Mermoz : la mue après l’autopont

Le président de Grand Lyon Habitat, Yvon Deschamps, a présenté, avec le sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb, l’avancée des réalisations et des projets du bailleur social dans le quartier de Mermoz Nord.

Après le chantier de l’autopont et la mise en place d’un nouveau boulevard urbain apaisé, Gérard Collomb, le sénateur maire de Lyon revenait ce matin dans le quartier de Mermoz pour accompagner le président de Grand Lyon Habitat, Yvon Deschamps, dans la présentation des dernières évolutions de la ZAC de Mermoz. Marie Noëlle Novelli, Vice-Présidente du Conseil Régional Rhône-Alpes, déléguée au Logement, à la politique de la Ville et aux Solidarités, Olivier Brachet, Vice-président du Grand Lyon en charge de l’Habitat, et Louis Lévêque, adjoint en charge du logement et de la politique de la ville à la Ville de Lyon, étaient également présents pour l’occasion.

« Une insulte à l’urbanité »

« Pour moi, ce projet est une des réalisations emblématiques de ce que nous avons fait à Lyon. Tout le monde se souvient de l’Autopont (…) qui séparait Mermoz Nord de Mermoz Sud et qui était une insulte à l’urbanité. C’était encore le temps où nous faisions arriver les autoroutes jusqu’au cœur de Lyon » a ainsi présenté, en introduction, le maire de Lyon, au côté du maire du huitième arrondissement, Christian Coulon.

« Il ne manque plus qu’une comme cela, puisqu’on aura enlevé toutes les autres, c’est le tunnel de Fourvière » digresse alors l’édile. « Si on veut qu’un jour qu’il y ait cette urbanité sur les berges du Rhône, cela demande à ce que l’autoroute ne passe plus au cœur de la ville, et qu’on la dévie un peu. Contournement ouest ou est de Lyon, Tracé ouest du périphérique, cela est tout à fait fondamental pour que notre ville devienne urbaine et écologique, et que l’on retrouve des voiries maillées avec des arbres, des allées pour les cyclistes ».

Le président de l’agglomération a par la suite rappelé les grands objectifs de cette ZAC, dont le Grand Lyon est l’aménageur, et où Grand Lyon Habitat (ex OPAC du Rhône) intervient en tant que propriétaire des murs et du foncier. « Nous sommes ici dans un projet de rénovation urbaine, de requalification » indique Gérard Collomb. Si certains bâtiments, qui datent des années 60, vont ainsi être réhabilités, d’autres vont être purement et simplement démolis.

Reconquête

Comme le bâtiment donnant sur la jonction entre la rue du Professeur Ranvier et l’avenue Jean Mermoz, et dont la démolition va permettre d’ouvrir l’ensemble des immeubles construits et réhabilités sur cet axe apaisé. Un bâtiment tertiaire va ainsi être édifié, afin de développer l’attractivité économique dans le quartier.

Un grand mail piéton va ainsi être créé pour reconquérir l’espace paysager, ceci s’inscrivant dans un aménagement allant de la place Marc Sangnier jusqu’à l’entrée du métro Mermoz Pinel et aux Galeries Lafayette de Bron, amenées elles aussi à être rénovées. « Il faut que, dans quelques temps, cette entrée soit belle ! Si on a enlevé l’autoroute, ce n’est pas pour faire un talus à la place et un mur de béton » lance alors l’édile, qui compte sur les dirigeants des Galeries Lafayette « pour que ce projet soit le plus abouti possible».

Car à l’instar du neuvième arrondissement, qui fait parfois figure de vaste faubourg de Lyon, le huitième a en dix ans connu, dans ce secteur, une mue profonde. « Lorsque l’on connaissait, il y a 10 ans, les usines Valeo, et que l’on voit aujourd’hui les ZAC qui se sont développées (…), le boulevard des Etats-Unis, et le tramway qui a changé la vie des gens et paysagé de grands espaces, oui, le huitième s’est totalement transformé ! » s’est ainsi félicité le maire de Lyon. La ZAC Mermoz Nord.

50% de logements privés

L’une des caractéristiques de la ZAC Nord est également d’apporter un peu plus de mixité sociale dans le quartier. Aussi, à côté des logements sociaux réhabilités des logements vont être proposés à l’accession sur le marché libre, pour revenir à une proportion de 52% de logements sociaux et 48% de logements privés en accession, contre une proportion de 100% auparavant dédiée au social. Le parc central du quartier va être largement requalifié, avec deux espaces de jeux pour les enfants et préadolescents. Un verger collectif et des arbres parrainés ponctueront également la promenade.

En termes de construction et de réhabilitation, Grand Lyon Habitat se concentre pour l’heure sur diverses opérations, comme la réhabilitation, en norme rénovation BBC, du bâtiment Charlie, dédié aux logements sociaux destinés à la location. Deux bâtiments de logements sociaux, Bravo et Tango, vont également être édifiés, avec au pied du premier immeuble, la construction de locaux d’activités. Enfin, les bâtiments E et F vont être démolis, tout comme la chaufferie collective et les garages enterrés.

Le bâtiment B sera également à horizon 2015, démoli. D’ici 2017, Grand Lyon Habitat prévoit également la réhabilitation de logements destinés à l’accession sociale dans le bâtiment D (2015), ainsi que la construction de 3 nouveaux bâtiments de logements sociaux.

» La région Rhône Alpes, impliquée dans les grands projets de Mermoz






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La profession agricole se mobilise pour défendre le foncier


Les représentants des Chambres d’agriculture, de la FNSafer, de la FNSEA et de Jeunes Agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes font des propositions communes pour vraiment réguler le foncier agricole.


Fonds friches : premier appel à projet

Un premier appel à projets, doté de 40 millions d’euros sur deux ans sur les 300 millions du fonds, a été lancé.


La Métropole de Lyon et les villes organisent la continuité du service public


Les collectivités ont détaillé ce vendredi les mesures destinées à assurer la continuité du service public à destination des habitants et habitants du territoire.


Les démolitions se poursuivent à Saint-Étienne

La politique de rénovation urbaine basée sur des démolitions d’ampleur suit son cours dans la préfecture de la Loire, avec un nouvel écroulement de près de 4.000 m² de bâtiments dans le coeur de la ville.


Saint-Priest : livraison d’une résidence de Lyon Métropole Habitat

null
Cette nouvelle résidence est située dans le quartier des Ilots Verts à Saint-Priest.


La nouvelle vision du maire de Lyon pour la Part-Dieu

null
À l’occasion de l’inauguration d’«Orange Lumière», Grégory Doucet, maire de Lyon et président de la SPL Lyon Part-Dieu, a présenté le nouveau cap qu’il entend insuffler pour ce quartier.


Confluence: Rue Royale / Petitdidierprioux désignés lauréats de l’îlot ICF


Au nord du quartier, non loin de Perrache, le binôme lyonnais Rue Royale et Petitdidierprioux ont été désignés lauréats de l’îlot ICF Habitat Sud-Est Méditerranée.


Bruno Bernard a rencontré Jean Castex ce jeudi

Le président de la Métropole a rencontré ce jeudi le Premier ministre, en présence de Grégory Doucet, le maire de Lyon pour évoquer la crise sanitaire. Ce vendredi, il rencontrera le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau.


Politique de la ville : hausse de 46 millions d’euros des moyens en 2021

Le projet de loi de finances pour 2021 se traduit par une hausse des moyens pour la politique de la ville.


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.