Les emprunteurs bientôt fichés ?

Le ministère de l’économie et des finances a annoncé lancer une consultation sur la création d'un fichier national des emprunteurs.

Une consultation publique a été lancée ce matin par le ministère de l’économie et des finances sur la création d’un fichier dit "positif" des emprunteurs. Celle-ci se fera sur la base du rapport du comité consultatif du secteur financier, chargé de préfigurer la création de ce registre national des crédits aux particuliers. Ce comité, présidé par Emmanuel Constans, était composé de membres des assemblées parlementaires, de représentants de l’État et de la Banque de France, d’un membre de la CNIL et de représentants des banques et des associations de consommateurs.

Ce fichier aurait pour but de prévenir le surendettement et d’assurer « une meilleure information des prêteurs sur la solvabilité des emprunteurs », note le ministère de l’économie et des finances. Alors que jusqu’ici, seules les personnes ayant fait l’objet d’un incident de paiement faisaient l’objet d’une inscription au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP), un tel fichier aurait pour but d’étendre le procédé au recensement d’approximativement 25 millions de Français détenant un ou plusieurs crédits, tant immobiliers qu’à la consommation. En cas d’inscription dans la loi, le fichier devrait être consulté par les établissements de crédit avant l'octroi d’un prêt aux particuliers.

Les grandes banques opposées au projet

Mais l’éventualité de la mise en place d’un tel fichier déplait fortement aux banques, comme l’a récemment indiqué la Fédération bancaire française (FBF). D’une part le coût envisagé – entre 525 et 820 millions – est rédhibitoire. De plus, le phénomène de surendettement est, pour elle, dû en grande partie à des accidents personnels tels qu’une perte d’emploi, ou une baisse des revenus, plutôt qu’une trop forte contraction de crédit.

Pour d’autres raisons, les associations de consommateurs sont, elles aussi, pour le moins critiques, du fait des craintes concernant l’utilisation commerciales des données récupérées. Seule organisation à être véritablement favorable à un tel fichier, la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), qui regroupe les enseignes de grande distribution, propriétaires d’institutions financières « maison ». Celle-ci estime ainsi ainsi que sa création serait « une avancée majeure en permettant aux prêteurs de vérifier la solvabilité des particuliers emprunteurs ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Avec le Smic, un pouvoir d’achat immobilier de 21 m² à Lyon et de 97 m² à Saint-Étienne


Le réseau de courtiers en crédit immobilier Vousfinancer a calculé les possibilités d’achat avec le salaire minimum dans 20 villes de France.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Crédit immobilier : le HCSF lâche du lest

Le Haut Conseil de stabilité financière a décidé d’assouplir une partie des recommandations qu’il avait émises il y a un an.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Chute de la part des primo-accédants, selon Cafpi

Le courtier en crédit immobilier a fait part des dernières tendances sur l’évolution de sa clientèle.


Assurance emprunteur : la résiliation infra-annuelle attendra


Le Conseil constitutionnel a retoqué ce qui avait été voté fin octobre.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C’est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.


Crédit immobilier : pas d’évolution des taux en Auvergne-Rhône-Alpes


C’est ce que constate l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


Assurance emprunteur : pas de révolution en matière de résiliation

La résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur, qui avait été votée par les députés, n’a finalement pas été retenue par la commission mixte paritaire.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique

Cette nouvelle banque est intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région.


Pas d’inflexion de position pour le HCSF

Sur le front du marché immobilier résidentiel, le Haut conseil a uniquement rappelé sa recommandation de décembre relative aux évolutions en matière d’octroi de crédit.