Immobilier: les notaires moins pessimistes qu’en décembre

Selon Immonot.com 23% des notaires constatent une amélioration de l’activité sur les avants-contrats, soit une proportion plus importante qu'il y a deux mois.

L’activité va-t-elle reprendre après la présidentielle ? C’est en tout cas ce que semble indiquer une étude d’Immonot.com, qui tous les deux mois, réalise des sondages auprès des notaires. Les deux premiers mois de l’année les incite à l’optimisme. Alors qu’ils s’attendaient à une baisse de l’activité sur les avant-contrats au cours de mois de janvier-février, celle-ci s’est maintenue en volume.

« 23 % des notaires interrogés ont constaté une amélioration du nombre de compromis de vente ces deux derniers mois » indique l’étude. Et une proportion plus importante (11 %, contre 2 % fin décembre) se montre optimiste pour la fin avril. L’étude cite ainsi Maître Gosse à Onzain, dans le département du Loir-et-Cher, qui note que « les vendeurs ont enfin compris qu'un effort de leur part permettra de débloquer une situation immobilière tendue… ».

Les élections vont-elles avoir une influence?

Selon l’étude d’Immonot.com, la fin des échéances électorales devrait avoir une influence sur le marché. « Dans deux mois, dès la fin des élections et quel que soit le candidat élu, le prix des compromis, après avoir baissé pendant un semestre et demi, devrait repartir à la hausse ». Pour Immonot, c’est même « l’annonce d’une augmentation des prix de vente pendant la période estivale ».

Le moment semblerait donc propice, selon eux, à une décision de la part des acheteurs avant que le marché ne reparte de l'avant. « A noter que cette amélioration future du marché s'applique non seulement aux logements, mais aussi aux terrains et aux commerces. Pour ces derniers, la reprise du marché boursier est de nature à confirmer ces anticipations » note Immonot.com.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Acheter maintenant???
la blague!
quand à la bourse… elle monte, elle descend, elle monte… en attendant, l’immobilier, lui, est toujours très haut, même s’il descend depuis plus de 6 mois.

Signaler un abus

Il a dit:

Le moment semblerait donc propice, selon eux, à une décision de la part des acheteurs avant

Les professionnels de l’immobilier ne disant jamais que ce n’est pas le moment d’acheter, toujours pareil.
De plus on demande l’avis à des gens qui sont juges et parties: la réponse obtenue sera-elle crédible?

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.