Lyon 7 : comment la Place des pavillons va rejoindre la trame verte

La Place des pavillons est l’un des pôles d’activité majeurs de Gerland. Une série d’aménagement va, dans les quatre ans à venir, l’insérer dans la trame verte, pour étendre ce centre de quartier à l’Avenue Debourg.

Le principal pôle d'animation de Gerland va-t-il s’étendre à l’est ? Accueillant restaurants et commerces, la place des pavillons, située au sud de l’avenue Debourg, entre les berges du Rhône et l’avenue Jean Jaurès, est l’un des lieux de vie les plus actifs de Gerland, bénéficiant notamment de sa proximité avec l’ENS et les nombreux bâtiments tertiaires présents dans le secteur.

Toutefois, la place des pavillons est loin de connaître l’activité tumultueuse de son alter égo du nord des voutes, la place Jean Macé, desservie par le métro et le TER, qui semble toujours marquer, pour beaucoup de lyonnais, la limite sud de l’hypercentre de Lyon. Surtout, la visibilité et l’accès de la place des pavillons restent réduits. Pour Gilles Buna, vice-président du Grand Lyon en charge de l’urbanisme, la situation actuelle n’est donc pas satisfaisante. « Il n’y a pas de centre de quartier : il y a quelques implantations commerciales, mais on ne peut pas dire que l’on identifie ce secteur comme un secteur vivant en termes d’activité économique », explique-t-il.

Il existe, selon lui, à cet endroit du 7ème arrondissement un contraste, « puisque les pavillons sont classés et recèlent un intérêt sur le plan patrimonial et architectural ». Ils s’opposent en cela à un « tissu urbain plus lâche, chahuté » dès lors que l’on s’éloigne de la place. Pourtant, le potentiel est là : « il y a des possibilités de déplacements en transports collectifs qui sont exceptionnelles, avec le métro, le T1 qui va arriver, mais également des espaces publics qu’on peut relier les uns aux autres » explique l’élu. D’où l’idée du Grand Lyon de se servir du foncier que possède la collectivité dans ce secteur, pour créer de nouvelles voiries, désenclaver la place, et offrir au final un accès bien plus rapide au métro B Jean Jaurès.

Nouvelles voiries

D’ici à 2016, la place des pavillons devrait donc être réaménagée, et accueillir un nouvel accès au nord, en prolongement de la rue Monod, qui rejoindra le prolongement de l’actuel mail de Fontenay, véritable trame verte nord-sud du quartier, qui longe le bâtiment de l’ENS Sciences Humaines, mais qui, pour l’heure, bute sur l’Avenue Debourg. Le Grand Lyon va donc créer une nouvelle voirie verte nord/sud pour prolonger l’allée jusqu’à la rue Challemel-Lacour, en lieu et place de l’actuel parking bordant l’avenue.

Cette trame verte, d’une largeur de 34 mètres, sera par la suite reliée par la création d’une nouvelle voirie à la Place des Pavillons, pour en faire son prolongement naturel. «Nous allons relier cet îlot Pavillons en direction du nord par le mail de Fontenay, grande traversée verte qui va des restaurants actuels jusqu’au nord de l’arrondissement en direction de l’avenue Berthelot. Elle va permettre de relier tout le sud de Gerland et l’ENS aux facultés des quais de manière relativement aérée » explique le président du Grand Lyon, Gérard Collomb. Les deux ENS de Gerland, Sciences et Lettres, seront ainsi reliés de façon bien plus directe.

12.000 mètres carrés de logements

En bordure de cette nouvelle voirie, seront construits deux îlots de logements. L’îlot nord, d’une superficie de 4.600 m², devrait accueillir un socle commercial, et des logements en étage, en accession libre et sociale. L’îlot sud, d’une superficie de 1.800 m2, plus proche de la place des pavillons, devrait accueillir la bibliothèque municipale au rez de chaussée, et des logements sociaux en étage (accession et location). Au final, ce sont 12.000 m2 de logements qui seront créés, dont 30% en logements sociaux, 20% en accession sociale, et 50% en accession libre.

Un périmètre élargi

Le périmètre de l’opération ne se limite pas aux deux seuls îlots Fontenay. Le programme se veut à l’échelle du quartier, puisqu’il s’agit de créer l’un des barreaux de la colonne vertébrale du projet urbain de Gerland, en s’assurant d’une cohérence d’aménagement de l’Allée Fontenay sur toute sa longueur. Le périmètre élargi s’étend donc, au nord sur la Rue Bollier, à l’est sur la rue Jean Jaurès, au sud, sur le square Galtier, et à l’ouest jusqu'au rues Marcel Mérieux et du Vercors. Un marché de maîtrise d’œuvre sera lancé, sur la base d’une tranche ferme comprenant la création des voiries, le prolongement de la rue Monod, la requalification des rues Marcel Mérieux, de la place des Pavillons et une partie de la rue Challemal Lacourt. Le Grand Lyon restera le maître d’ouvrage unique.

Le montant total de l’opération est estimé à 11,02 millions d’euros, les cessions de droits à construire pour la construction des logements, commerces et bibliothèque laissant en outre espérer environ 5.7 millions de recettes. Une concertation préalable sera organisée avec les habitants pour notamment présenter les objectifs du projet.

Calendrier

Juin 2012 : ouverture de la concertation
Juin 2012 : lancement de la consultation de la maîtrise d’oeuvre
Début 2013 : désignation de la maîtrise d’oeuvre
Premier semestre 2013 : études de projet
Mi 2013 : validation de l’avant-programme
2014 : appel d’offres travaux
2015 : début des travaux tranche ferme (allée Fontenay, rue Monod, rue Mérieux jusqu’à la
rue Vercors, place des Pavillons)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


David Kimelfeld dévoile les grandes perspectives de la Métropole pour 2019

null
Le président de la Métropole de Lyon, a présenté ce mardi ses vœux à la presse. L’occasion de balayer pour lui dans son discours un grand nombre de thématiques et de projets pour la collectivité.
» Vers des actions pour limiter la gentrification sur la Métropole de Lyon


Vers des actions pour limiter la gentrification sur la Métropole de Lyon

Le président de la Métropole a, lors de ses voeux à la presse, indiqué vouloir entamer des actions sur la gentrification des villes-centre, afin d’éviter l’exode des familles.


La commission d’enquête donne un avis favorable pour le PLU-H

Le président de la Métropole a présenté ce lundi les conclusions du rapport de la commission d’enquête du projet de révision du plan local d’urbanisme tenant lieu de programme local de l’habitat.
»
Le PLU-H passera en conseil de la Métropole le 13 mai


Le PPRT de la vallée de la chimie annulé

Le plan de prévention des risques technologiques a été annulé par une décision du tribunal administratif de Lyon en date de ce jeudi 10 janvier, avec un effet différé de 2 ans.


Des balades urbaines à venir à la Part-Dieu, de février à juin

Des promenades urbaines sont proposées par la SPL Lyon Part-Dieu. 5 balades sont programmés sur le premier semestre.


Nouvelle gouvernance pour le syndicat métropolitain des transports

Thierry Kovacs devient le nouveau président du syndicat mixte des transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise, le SMTAML. David Kimelfeld en est désormais le 1er vice-président.


Saint-Fons : 42,68 M€ de l’ANRU pour le projet Arsenal / Carnot / Parmentier

null

La somme a été confirmée par Nathalie Frier en conseil municipal jeudi 13 décembre.


Cœur de Ville : une consultation des 222 territoires du programme

Le ministère de la Cohésion des territoires a lancé un appel à projets intitulé « Réinventons nos cœurs de ville ».


La Duchère passe la 4ème étape du label «EcoQuartier»

Parmi les 35 labels EcoQuartiers décernés jeudi dernier, La Duchère est le seul territoire à obtenir cette 4e étape.


Caserne Raby : le grignotage des barres a débuté

null

La démolition des barres bordant le périphérique Laurent Bonnevay, localisées à Bron, a débuté ce lundi.


La dynamique immobilière, facteur positif pour la Métropole

La Métropole de Lyon débattait lundi des orientations budgétaires 2019. La bonne dynamique des ventes immobilières profite à la collectivité.


La densité et la mixité, au centre d’une table ronde de la FPI

La FPI région lyonnaise organisait jeudi 29 novembre une table ronde sur ces thèmes en présence de Michel Le Faou, adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole de Lyon.


La place de Francfort ouverte au public

L’espace public situé à l’est de la gare Part-Dieu, côté Villette a connu 15 mois de travaux.


L’Hôtel-Dieu, projet urbain majeur de Clermont-Ferrand

null
Il n’y a pas qu’à Lyon que la rénovation de l’historique Hôtel-Dieu constitue un enjeu majeur pour la ville-centre de l’agglomération. A Clermont-Ferrand, la même opération initiée par la Ville entre dans sa phase opérationnelle. Bouygues Immobilier a récemment posé la 1ère pierre d’un des projets urbains majeurs d’Auvergne-Rhône-Alpes.
» François Bertière, Bouygues Immobilier : «L’opération la plus complexe en monument historique»


« Nous avons aujourd’hui 600 conventions en cours »

null
Nous interrogeons le président de l’EPORA, Hervé Reynaud, par ailleurs maire de Saint-Chamond, sur l’action de l’établissement public foncier.