Lyon 7 : comment la Place des pavillons va rejoindre la trame verte

La Place des pavillons est l’un des pôles d’activité majeurs de Gerland. Une série d’aménagement va, dans les quatre ans à venir, l’insérer dans la trame verte, pour étendre ce centre de quartier à l’Avenue Debourg.

Le principal pôle d'animation de Gerland va-t-il s’étendre à l’est ? Accueillant restaurants et commerces, la place des pavillons, située au sud de l’avenue Debourg, entre les berges du Rhône et l’avenue Jean Jaurès, est l’un des lieux de vie les plus actifs de Gerland, bénéficiant notamment de sa proximité avec l’ENS et les nombreux bâtiments tertiaires présents dans le secteur.

Toutefois, la place des pavillons est loin de connaître l’activité tumultueuse de son alter égo du nord des voutes, la place Jean Macé, desservie par le métro et le TER, qui semble toujours marquer, pour beaucoup de lyonnais, la limite sud de l’hypercentre de Lyon. Surtout, la visibilité et l’accès de la place des pavillons restent réduits. Pour Gilles Buna, vice-président du Grand Lyon en charge de l’urbanisme, la situation actuelle n’est donc pas satisfaisante. « Il n’y a pas de centre de quartier : il y a quelques implantations commerciales, mais on ne peut pas dire que l’on identifie ce secteur comme un secteur vivant en termes d’activité économique », explique-t-il.

Il existe, selon lui, à cet endroit du 7ème arrondissement un contraste, « puisque les pavillons sont classés et recèlent un intérêt sur le plan patrimonial et architectural ». Ils s’opposent en cela à un « tissu urbain plus lâche, chahuté » dès lors que l’on s’éloigne de la place. Pourtant, le potentiel est là : « il y a des possibilités de déplacements en transports collectifs qui sont exceptionnelles, avec le métro, le T1 qui va arriver, mais également des espaces publics qu’on peut relier les uns aux autres » explique l’élu. D’où l’idée du Grand Lyon de se servir du foncier que possède la collectivité dans ce secteur, pour créer de nouvelles voiries, désenclaver la place, et offrir au final un accès bien plus rapide au métro B Jean Jaurès.

Nouvelles voiries

D’ici à 2016, la place des pavillons devrait donc être réaménagée, et accueillir un nouvel accès au nord, en prolongement de la rue Monod, qui rejoindra le prolongement de l’actuel mail de Fontenay, véritable trame verte nord-sud du quartier, qui longe le bâtiment de l’ENS Sciences Humaines, mais qui, pour l’heure, bute sur l’Avenue Debourg. Le Grand Lyon va donc créer une nouvelle voirie verte nord/sud pour prolonger l’allée jusqu’à la rue Challemel-Lacour, en lieu et place de l’actuel parking bordant l’avenue.

Cette trame verte, d’une largeur de 34 mètres, sera par la suite reliée par la création d’une nouvelle voirie à la Place des Pavillons, pour en faire son prolongement naturel. «Nous allons relier cet îlot Pavillons en direction du nord par le mail de Fontenay, grande traversée verte qui va des restaurants actuels jusqu’au nord de l’arrondissement en direction de l’avenue Berthelot. Elle va permettre de relier tout le sud de Gerland et l’ENS aux facultés des quais de manière relativement aérée » explique le président du Grand Lyon, Gérard Collomb. Les deux ENS de Gerland, Sciences et Lettres, seront ainsi reliés de façon bien plus directe.

12.000 mètres carrés de logements

En bordure de cette nouvelle voirie, seront construits deux îlots de logements. L’îlot nord, d’une superficie de 4.600 m², devrait accueillir un socle commercial, et des logements en étage, en accession libre et sociale. L’îlot sud, d’une superficie de 1.800 m2, plus proche de la place des pavillons, devrait accueillir la bibliothèque municipale au rez de chaussée, et des logements sociaux en étage (accession et location). Au final, ce sont 12.000 m2 de logements qui seront créés, dont 30% en logements sociaux, 20% en accession sociale, et 50% en accession libre.

Un périmètre élargi

Le périmètre de l’opération ne se limite pas aux deux seuls îlots Fontenay. Le programme se veut à l’échelle du quartier, puisqu’il s’agit de créer l’un des barreaux de la colonne vertébrale du projet urbain de Gerland, en s’assurant d’une cohérence d’aménagement de l’Allée Fontenay sur toute sa longueur. Le périmètre élargi s’étend donc, au nord sur la Rue Bollier, à l’est sur la rue Jean Jaurès, au sud, sur le square Galtier, et à l’ouest jusqu'au rues Marcel Mérieux et du Vercors. Un marché de maîtrise d’œuvre sera lancé, sur la base d’une tranche ferme comprenant la création des voiries, le prolongement de la rue Monod, la requalification des rues Marcel Mérieux, de la place des Pavillons et une partie de la rue Challemal Lacourt. Le Grand Lyon restera le maître d’ouvrage unique.

Le montant total de l’opération est estimé à 11,02 millions d’euros, les cessions de droits à construire pour la construction des logements, commerces et bibliothèque laissant en outre espérer environ 5.7 millions de recettes. Une concertation préalable sera organisée avec les habitants pour notamment présenter les objectifs du projet.

Calendrier

Juin 2012 : ouverture de la concertation
Juin 2012 : lancement de la consultation de la maîtrise d’oeuvre
Début 2013 : désignation de la maîtrise d’oeuvre
Premier semestre 2013 : études de projet
Mi 2013 : validation de l’avant-programme
2014 : appel d’offres travaux
2015 : début des travaux tranche ferme (allée Fontenay, rue Monod, rue Mérieux jusqu’à la
rue Vercors, place des Pavillons)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 5 : lancement des travaux du futur parc Élise Rivet


À partir de lundi, la direction des espaces verts de la Ville de Lyon va lancer le chantier du futur parc promenade.


Nouvelle journée de piétonisation ce samedi


Pour la deuxième fois, la Métropole de Lyon expérimente la piétonisation de la Presqu’île ce samedi 12 octobre.


La Métropole de Lyon consacrée «capitale française de la Biodiversité»

Le titre a été décerné à la collectivité durant la 9e édition du concours organisé par l’Agence française pour la biodiversité.


La maitrise du foncier a fait débat au dernier Conseil de la Métropole

La séance du 30 septembre dernier a vu s’opposer François-Noël Buffet d’un côté et Michel Le Faou et David Kimelfeld de l’autre sur l’opportunité de créer un outil de maitrise foncière.


ZAC des Gratte-Ciel : Altarea Cogedim lauréat du macro-lot A

Le groupe a été désigné lauréat de la consultation portant sur ce macro-lot situé au sein de la zone d’aménagement.


« Ce livre blanc, c’est un appel à travailler ensemble »

null
Samuel Minot est le président de la fédération BTP Rhône et Métropole. Il évoque avec nous la présentation d’un livre blanc réalisé par la fédération et d’autres organisations professionnelles à l’attention des candidats aux élections municipales et métropolitaines.
»
Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020


Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020

En amont des élections métropolitaines et municipales, les fédérations professionnelles de l’immobilier, des TP, et de la construction ont présenté jeudi dernier leur livre blanc.


La Métropole de Lyon entérine la création d’un organisme foncier solidaire

Le Conseil de la Métropole de Lyon a voté ce lundi en faveur de la création de cet outil, qui vise à faire émerger une nouvelle offre de logements abordables, accessibles aux classes moyennes.


« La ZAC est bouclée »

Christiane Charnay est maire de Givors. Nous évoquons avec elle l’implantation du pôle entrepreneurial de la ville.


Le calme dans la presqu’île au 1er jour de la piétonisation


Ce samedi constituait la première journée d’expérimentation de la piétonisation de la presqu’île de Lyon.


« Si on veut augmenter le nombre de trains, il faudra construire une nouvelle voie ferrée »


Gaël Perdriau est le président du pôle métropolitain, président de Saint-Etienne Métropole, et maire de Saint-Etienne. Nous évoquons avec lui la place de l’industrie dans le pôle et la question centrale des transports.


Bonne nouvelle pour la Cité jardin de Gerland

Sa réhabilitation a été retenue dans le cadre d’un programme de recherche national.


Un nouveau programme « Petites villes de demain »

Celui-ci est un programme d’appui du Gouvernement afin d’accompagner les territoires ruraux.


De 100 à 150 logements construits par an à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or

La population de la commune approche désormais les 6.000 habitants.


Une voie réservée au covoiturage à l’entrée de Grenoble

Le secrétaire d’Etat chargé des transports a confirmé la mise en place l’été prochain d’une voie réservée au covoiturage sur l’A48 entre la barrière de péage de Voreppe et la bifurcation entre l’A48 et l’A480.