer les équipements publics

Cet été, la Ville de Lyon réalise près de 240 opérations.


Le premier tronçon de la Voie Lyonnaise 1 a été inauguré

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et par Grégory Doucet, le maire de Lyon ont inauguré le premier kilomètre aménagé de la Voie Lyonnaise 1 le long du Rhône.


Le CIEL 2022 a rassemblé 1.300 participants

La CCI a fait ce jeudi un point sur son offre événementielle au premier semestre 2022.


Malgré la hausse des taux, la production de crédit à l’habitat reste solide

La Banque de France a fait part ce mercredi de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers. Les intermédiaires


Le réseau des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes interpelle le gouvernement

Le réseau des villes de la Région s’est réuni à Lyon le 1er juillet et a interpellé dans un communiqué le gouvernement sur les annonces de futures ponctions fiscales.


Olivier Klein devient ministre délégué au logement

nullLa composition du deuxième gouvernement Borne a été dévoilé ce jour. Un ministre délégué au logement a été nommé.


Pierre Bonnet prend la présidence de SLCI

Il succède à Bernard Deschaux Baume en tant que président de SLCI, mais aussi de Procivis Rhône. Pierre-Marie Le Gloanec devient, pour sa part, directeur général des deux entités.


« La trace laissée par la crise sanitaire est considérable »

Jean-Marc Torrollion est le président de la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). A l’occasion de la présentation des chiffres de l’immobilier du premier semestre 2022, nous avons, avec lui, évoqué la surperformance des villes moyennes.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.