Charges de copropriété: 17.6 euros par mètre carré à Lyon

Les charges de copropriété ont augmenté de 3.9% l’an dernier au niveau national, du fait notamment de la forte progression des dépenses de chauffage.

Les charges de copropriété ont nettement progressé en 2010, selon l’Observatoire des Charges de copropriété, publié chaque année par l’UNIS (Union Nationale des Syndicats de l’Immobilier). Ce montant atteint ainsi 17.6 euros du mètre carré à Lyon, et 23.2 euros au niveau national.

L’étude, qui se base sur 10 183 immeubles répartis sur l’ensemble du territoire et regroupant 384 700 logements, montre ainsi une hausse des charges de copropriété bien supérieure aux revenus des ménages et à l’inflation. C’est en outre la plus forte hausse des ménages depuis 5 ans, alors même que celles-ci étaient selon les données de l’UNIS, en net ralentissement depuis lors. En 2009, les charges n’avaient ainsi progressé que de 1%.

Les charges moins importantes à Lyon

Les différences sont toutefois substantielles entre les régions. La situation à Lyon, où les charges sont moins élevées qu’ailleurs, peut s’expliquer, selon l’étude conduite par le professeur Michel Mouillart « par des dépenses de chauffage et de frais de personnel plus faibles qu’ailleurs ». Ailleurs en France, certaines régions comme le Nord Pas de Calais (37.8 euros par mètre carré) ou l’Ile de France (32.9 euros par mètre carré) voient leurs charges de copropriété hors travaux exceptionnels en euros par mètre carré de surface habitable dépasser très nettement la moyenne nationale.

Autre paramètre à prendre en compte : les types d’immeuble. Dans les villes qui se caractérisent par un habitat hétérogène (dates de construction, formes urbaines variées, qualités de l’habitat très variées …) et un parc de copropriété très important, le montant des charges est très variable. C’est le cas à Lyon, où suivant le type d’immeuble on peut monter à 23.9 euros du mètre carré pour le haut de la fourchette, et 8.1 euros pour le bas de la fourchette, contre une moyenne à 17.6 euros. A Grenoble, on peut monter à 27.6 euros du mètre carré, contre 11.7 euros du mètre carré pour le bas de fouchette et 20.4 euros pour la moyenne.

Le chauffage collectif en nette hausse

En termes de dépenses moyenne au niveau national, ce sont surtout le montant de certains types de dépenses qui expliquent cette inflation, comme le chauffage collectif (+6,6 %). L’hiver rigoureux explique ainsi à lui seul 1,4 point de l’augmentation général. Les charges d’eau froide (0.6 point, +4.6%), celles des ascenseurs (0.3 point de l’augmentation générale, +7.1% d’augmentation), les frais facturés par des sociétés extérieures quand aucun gardien n’est présent dans l’immeuble (0.3 point, +3.4%), et les travaux d’entretien (0.4 point, +3.5%) expliquent également une grande part de l’augmentation. Ces 5 composantes « qui expliquent 52.3 % du total des charges portent en effet 76.9 % de l’évolution observée » note l’étude.

Pour rappel, les chiffres émanant de l’Association des Responsables de Copropriété (ARC) faisaient état d'une hausse de 4,5% des charges dès le mois de septembre. Cette dernière, qui contestait les chiffres publiés par l'UNIS, a évoqué un mieux dans les résultats de l'UNIS, même si, selon l'ARC, quelques invraisemblances subsistent, comme l'augmentation des charges d'ascenceurs, qui a atteint 7.1%, contre une baisse de 7.3% l'an dernier. Un phénomène qualifié de "bizarre" par l'organisation. L'association note en outre que honoraires de syndic ont, selon l'UNIS, progressé uniquement de 2.4%. "Il suffit de ne pas prendre en compte les prestations particulières et de se limiter aux honoraires du contrat de gestion courante pour obtenir des résultats…présentables" raille l'ARC. "Et que dire d’une augmentation de seulement 2,4% des primes d’assurance alors que le taux moyen constaté au niveau national du fait de la croissance de la sinistralité est supérieur à 6%" conteste-t-elle.  Dernier point sur lequel l'ARC conteste les chiffres: le prix du chauffage: "le prix du chauffage au mètre carré est de 5,6 € pour l’UNIS (soit 560 € pour un 100 m2 !!!), alors que pour l’UNARC, le Particulier, l’ADEME, etc. il se situe entre 12 et 14 € de moyenne..." conclut l'association.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les AG de copropriété pourront se faire de manière dématérialisée

Le ministère en charge de la Ville et du Logement a indiqué mercredi qu’à partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourraient avoir lieu de manière complètement dématérialisée.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


Covid-19: l’inquiétude des professionnels de l’immobilier et de la construction

Depuis ce lundi, les agences immobilières sont, comme tous les ERP, fermées, du fait du coronavirus. Les professionnels de la construction se préparent quant à eux au confinement, et à l’arrêt des chantiers.


«L’enjeu, c’est de végétaliser la ville»

null
A l’occasion d’une visite d’une copropriété ayant fait l’objet d’une rénovation Ecoreno’v à Villeurbanne, nous avons interrogé sur le candidat EELV à la présidence de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, sur ses intentions en matière de rénovation énergétique et de transports.
»
Déjà plus de 11.000 logements financés dans le cadre d’Ecoréno’v
» Villeurbanne : Béatrice Vessiller veut combattre la carence végétale


Réforme du droit de la copropriété : le projet d’ordonnance présenté en Conseil des ministres

La ministre de la Justice et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont présenté mercredi une ordonnance portant réforme du droit de la copropriété des immeubles bâtis.


Nette hausse des charges de copropriété en France et à Lyon

MeilleureCopro a publié les résultats de son observatoire des charges en cours de semaine dernière. Celui-ci a fait état de charges de copropriété 68% plus élevées à Paris qu’en province, dans un contexte de hausse annuelle nationale de 3,1%.


Forte participation à la journée des conseils syndicaux

Près de 2.600 personnes auront participé mardi à cet évènement organisé par l’UNIS Lyon-Rhône. Gérard Collomb et David Kimelfeld étaient présents.


Journée des conseils syndicaux ce mardi à Lyon


L’UNIS organise ce mardi sa journée annuelle des conseils syndicaux. David Kimelfeld et Gérard Collomb seront présents séparément, en début et fin de matinée.


Les nouvelles mesures sur les syndics mécontentent la FNAIM et l’UNIS

null
Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé mardi des mesures devant l’Autorité de la concurrence sur les syndics. Celles-ci n’ont pas manqué de faire réagir les fédérations nationales, mais aussi leurs représentants au niveau local, comme Patrick Lozano.


Une montée en puissance du dispositif Ecoreno’v

null
Le congrès du bâtiment durable a été l’occasion d’une visite d’une copropriété éco-rénovée via ce dispositif. Le nombre de dossiers d’éco-rénovation tend à nettement augmenter.
» Le 7ème congrès national du bâtiment durable s’est tenu à Lyon


La FFB se félicite d’une «continuité bienvenue» dans le gouvernement

La fédération s’est dans un communiqué félicité « du double message que porte la nomination du nouveau gouvernement Philippe pour le secteur du bâtiment ».


« Stop au racket fiscal sous couvert d’écologie ! »

Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Il évoque le marché locatif, mais aussi la forte hausse de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel, qui risque d’annihiler les efforts des copropriétaires en faveur de la performance énergétique des bâtiments.


La FNAIM réagit à l’adoption de la loi ELAN par le Sénat

Suite à l’adoption par le Sénat du projet de loi ELAN, la FNAIM a réagi aux dispositions contenues dans le projet de loi.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Agents immobiliers, notaires et syndics renouvellent leur charte qualité

null
Les notaires du Rhône et les fédérations de l’immobilier ont renouvelé lundi 4 juin un engagement qu’ils avaient pris pour rationaliser leurs procédures et satisfaire le client.