Hébergement d’urgence : les esprits s’échauffent

Après la démission de Xavier Emmanuelli mardi, et l’annonce de la suppression 4 500 places d’hébergement en Ile de France mercredi, la mairie de Paris et le gouvernement s’affrontent à coup de bataille de chiffres.

L’annonce, mercredi à l’antenne de France 2, par le secrétariat d’Etat au Logement de la suppression de 4 500 places d’hébergement en Île-de-France, et leur remplacement par autant de logements temporaires a provoqué un profond malaise dans les rangs de l’opposition.

Dès jeudi matin, Bertrand Delanoë, tirait à boulet rouge sur le gouvernement l’accusant de « ne pas réaliser l’urgence de la situation ». Pour le maire de Paris, Benoist Apparu donne « une fin de non recevoir […] aux femmes, hommes et enfants qui se retrouvent aujourd’hui sans aucune solution d’hébergement » et reporte à la fin de l’année, « les possibilités de logements. La réponse ne s’est pas fait attendre en la personne de Valérie Pécresse.

Dans un communiqué diffusé jeudi après-midi, la porte-parole du gouvernement s’en est prise directement à Bertrand Delanoë, à qui elle rappelait que les 4 500 nuitées d’hôtel évoquée par Benoist Apparu « ont été non pas supprimées mais transformées en 4 500 places en logement intermédié. Une solution plus durable pour les familles ».

Elle soulignait également « l’effort massif réalisé depuis quatre ans » en faveur « des dispositifs d’hébergement d’urgence (centres d’hébergement d’urgence, places d’hôtels,...), des centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) et de la veille sociale ». A l’appui de son argumentation, elle citait la dotation budgétaire de ces dispositifs, qui « est passée de 670 millions d’euros en loi de finances initiale 2007 à 933 millions d’euros en 2011, et devrait se situer à un niveau similaire en 2012, soit une progression de 39 % au cours du quinquennat ».

Réponse de l’intéressé en début de soirée : Valérie Pécresse n’a pas assez écouté « son collègue du gouvernement […] qui indiquait mercredi sur France 2 que ces logements ne seraient créés au mieux qu'à la fin de l'année 2011 ». Pour lui la seule réponse d’urgence à apporter à ces familles à la rue est de « redonner immédiatement au Samu social les crédits nécessaires à son fonctionnement ».

 

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.