Lyon, deuxième métropole de France

En absorbant Villefranche-sur-Saône et Bourgoin, l’aire urbaine de Lyon a dépassé les 2 millions d’habitants.

Lyon reste la deuxième métropole de France. Avec une aire urbaine de 2.1 millions d’habitants, l’aire urbaine de Lyon poursuit son extension, et reste ainsi loin derrière devant Paris (10.7 millions d’habitants) mais devant Aix-Marseille, et ses 1.7 millions d’habitants.

Selon l’INSEE, qui a dévoilé ces chiffres hier, l’aire urbaine prend en compte les communes dont les actifs travaillent au sein de ce que les démographes appellent le pôle urbain. Autour de ce ‘cœur’ de l’aire urbaine, où sont concentrés au moins 10000 emplois, on trouve la couronne de ce pôle, qui est composée des communes où au moins 40% des actifs travaillent dans le pôle, le tout constituant l’aire urbaine. Savigny, Bourgoin ou Ambérieu font ainsi partie de la couronne, et Villefranche, Villeurbanne ou Lyon font désormais partie du même pôle urbain.

Villefranche rejoint Lyon

C’est ainsi la jonction des deux pôles urbains de Lyon et de Villefranche qui a fait grandir un peu plus l’agglomération. « À l'image de Saint-Chamond et de Villefranche-sur-Saône, qui ont respectivement rejoint Saint-Étienne et Lyon, Aix-les-Bains a fusionné avec Chambéry, Voiron s'est ralliée à Grenoble, et Roussillon fait désormais partie de l'aire urbaine de Vienne » note l’INSEE, qui constate que désormais, l’aire urbaine de Lyon touche celle de Grenoble.

L’agglomération de Lyon étend donc toujours plus son emprise... L’aire urbaine de Lyon s’étend désormais de Givors à Villefranche, et d’Amberieu à Bourgoin. Elle constitue de loin la plus grosse agglomération de Rhône Alpes, devant Grenoble – qui regroupe 660.000 habitants - ou Saint Etienne – qui regroupe 510.000 habitants. Derrière, la quatrième ville de Rhône-Alpes n’est autre que … Genève ! La partie française de son agglomération regroupe en effet, à elle seule, 260.000 habitants. Parmi les autres aires urbaines dépassant les 100.000 habitants, on trouve ainsi Roanne (110.000), Vienne (110.000 habitants), Bourg en Bresse (120.000 habitants), Valence (170.000 habitants), Chambéry (210.000 habitants) et Annecy (210.000 habitants).

Le paradoxe lyonnais

Reste que l’extension des aires urbaines est le plus souvent due à une urbanisation de la périphérie, sans que cela n’implique forcément une démographie galopante des communes-centre. Ainsi, l’extension des aires urbaines de Vienne (+108%) et de Saint-Etienne (+57.5%) est le fait d’une absorption d’autres pôles urbains, comme Roussillon et Saint-Chamond. De la même façon, si Lyon reste la deuxième métropole de France devant Aix Marseille, la cité phocéenne reste la deuxième commune la plus peuplée de France, avec 851420 habitants en 2008, loin devant Lyon (474.946).

Pire, la capitale des Gaules pourrait bien à moyen terme perdre le titre de troisième commune la plus peuplée de France au profit de Toulouse (439553), ville dont l’aire urbaine est bien moins développée (1.2 millions d’habitants), tout en consolidant largement sa place de deuxième métropole en absorbant Saint-Etienne… Sans doute parlera-t-on alors de Lyon-Saint-Etienne,  comme on évoque aujourd’hui Aix-Marseille. Mais que les supporters de foot se rassurent : aucun projet de fusion entre l’OL et l’ASSE n’a été évoqué…

Aire urbaine population 2008 évolution 1999-2008
Lyon 2 118 132 + 28,5%
Grenoble 664 832 + 29,2%
Saint-Etienne 506 655 + 57,5%
Genève (partie française) 262 822 + 23,8%
Annecy 209 859 + 10,6%
Chambéry 209 535 + 59,6%
Valence 172 929 + 3,5%
Bourg-en-Bresse 117 753 + 16,6%
Vienne 110 965 + 106,1%
Roanne 105 612 + 0,7%

 » Notre dossier démographie

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

il n’est pas nécessaire de parler de rentier. Beaucoup de gens rentrent de façon « artificielle » dans cette catégorie de riche. Il suffit d’avoir acheter une maison il y a 20 ans dans une ville qui est aujourd’hui prisée. Je connais des gens qui ont acheté leur maison en 1985 pour l’équivalent de 150000? aujourd’hui (à crédit sur 20 ans bien sûr!), et cette maison serait maintenant mise en vente à 600000?.ça ferait déjà pas loin de 830000$… Et ce cas n’est pas unique. Pas besoin d’être réellement millionnaire pour être dans ce classement!!

Signaler un abus

combien de temps durera cette aberration: si la commune de Marseille dépasse tellement celle de Lyon c’est que Villeurbanne ne compte pas pour deux arrondissement lyonnais alors que cette commune est totalement enclavée dans Lyon et ne doit son développement qu’à la proximité de celle-ci. A contrario ont été ajouté à la commune de Marseille des lieux quasiment ruraux très éloignés du centre ville comme le 13 ème par exemple. D’ailleurs le plus cohérent serait de reprendre cette politique d’agrégation des communes en tant qu’arrondissements des grandes villes, cela éviterait l’étage administratif dispendieux des communautés urbaines.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon : 1er volet d’aides pour le fonds d’urgence culturel

Une délibération a été présentée jeudi devant le conseil municipal . Cette attribution prolonge les actions d’accompagnement du tissu associatif et de préservation les structures culturelles de la Ville.


Prolongement du métro B : déjà un kilomètre de tunnel creusé

Malgré le confinement en cours, le chantier continue d’avancer.


Décines/Meyzieu : un enrobé sans apport de bitume pour une piste cyclable

Une part importante des 6 kilomètres de cette piste qui longe le T3 sera réalisée avec l’utilisation d’un enrobé écologique sans apport de bitume.


Vers une extension de la ZFE dans la Métropole de Lyon

La Métropole vise à ce que, d’ici la fin du mandat en 2026, seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1 soient autorisés dans le périmètre de la ZFE.


La fréquentation du réseau TCL est à 45% en semaine

Pour la 3ème semaine de confinement, le SYTRAL a annoncé ajuster l’offre du reseau TCL


Un site de click and collect en soutien aux commerçants de Lyon


Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a annoncé la mise en ligne dès la semaine prochaine d’un site de « click&collect » pour mettre en relation les commerçants de proximité et les habitants.


La fédération des TP plutôt confiante sur l’activité dans la Métropole

Les responsables de la fédération ont noué de nombreux contacts avec l’exécutif de la Métropole de Lyon. Reste à savoir quel sera le délai de mise en œuvre des appels d’offres…


Lyon : les conseils d’arrondissement maintenus en présentiel


La Ville de Lyon a choisi de maintenir une partie des conseils d’arrondissement en présentiel.


France Urbaine demande à l’État de préserver les budgets des collectivités

43 élus de France urbaine, dont Bruno Bernard et Grégory Doucet, ont signé une tribune au sein de laquelle ils demandent au gouvernement de préserver les budgets des collectivités locales.


Vente de 5.600 m² au sein du parc « Urban’East »


La vente à investisseurs concernée a été réalisée au sein de ce parc qui développera à terme 138.000 m² d’activités mixtes, bureaux et services.


Appart Invest 3 acquiert 7 immeubles à Lyon

Cette acquisition du fonds Appart Invest 3, géré par AMDG, concernait 11 immeubles d’habitation dans plusieurs métropoles.


Construction : la filière s’engage pour la continuité des activités du BTP

19 organisations professionnelles de la filière construction s’engagent via un appel commun.


Lyon : le travail d’apaisement se poursuit aux abords des écoles

La Ville a poursuivi un travail de sécurisation des abords des écoles, afin que les enfants puissent circuler sans danger près des établissements.


Hausse de 7% des décès en Auvergne-Rhône-Alpes

9.406 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés durant la période entre le 1er septembre et le 19 octobre. Dans le Rhône, la hausse est de 11% par rapport à 2019.


L’offre des TCL et du SYTRAL adaptée dès le 2 novembre

Suite à la décision d’engager un nouveau confinement sur l’ensemble du territoire national, le syndicat des transports de l’agglomération lyonnaise a indiqué maintenir l’offre à près de 90%.